Heinz-Harald FRENTZEN
 H.FRENTZEN
Williams Renault
Michael SCHUMACHER
 M.SCHUMACHER
Ferrari
Eddie IRVINE
 E.IRVINE
Ferrari

613e Grand Prix

XXIV Japanese Grand Prix
Ensoleillé
12 octobre 1997 - Suzuka
53 tours x 5.864 km - 310.792 km
Affiche
F1
Coupe

Le saviez-vous ?

Pilote
Constructeur
Williams est Champion du Monde
Moteur
Michael Schumacher remporte la victoire pour son 100e Grand Prix et se replace en tête du championnat.

Morbidelli a été victime d'un gros accident en qualifications et s'est blessé. L'italien ne prendra pas le départ de la course. Il avait réalisé le 18e chrono. Cet accident marque la fin de la carrière de Morbidelli en F1.

 

Villeneuve réalise une pole position très importante. Il devance son rival M.Schumacher qui fête son 100e Grand Prix en F1, Irvine, Hakkinen, Berger, Frentzen, Alesi et Herbert. Coulthard n'est que 11e.

 

A noter que Villeneuve est sous la menace d'une disqualification qui sera décidé par les commissaires après la course. Villeneuve n'avait pas ralenti sous drapeaux jaunes après la panne de la Tyrell de Verstappen et pourrait perdre tous les points qu'il marquerait durant la course. Si la sanction ne tombe pas, Villeneuve doit marquer un point de plus que M.Schumacher pour être sacré champion du monde avant même la dernière course à Jerez.

 

Départ: Bon départ de Hakkinen et Frentzen qui gagnent une place tous les deux. Villeneuve se déporte directement sur M.Schumacher pour contrer toute attaque. Il conserve la tête. Mauvais départ de Panis qui perd 5 places.

 

2e tour: Irvine parvient à faire un incroyable double dépassement à la fin des "S" en passant Hakkinen et son chef de file M.Schumacher pour s'emparer de la 2e position.

 

3e: Irvine est déchaîné et passe avec une aisance déconcertante Villeneuve à l'extérieur au freinage de la dernière chicane pour prendre la tête de la course. Magnussen se sort dans le 2e virage et échoue sa Stewart dans les graviers. Il était 11e devant son coéquipier Barrichello.

 

4e: Irvine s'envole littéralement et mène devant Villeneuve (5.3s), M.Schumacher (5.9s), Hakkinen (6.3s), Frentzen (6.8s) et Alesi (7.4s). Alesi a passé dans ce tour son coéquipier Berger pour la 6e place.

 

5e: Chez Ferrari, on pense que M.Schumacher n'oserait pas attaquer Villeneuve en cas de piège du canadien, étant très bien placé au championnat avec une confortable avance.

 

7e: Barrichello sort large dans le 130R et abandonne comme son équipier alors qu'il était 11e. Il termine dans les graviers, impossible de repartir.

 

8e: Irvine mène toujours devant Villeneuve (12.2s), M.Schumacher (13.6s), Hakkinen (14.1s), Frentzen (15.7s) et Alesi (16.5s). Katayama abandonne ici chez lui sur une casse moteur. Il était dernier de la course et c'était son 10e abandon de l'année.

 

10e: Irvine mène toujours devant Villeneuve (11.4s), M.Schumacher (12.9s), Hakkinen (13.7s), Frentzen (15.7s) et Alesi (16.5s). Villeneuve semble maintenant décider à réduire l'écart avec Irvine.

 

14e: Hakkinen et Berger sont les premiers à s'arrêtés et repartent respectivement aux 10e et 13e positions.

 

15e: Alesi ravitaille à son tour tout comme Coulthard. Alesi repart devant son coéquipier et Coulthard se retrouve derrière en 14e position. Irvine mène devant Villeneuve (12.7s), M.Schumacher (13.9s), Frentzen (17.1s), Herbert (25.8s) et Fisichella (32.4s)

 

17e: Irvine réalise le meilleur tour en course avant de s'arrêter aux stands. Il repart 4e pas très loin de Frentzen.

 

19e: Arrêt de M.Schumacher qui repart 5e.

 

21e: Villeneuve s'arrête aux stands à son tour et ressort à la lutte avec M.Schumacher mais l'allemand le croise juste avant le premier virage pour passer le pilote Williams. Bataille musclée mais l'allemand s'empare de la 3e position.

 

22e: Frentzen ravitaille et ressort 4e derrière son coéquipier. Nakano tire tout droit à la dernière chicane et abîme son aileron avant en passant dans les graviers. Le japonais laisse échapper de la fumée et c'est en fait un souci moteur qui contraint le japonais à l'abandon, lui aussi pour son Grand Prix national. Il était 14e.

