David COULTHARD
 D.COULTHARD
McLaren Mercedes
Mika HAKKINEN
 M.HAKKINEN
McLaren Mercedes
Heinz-Harald FRENTZEN
 H.FRENTZEN
Williams Mecachrome

615e Grand Prix

LXIII Australian Grand Prix
Ensoleillé
8 mars 1998 - Melbourne
58 tours x 5.302 km - 307.516 km
Affiche
F1
Coupe

Le saviez-vous ?

Pilote
Constructeur
Moteur
Coulthard rend la tête de la course à Häkkinen, victime d'une erreur de communication de son équipe.

Le premier Grand Prix de cette saison 1998 à Melbourne est marqué par l'écrasante domination des McLaren-Mercedes, qui ont déjà surclassé les essais hivernaux. Lors des essais les MP4/13 se montrent à nouveau au dessus de la concurrence. Mais cette hégémonie fait grincer bien des dents, et les rumeurs parlent de l'utilisation d'un système de freinage directionnel illégal. Les écuries concurrentes adressent à la FIA une mise en garde contre une éventuelle tricherie de la part de l'écurie britannique.

Les essais qualificatifs sont donc bien évidemment dominés par les « Flèches d'argent ». Häkkinen signe sa deuxième pole position en carrière, avec seulement 43 millièmes d'avance sur Coulthard. Michael Schumacher, handicapé par une forte grippe, est troisième à sept dixièmes du Finlandais. C'est encore pire pour Villeneuve qui, bien que quatrième, est relégué à une seconde. Herbert est un surprenant cinquième devant Frentzen. Suivent Fisichella, Irvine et les deux Jordan de Hill et R. Schumacher.

 

Cette course marque également la réintroduction des pneus rainurés. Dans ce domaine Bridgestone semble avoir pris un avantage sur Goodyear.

 

Tour de mise en grille: Le moteur de l'Arrows de Diniz explose, obligeant le Brésilien à partir le mulet depuis les stands.

 

Départ: Bon envol des McLaren qui conservent leur avantage. Schumacher et Villeneuve partent bien, tout comme Fisichella qui se retrouve cinquième. Derrière, le jeune Tuero vole assez nettement le départ. Barrichello se range au bout d'un mètre, boîte de vitesses cassée.

 

1er tour: Au deuxième freinage, Schumacher tente sans succès de déborder Coulthard, qui a mordu dans l'herbe. Häkkinen mène devant Coulthard, M. Schumacher, Villeneuve, Fisichella, Herbert, Frentzen, Irvine, Hill et Wurz.

 

2e: Les McLaren s'envolent en tête, Häkkinen comptant déjà 4.2s. d'avance sur M. Schumacher. Dans le peloton, Magnussen attaque R. Schumacher par l'extérieur au virage de la Marina, mais les deux voitures se touchent et partent dans les graviers. Venant juste derrière, Takagi n'a pas d'autre choix que de sortir de la piste pour les éviter et part en tête-à-queue avant de heurter Schumacher. Les trois pilotes sont contraints à l'abandon.

 

3e: Abandon de Diniz sur un problème de transmission.

 

4e: Häkkinen compte deux secondes d'avance sur Coulthard et six secondes sur Schumacher. Villeneuve, talonné par Fisichella, est déjà à dix secondes.

 

6e: Le moteur de la Ferrari de Schumacher explose lorsque ce dernier franchit la ligne. L'Allemand se range sur le bas-côté et abandonne, très en colère.

 

7e: Häkkinen compte 1.4s. d'avance sur Coulthard tandis que Villeneuve, troisième, est déjà à vingt-deux secondes ! Le Québécois, en difficulté avec ses pneus Goodyear déjà usés, est très menacé par Fisichella et Herbert.

 

9e: Abandon de Nakano suite à un problème de demi-arbre de roue.

 

12e: Tuero effectue un stop and go pour départ anticipé.

 

14e: Fisichella est blotti dans les échappements de Villeneuve mais ne parvient pas à le passer. Le Romain tente audacieusement de s'engouffrer à l'intérieur du dernier virage, mais le Canadien ferme la porte. Derrière Herbert revient lui-aussi sur leurs talons.

 

16e: Fisichella tente de passer dans le deuxième virage, mais Villeneuve part très à l'extérieur et parvient à lui couper la trajectoire.

 

18e: Tuero reçoit une nouvelle pénalité pour vitesse excessive dans les stands. Tandis que Villeneuve prend un peu d'avance sur Fisichella, se forme derrière Frentzen un peloton de chasse composé d'Irvine, Hill, Wurz, Trulli et Salo, tous à plus d'une minute d'Häkkinen.

 

19e: Hill et Salo ouvrent le bal des ravitaillements. Salo ressort de son emplacement juste sous le nez du Britannique.

 

20e: Arrêt de Wurz qui repart derrière Trulli et Alesi.

 

22e: Ravitaillement de Fisichella en 8.2s. L'Italien ressort neuvième devant son équipier, et se fait prendre un tour par Coulthard.

