Jean ALESI
 J.ALESI
Benetton Renault
Jacques VILLENEUVE
 J.VILLENEUVE
Williams Renault
Heinz-Harald FRENTZEN
 H.FRENTZEN
Williams Renault

612e Grand Prix

I Grosser Preis von Luxemburg
Ensoleillé
28 septembre 1997 - Nürburgring
67 tours x 4.555 km - 305.185 km
Affiche
F1

Le saviez-vous ?

Pilote
Constructeur
Moteur
Les deux Jordan s'accrochent entraînant l'abandon du leader du championnat Michael Schumacher

Premier Grand Prix du Luxembourg.

 

Hakkinen réalise sa première pole position de sa carrière pour ses 29 ans devant Villeneuve, Frentzen, Fisichella, M.Schumacher, Coulthard, Berger et R.Schumacher. Irvine n'est que 14e.

 

1 point seulement sépare M.Schumacher et Hakkinen.

 

Départ: Coulthard prend un envol fantastique et se porte même à la hauteur de son coéquipier mais reste 2e. Derrière, R.Schumacher est pris en sandwich par son coéquipier Fisichella à sa droite qui n'a plus de place où allé et son frère à sa gauche. Fisichella ne peut éviter R.Schumacher qui ferme la porte et manque de partir en tonneau, entraînant M.Schumacher avec lui qui parvient à reprendre la piste en 10e position. Frentzen est aussi une des victimes de l'accrochage après avoir touché son coéquipier Villeneuve, heureusement pour ce dernier sans dommage. Les deux Jordan de R.Schumacher et Fisichella ne peuvent repartir.

 

1er tour: Katayama entre aux stands pour abandonner, lui aussi victime de l'accrochage du premier virage. Son coéquipier Marques abandonne lui aussi mais pour problème d'électricité.

 

2e: Tournant du championnat avec M.Schumacher qui entre aux stands pour mettre pied à terre. L'allemand a subit trop de dégâts sur sa Ferrari et doit renoncer laissant à Villeneuve la voie libre pour reprendre la tête du championnat.

 

3e: Hakkinen mène devant Coulthard (2s), Villeneuve (3.5s), Barrichello (6s), Alesi (6.6s) et Magnussen (8.5s) qui partait 12e sur la grille de départ. C'est Frentzen qui occupe la 12e position.

 

7e: Hakkinen mène devant Coulthard (3.3s), Villeneuve (5.5s), Barrichello (11s), Alesi (11.7s) et Magnussen (16.7s)

 

9e: Hakkinen semble beaucoup plus rapide que le reste du peloton mettant une seconde au tour à son coéquipier Coulthard. Le finlandais semble parti pour une stratégie à deux arrêts. Magnussen est menacé par Hill pour la 6e place.

 

13e: Alesi est bloqué derrière Barrichello.

 

17e: La Prost de Nakano laisse échappée un gros nuage de fumée. Casse moteur pour le japonais qui était 14e.

 

18e: Hakkinen mène devant Coulthard (11s), Villeneuve (13.3s), Barrichello (29.5s), Alesi (30s) et Magnussen (40.9s)

 

21e: Arrêt aux stands d'Alesi qui ne peut dépasser la Stewart de Barrichello. Le français ressort 12e. Frentzen passe Diniz pour la 8e place.

 

22e: L'autre Benetton, celle de Berger, effectue un arrêt et repart 13e.

 

23e: Irvine est au ralenti et abandonne suite à un problème moteur. Coup dur pour Ferrari qui accusait déjà 12 points de retard sur Williams avant le départ de cette course... Irvine naviguait en 10e position.

 

25e: Hakkinen mène devant Coulthard (10.5s), Villeneuve (13.2s), Barrichello (34.7s), Magnussen (49.7s) et Hill (50.6s).

 

29e: Hakkinen et Villeneuve s'arrêtent aux stands et repartent respectivement 2e et 3e. Coulthard est en tête.

 

31e: Frentzen ravitaille et repart 11e. Coulthard s'arrête également et ressort 2e.

 

34e: Hakkinen mène devant Coulthard (11.7s), Villeneuve (15.9s), Barrichello (22.1s), Magnussen (41.4s) et Hill (41.7s). Ces 3 derniers pilotes n'ont pas encore fait d'arrêt.

 

37e: Hill tente toute sorte d'intimidation pour passer Magnussen mais préfère s'arrêter. Le champion du monde en titre cale en voulant repartir et perd toute chance de point. Il ressort 13e.

 

40e: Magnussen et Diniz effectuent leur arrêt aux stands et le brésilien passe le danois à l'accélération en sortant de la ligne des stands. Magnussen est en fait victime d'un problème de transmission et doit renoncer.

 

42e: Coulthard abandonne après son moteur Mercedes rende l'âme dans la ligne droite des stands. Frentzen se retrouve 6e.

 

43e: Coup de théâtre ! Hakkinen abandonne exactement au même endroit que son équipier et pour les mêmes raisons... la malchance continue pour le finlandais qui est toujours à la recherche de sa première victoire en F1. Villeneuve se retrouve en tête et peut désormais marquer un grand coup au championnat. Barrichello est lui aussi au bord de la piste à cause d'un problème hydraulique alors qu'il pouvait viser le podium... Les deux Benetton se retrouvent sur le podium contre toute attente.

 

44e: Alesi s'arrête et repart 4e.

 

45e: Berger maintenant est aux stands et il ressort 4e derrière son coéquipier. Diniz et Panis sont maintenant 5e et 6e après les différents abandons.

 

47e: Frentzen s'arrête aux stands et repart 3e entre les deux Benetton.

 

50e: Verstappen qui était dernier depuis le début de course doit renoncer à cause d'un souci de transmission et sa Tyrrell file dans les graviers. Plus que 10 pilotes en piste. Villeneuve mène avec une trentaine de secondes d'avance sur Alesi peut maintenant voir venir.

 

55e: Panis pour son retour met une grande pression à Diniz pour la 5e position.

 

57: Villeneuve mène tranquillement devant Alesi (26.5s), Frentzen (28.3s), Berger (29.4s), Diniz (43.6s) et Panis (44.1s).

 

60e: Panis ne parvient pas à passer son ancien coéquipier Diniz qui maintient sa 5e place.

 

63e: Villeneuve se permet de perdre une seconde au tour face à ses adversaires.

 

Arrivée: Villeneuve remporte une victoire décisive dans la course au titre, sa 7e de la saison. Le canadien ne le sait pas encore mais il vient de monter pour la dernière fois de sa carrière sur la plus haute marche d'un podium en F1. En attendant, il compte 9 points d'avance sur M.Schumacher et peut se permettre d'obtenir deux 2e places pour être sacré. Alesi finit encore et toujours à la 2e place et revient à un point de Frentzen au championnat pour la 3e place finale. L'allemand de chez Williams finit 3e pour la quatrième fois d'affilés et permet à Williams de s'envoler au championnat constructeurs. Berger permet grâce à sa 4e place à Benetton de marquer de gros points face à McLaren, victime de la fiabilité de ses monoplaces. Diniz marque les deux premiers points de sa saison. Panis marque le point de la 6e place pour son retour à la compétition. Au championnat constructeur, Williams compte donc 26 points d'avance sur Ferrari et n'a plus besoin que de 6 points pour être championne du monde pour ma 9e fois de leur histoire.

Nahuw