Mika HAKKINEN
 M.HAKKINEN
McLaren Mercedes
Michael SCHUMACHER
 M.SCHUMACHER
Ferrari
Eddie IRVINE
 E.IRVINE
Ferrari

617e Grand Prix

XXI Gran Premio de la Republica Argentina
Variable
12 avril 1998 - Buenos Aires
72 tours x 4.259 km - 306.648 km
Affiche
F1
Coupe

Le saviez-vous ?

Pilote
Constructeur
Moteur
Grosse chaleur pour Michael Schumacher au 66e tour

Ce week-end argentin est marqué par la prolifération des « pingouins » (X wings en anglais), ces hideux petits ailerons en forme de candélabres fixés sur les pontons. Apparus chez Tyrrell, les voici qui poussent sur les Jordan et les Sauber.

La clé du week-end se situe dans les pneumatiques. En effet Goodyear apporte sur cette course un nouveau type de gommes rainurées plus performant, d'où un gain de performance. De plus, s'attendant à un chaud week-end, les écuries chaussées de Bridgestone, et donc McLaren, commettent l'erreur de choisir un type de gommes très dur qui va se révéler peu adapté à une piste régulièrement arrosée. En effet les averses sont fréquentes lors des essais, d'où de nombreuses sorties de piste. Ainsi les McLaren sont elles bien moins dominatrices que lors de la première course. Häkkinen notamment est peu à l'aise et cède pour la première fois de l'année la pole à Coulthard. Aux côtés de l'Écossais sur la première ligne on retrouve M. Schumacher, dont la Ferrari connait un net regain de performance. Häkkinen n'est que troisième sur la grille devant Irvine. R. Schumacher et Frentzen composent la troisième ligne. Meilleur temps sous la pluie du warm-up, Alesi n'est que onzième sur la grille mais devance pour la première fois Herbert. A noter la belle performance de Takagi, treizième sur sa modeste Tyrrell. Quand au héros local Esteban Tuero, il se qualifie vingtième.

 

Comme au Brésil, le ciel est lourd de menaces au moment du départ, mais celui-ci a lieu sur une piste sèche.

 

Départ: Bon départ pour Coulthard, mais envol moyen pour M. Schumacher qui se fait déborder par Häkkinen. Son frère Ralf démarre très péniblement et chute de la cinquième à la treizième place. En revanche Alesi passe de la onzième à la septième position.

 

1er tour: Coulthard mène devant Häkkinen, menacé par M. Schumacher. Suivent Frentzen, Irvine, Villeneuve, Alesi, Wurz, Hill et Fisichella.

 

2e: Schumacher attaque Häkkinen par l'extérieur dans les deux premiers virages, sans succès. L'Allemand retente la manœuvre à Viborita et parvient à passer le Finlandais. Il se lance alors à la poursuite de Coulthard qui est déjà à plus de deux secondes devant lui. Derrière Irvine reprend la quatrième place à Frentzen dans le S de Senna.

 

3e: Villeneuve déborde Frentzen dans le premier virage. L'Allemand tente de résister mais il est bien trop lent pour cela.

 

4e: Schumacher est revenu juste derrière Coulthard, tandis qu'Häkkinen est relégué à cinq secondes. Alesi prend la sixième place à Frentzen en le bousculant légèrement.

 

5e: A l'entrée de l'épingle Reutemann Coulthard se loupe et est déporté vers l'extérieur. Il parvient à revenir dans la trajectoire mais Schumacher en profite pour s'engouffrer à l'intérieur, si bien que les deux voitures sortent du virage au même point. Le choc est inévitable: l'avant de la Ferrari heurte le flanc de la McLaren et l'envoie en tête-à-queue, après un léger décollage. Schumacher s'empare de la tête tandis que son rival ne revient en piste qu'en sixième position.

 

7e: Schumacher mène devant Häkkinen à six secondes, menacé par Irvine. Alesi attaque Villeneuve tout en étant lui-même pressé par Coulthard.

 

10e: Schumacher est en tête devant Häkkinen (10.6s.), Irvine (12.3s.), Villeneuve (16.4s.), Alesi (16.7s.) et Coulthard (17.5s.). Suivent Frentzen, Wurz, Hill et Fisichella.