 

24e: Häkkinen mène devant Coulthard à 3.4s. Villeneuve est à une minute et douze secondes. Le leader effectue son premier ravitaillement en fin de tour en environ huit secondes. Il repart deuxième derrière son coéquipier. Tuero se range sur le bas-côté, moteur explosé. Abandon également de Salo sur un problème de boîte de vitesses.

 

25e: Après un tour passé en tête, Coulthard rentre au stand à la fin de ce tour. L'arrêt dure 6.8s. et l'Écossais repart derrière Häkkinen.

 

26e: Rosset reçoit une pénalité pour vitesse excessive dans les stands. Le Brésilien abandonne toutefois en sortant de son stand, la boite de vitesses de sa Tyrrell ayant rendu l'âme.

 

27e: Ne parvenant pas à trouver l'ouverture sur Villeneuve, Herbert rentre ravitailler. Il repart en huitième position. Désormais la quatrième place est occupée par Frentzen devant Irvine et Alesi.

 

28e: Arrêt de Villeneuve en dix secondes. Le champion du monde est désormais septième derrière Fisichella, tandis que son équipier Frentzen prend sa place sur le podium. Trulli rentre au stand Prost et met pied à terre, sa boite de vitesses étant bloquée.

 

30: Ravitaillement d'Alesi qui est maintenant dixième.

 

32e: Häkkinen est bloqué près d'un tour derrière Wurz qui pourchasse Herbert. L'Autrichien semble ignorer l'existence de rétroviseurs sur sa Benetton, à la grande colère du Finlandais qui lui lance un signe rageur.

 

33e: Frentzen et Irvine entrent aux stands en même temps. L'Allemand repart tranquillement au bout de 6.9s, toujours troisième, tandis que l'arrêt du pilote Ferrari s'éternise en 15.3s. Le Nord-Irlandais ressort cinquième derrière Fisichella.

 

34e: Coulthard est revenu à une demie-seconde d'Häkkinen gêné par le trafic.

 

36e: Coup de théâtre: Häkkinen s'engage dans la voie des stands, croyant avoir été rappelé par McLaren pour un second arrêt, mais ne trouve personne devant son garage. Le Finlandais poursuit donc son chemin et reprend la piste, mais Coulthard est désormais en tête. Deuxième arrêt de Wurz.

 

39e: Häkkinen est déchaîné après sa mésaventure et signe le meilleur tour en 1'31''649 .

 

40e: Coulthard prend difficilement un tour à Frentzen et Fisichella, en lutte pour la troisième place. Les McLaren sont désormais les seuls voitures à être dans le même tour. Profitant du dépassement de Frentzen par Coulthard, Fisichella s'engouffre à l'intérieur avant le virage Clark et passe la Williams. Derrière, Häkkinen tente de prendre un tour à Irvine avant Ascari, mais le Nord-Irlandais ne le voit pas et le serre sur le côté. Après s'être fait peur, le Finlandais parvient à passer au freinage. Il rentre ensuite au stand pour effectuer son deuxième arrêt. Il repart au bout de dix secondes, après des difficultés de ses mécaniciens pour fixer la roue arrière-gauche.

 

42e: Ravitaillement de Coulthard en 7.7s, il ressort évidement en tête. Deuxième arrêt également de Fisichella en 8.2s. Il repart septième, derrière Herbert et devant Wurz.

 

43e: Alesi s 'arrête sur le bas-côté, moteur cassé. Dix secondes d'écart entre Coulthard et Häkkinen.

 

45e: Victime de l'affaissement de son aileron arrière, Fisichella sort dans l'herbe au virage Clark. Il regagne la piste mais sa Benetton est gravement endommagée. L'Italien rentre à son garage pour abandonner.

 

47e: Il ne reste plus que neuf voitures en course. Derrière les deux McLaren, à un tour, Frentzen lutte contre Irvine pour conserver sa troisième place. Villeneuve est à vingt secondes de ce duo, juste devant Herbert. Suivent Wurz, Hill et Panis.

 

51e: Coulthard perd beaucoup de temps en prenant un tour à Frentzen et Irvine. Häkkinen revient à un peu plus de trois secondes.

 

53e: Plus qu'une seconde et demie d'écart entre les deux leaders.

 

56e: Considérant qu'Häkkinen a perdu injustement le commandement de l'épreuve suite à une erreur de l'équipe, Ron Dennis demande à Coulthard de laisser passer le Finlandais. L'Écossais s'exécute sur le passage de la ligne.

 

58ème et dernier tour: Victoire de Mika Häkkinen devant David Coulthard, qui terminent un tour devant leurs concurrents. Le domination des McLaren-Mercedes a été totale et n'est pas sans rappeler celle des McLaren-Honda de 1988. Frentzen complète le podium juste devant Irvine. Villeneuve est cinquième, suivi d'Herbert, Wurz, Hill et Panis.

Tony