 

23e: Irvine mène devant M.Schumacher (8.8s), Villeneuve (9.4s), Frentzen (14.3s), Hakkinen (17.5s) et Alesi (18.3s).

 

24e: Irvine perd 5 secondes sur ce tour et semble en difficultés.

 

25e: C'est en fait une stratégie de Ferrari puisque dès que M.Schumacher passe Irvine à la fin des "S", Irvine remet les gaz et reste devant Villeneuve.

 

26e: M.Schumacher se retrouve donc en tête avec 4 secondes d'avances sur le duo Irvine-Villeneuve. Berger qui était 7e s'arrête une deuxième fois aux stands et repart 11e.

 

28e: Alesi effectue un nouvel arrêt et repart 7e. M.Schumacher colle 2 secondes au tour à Irvine qui garde Villeneuve derrière lui.

 

31e: Villeneuve préfère s'arrêter au lieu de perdre trop de temps derrière Irvine. Mais le mécanicien ne parvient pas à faire entrer l'embout du tuyau de ravitaillement et Villeneuve perd quelques secondes qui coûtent chère. Hakkinen qui s'était lui aussi arrête se retrouve devant la Williams et Alesi qui déboule dans la ligne droite se retrouve devant Hakkinen et Villeneuve. Catastrophe pour le canadien qui dégringole au classement.

 

33e: Arrêt d'Irvine qui repart 3e devant Herbert.

 

34e: Le leader de la course effectue un dernier arrêt. M.Schumacher ressort 2e et laisse le leadership à Frentzen.

 

35e: Frentzen mène devant M.Schumacher (12.2s), Irvine (18.5s), Herbert (20.3s), Alesi (22.3s) et Hakkinen (24.7s).

 

36e: Nouvelle casse moteur chez Prost avec Panis qui renonce alors qu'il était 13e.

 

38e: Frentzen effectue son dernier arrêt et ressort à la lutte avec Irvine et conserve de justesse la 2e position permettant à Williams de bien figurer dans l'optique du championnat constructeur. M.Schumacher mène devant Frentzen (8.5s), Irvine (9.8s), Alesi (10.5s), Hakkinen (12.9s) et Villeneuve (23.7s).

 

39e: 3e arrêt pour Berger qui se retrouve 10e.

 

40e: Frentzen revient fort sur M.Schumacher et n'est plus qu'à 5 secondes. Alesi s'arrête aux stands et repart 6e derrière Villeneuve.

 

44e: M.Schumacher mène toujours devant Frentzen (5s), Irvine (16.6s), Hakkinen (17.6s), Villeneuve (31.9s) et Alesi (32.5s). M.Schumacher reviendrai pour le moment à 1 point seulement de Villeneuve mais la menace Frentzen est bien présente.

 

46e: Hakkinen se montre menaçant derrière Irvine à moins d'une seconde du pilote Ferrari tout comme Alesi qui met la pression à un Villeneuve sans doute démotivé suite à l'incident aux stands et à l'épée de Damoclès au-dessus de sa tête avec une éventuelle disqualification en fin de course.

 

48e: Salo range sa Tyrrell dans les graviers à la dernière chicane suite à un problème moteur. Il était 15e devant son coéquipier qui ferme la marche. Problème de transmission pour Marques qui était 14e.

 

50e: Hill bloque totalement M.Schumacher alors que celui-ci lui prend un tour.

 

51e: Hill s'arrête pratiquement pour laisser passer Frentzen...

 

52e: Coulthard se met dans les graviers suite à un nouveau souci moteur sur sa McLaren alors qu'il était 8e. Course anonyme pour l'écossais.

 

Arrivée: M.Schumacher aura tenu bon et rejoint Jackie Stewart au nombre de victoires avec un 27e succès en carrière. Villeneuve sera finalement disqualifié et le championnat vit un retournement de situation puisque M.Schumacher s'empare de la tête du classement pour un point seulement. Frentzen ne sera pas parvenu à aider son coéquipier mais permet à Williams de remporter un 9e titre des constructeurs grâce à son 5e podium consécutif lui permettant également d'obtenir 5 points d'avance sur Alesi pour la 3e place finale. Irvine revient dans les points ce qui ne lui était plus arrivé depuis son podium au Grand Prix de France dernier. Hakkinen est épargné par la malchance et marque enfin des points, ce qui ne lui était pas arrivé depuis Imola si on ne compte pas son podium en Allemagne. Alesi récupère la 5e place de Villeneuve et permet à Benetton d'assurer la 3e place finale au classement constructeur. Herbert marque un point pour Sauber qui revient à 5 points de Prost. Le duel à Jerez s'annonce palpitant avec un point d'écart entre M.Schumacher et Villeneuve. Un point séparait également M.Schumacher et Hill en 1994 avant la dernière manche en Australie qui s'était terminé par un accrochage entre les deux pilotes...

Nahuw