 

12e: Schumacher est toujours l'homme le plus rapide en piste. Coulthard tente sans succès de passer Alesi dans le virage n°3.

 

14e: Abandon de Diniz sur une casse de sa boîte de vitesse.

 

18e: Magnussen rentre au stand Stewart et se retire sur un problème de transmission.

 

19e: Alors qu'il était toujours treizième, Ralf Schumacher part en tête-à-queue dans le gazon. Il revient en piste et rentre à stand pour ravitailler. Il est alors bon dernier tandis que son frère a déjà pris un tour aux premiers retardataires. Salo rentre à son garage et met pied à terre, boîte de vitesse cassée.

 

20e: Schumacher fait un plat sur un de ses pneus au premier freinage. Plus loin Alesi et Coulthard se font vraiment très pressants derrière Villeneuve.

 

24e: Schumacher compte treize secondes d'avance sur Häkkinen. Derrière Irvine a décroché et se retrouve à vingt-trois secondes. Ralf Schumacher part dans une grande embardée, traverse l'herbe et finit sa course très loin de la piste. Le jeune Allemand abandonne pour la troisième fois en trois courses.

 

27e: Alesi effectue son premier ravitaillement en 7.4s. Lorsqu'il repart son « pingouin » droit se détache soudainement, ce qui n'influe pas sur les performances de sa voiture. Le Français redémarre en onzième position, derrière son équipier Herbert.

 

28e: Premier arrêt de Schumacher qui dure 9.5s. Il repart en deuxième position, laissant à Häkkinen le commandement de l'épreuve. Arrêt également de Hill qui passe de la neuvième à la douzième place.

 

29e: Ravitaillement d'Irvine qui reste immobilisé 9.2s., et ressort cinquième. Au même instant Coulthard tente de déborder Villeneuve dans le premier virage, sans résultat.

 

32e: Coulthard ravitaille en fin de tour. Son arrêt est long car il tente d'appliquer une stratégie à un seul arrêt. Toutefois le temps perdu derrière Villeneuve lui est très rédhibitoire car il ne repart qu'en dixième position, derrière Alesi.

 

33e: Häkkinen mène devant Schumacher (12.4s.), Villeneuve (32s.), Irvine (33.6s.), Frentzen (40.4s.) et Wurz (40.8s.). Suivent Fisichella, Herbert, Alesi et Coulthard.

 

35e: Alesi prend la huitième place à Herbert.

 

37e: Villeneuve effectue son unique ravitaillement en 12.4s. puis ressort juste devant Coulthard, ce qui est une très mauvaise nouvelle pour le malchanceux Écossais qui va donc encore buter sur la Williams. Fisichella s'arrête aussi et retombe au dixième rang.

 

38e: Frentzen ravitaille à la fin de cette boucle, mais cale au moment de repartir. Il parvient s'élancer au bout de trente secondes mais n'est plus que treizième.

 

39e: Désormais quatrième, Wurz signe un étonnant meilleur tour (1'28''179 ) qui ne sera pas battu.

 

40e: Arrêt de Wurz en 10.8s. L'Autrichien repart derrière Alesi, le grand gagnant de cette première série de ravitaillements. Herbert ravitaille aussi, et reste longtemps immobile avant de ressortir dixième. Très long arrêt enfin pour Barrichello, qui passe de la neuvième à la treizième place.

 

42e: Häkkinen ravitaille enfin pendant 10.9s. Il revient en piste en seconde position, largement derrière Schumacher.

 

43e: Arrêt de Panis, jusqu'alors neuvième, et qui parvient à repartir devant Barrichello. Frentzen reçoit une pénalité pour vitesse excessive dans les stands. En lui prenant un tour, Irvine manque de peu de s'accrocher avec Tuero.

 

44e: Schumacher est en tête devant Häkkinen (13.8s.), Irvine (36.8s.), Alesi (59.4s.), Wurz (1m. 06s.) et Villeneuve (1m. 12.s). Suivent Coulthard, Herbert, Fisichella, Hill, Panis et Barrichello. Frentzen effectue son stop-and-go et n'est plus que treizième. Léger en carburant car il doit s'arrêter encore une fois, Schumacher tourne une seconde au tour plus rapidement qu'Häkkinen.

 

47e: Dans le S de Senna, Hill tente une attaque maladroite sur Herbert qui se solde par un accrochage entre les deux hommes. Expédié hors-piste, le pilote Sauber revient en course, mais bientôt victime d'une crevaison, sa voiture lui échappe et il finit quelques virages plus loin sa course dans l'herbe. De son côté Hill rentre à son stand pour changer de nez, puis repart après avoir perdu une place au profit de Panis.

 

51e: Schumacher a creusé un écart de dix-neuf secondes avec Häkkinen, dont les pneus manquent toujours d'adhérence. Second arrêt d'Alesi en 7.7s. Le Français perd une place au profit de Wurz.

 

52e: Schumacher revient sur un groupe composé de Villeneuve, Coulthard et Fisichella. Il effectue donc son second ravitaillement à la fin de cette boucle. Il reste stoppé pendant huit secondes et revient en piste trois secondes devant Häkkinen, gêné par Rosset. Sauf incident, la course est jouée en faveur du double champion du monde.

 

53e: A l'entrée du S de Senna Coulthard essaie de surprendre Villeneuve par l'extérieur, mais les deux voitures se touchent et partent en tête-à-queue dans l'herbe. L'Écossais parvient à redresser sa machine et reprend la piste derrière Fisichella. En revanche, le Canadien a calé et il doit abandonner pour la première fois de la saison.

 

55e: Deuxième arrêt d'Irvine en 7.4s. Le deuxième pilote Ferrari reste troisième, juste devant Wurz.

 

58e: Schumacher est très rapide et a déjà relégué Häkkinen à plus de six secondes.

 

60e: La pluie commence à faire son apparition sur le circuit, d'où une piste assez glissante. Takagi part ainsi en tête-à-queue dans les graviers mais parvient à reprendre la course.

 

61e: Wurz est revenu tout près d'Irvine. Au S de Senna L'Autrichien attaque le pilote Ferrari par l'intérieur mais celui-ci ferme la porte. Les deux voitures se frôlent mais poursuivent leur course sans problème.

 

64e: Tandis que les conditions météorologiques deviennent assez difficiles, Wurz parvient à passer Irvine dans le premier virage et s'empare de la troisième place.

 

65e: Tuero perd le contrôle de sa Minardi dans le premier virage et finit son Grand Prix national dans le mur de pneus.

 

66e: Wurz part en tête-à-queue dans le premier virage mais ne sort pas de la piste. L'Autrichien reprend la course derrière Irvine. Peu après son coéquipier Fisichella commet la même erreur et perd la sixième place au profit de Coulthard. Quelques secondes s'écoulent et c'est Michael Schumacher qui tire tout droit dans le premier virage et part dans le gravier humide. Il ne perd toutefois pas le contrôle de sa Ferrari, fait demi-tour et reprend la piste trois secondes devant Häkkinen qui a ralenti par prudence.

 

67e: Nouvel abandon pour Panis suite à un problème moteur.

 

68e: Les pilotes roulent désormais dix secondes en dessous des chronos habituels afin de sauvegarder leurs positions, alors que les conditions de piste nécessiteraient bientôt la chausse de pneus intermédiaires. Coulthard fait une excursion dans l'herbe au niveau du S mais ne perd pas de place.

 

72e: Brillante victoire de Michael Schumacher qui vient ainsi à bout de la domination des McLaren. Ce succès ne doit toutefois pas faire oublier qu'il est dû en grande partie aux mauvais choix pneumatiques de l'écurie britannique. Deuxième, Häkkinen conserve une large avance en tête du championnat, tandis qu'Irvine monte sur son premier podium de la saison. Très en verve en ce début d'année, Wurz finit quatrième pour la seconde fois consécutive. Avec sa cinquième place Jean Alesi obtient ses premiers points avec Sauber. Sixième, Coulthard sauve un point mais peut nourrir des regrets puisqu'il paraît en pole. Fisichella échoue à la septième place, devant Hill, Frentzen, Barrichello, Trulli, Takagi, Nakano et Rosset.

Tony