Olivier PANIS
 O.PANIS
Prost Mugen Honda
Jacques VILLENEUVE
 J.VILLENEUVE
Williams Renault
Jean ALESI
 J.ALESI
Benetton Renault

603e Grand Prix

XXXIX Gran Premio de España
Ensoleillé
25 mai 1997 - Barcelone
64 tours x 4.727 km - 302.528 km
Course prévue pour 65 tours, réduite à 64 suite à l'annulation de la procédure de départ (Ralf Schumacher ayant calé).
Affiche
F1
Coupe

Le saviez-vous ?

Pilote
Constructeur
Moteur
D'exceptionnels envols pour Coulthard et Schumacher... mais des stratégies à trois arrêts fort mal venues.

Avant cette course Sauber remplace le décevant Nicola Larini par Gianni Morbidelli.
Jacques Villeneuve signe une nouvelle pole position devant Frentzen. Suivent les deux McLaren et les deux Benetton. Mauvais essais en revanche pour les Ferrari: Schumacher n'est que septième, Irvine onzième.

 

Première grille de départ: Ralf Schumacher cale et doit partir bon dernier. Un nouveau tour de formation est lancé. La course est par conséquent réduite d'un tour.

 

Départ: Excellent envol de Coulthard qui déborde Villeneuve au premier virage. Mais le Québécois résiste et garde la tête à l'issue de l'enchaînement d'Elf. Derrière Frentzen est très mal parti et se fait doubler de toutes parts. C'est M. Schumacher qui réalise la meilleure opération en passant par l'intérieur Berger, Häkkinen et Alesi, pointant en troisième position au premier freinage.

 

1er tour: Schumacher passe Coulthard par l'extérieur dans la courbe Repsol et se retrouve second. A la fin de ce premier tour Villeneuve mène devant Schumacher, Coulthard, Alesi, Häkkinen, Frentzen, Herbert, Berger, Fisichella et Salo.

 

3e: Schumacher met la pression sur Villeneuve qui n'est qu'à sept dixièmes devant lui. Coulthard, Alesi et Häkkinen gardent le contact avec les deux leaders.

 

5e: Villeneuve mène devant Schumacher (1.5s.), Coulthard (2s.), Alesi (2.5s.), Häkkinen (4.3s.) et Frentzen (5.9s.).

 

7e: Schumacher perd pied par rapport à la Williams de tête et est désormais sous le menace de Coulthard. Villeneuve est l'homme le plus rapide en piste.

 

9e: Schumacher, à huit secondes de Villeneuve, ralentit désormais un groupe composé de Coulthard, Alesi et Häkkinen. Morbidelli reçoit une pénalité pour départ anticipé.

 

11e: Au bout de la longue ligne droite, Coulthard prend l'inspiration de Schumacher et se porte à l'intérieur, mais l'Allemand ferme la porte. Alesi et Häkkinen klaxonnent derrière les deux hommes tandis que Frentzen et Berger ne sont pas loin. Morbidelli s'arrête au stand Sauber pour subir sa pénalité. Abandon de Katayama sur une panne hydraulique.

 

12e: R. Schumacher ravitaille pour la première fois alors qu'il était revenu au quinzième rang. Il repart avant-dernier.

 

14e: Toujours dans la ligne droite, Coulthard se déporte largement vers l'extérieur et passe enfin au premier virage Schumacher qui n'a guère résisté. Alesi menace désormais le pilote Ferrari, tandis que Frentzen et Berger sont tout près d'Häkkinen.
Coulthard et Schumacher entrent au stand pour ravitailler à la fin du tour. L'arrêt de l'Écossais dure 6s, celui de l'Allemand 7.4s. Ils repartent respectivement huitième et onzième. Berger les suit dans les stands et s’arrête 8.3s.

 

15e: Arrêt d'Häkkinen à la fin du tour en 5.7s, il repart neuvième devant Schumacher. Ravitaillement d’Herbert.

 

16e: Arrêt de Frentzen qui repart très loin, en onzième position. Villeneuve mène de plus de vingt secondes devant Alesi, Fisichella, Coulthard, Irvine, Hill, Panis, Häkkinen, Schumacher et Herbert.

 

18e: Damon Hill s'arrête sur le bas côté devant les stands, moteur cassé. C'est son sixième abandon en six courses. Fisichella ravitaille en fin de boucle en 7.5s et ressort onzième.

 

19e: Villeneuve mène devant Alesi (22.4s.), Coulthard (36s.), Panis (42s.), Häkkinen (44.5s.) et Irvine (44.6s.). Le Nord-Irlandais ravitaille à l'issue de ce tour en 8.1s, laissant sa place dans les points à Schumacher. Il repart quatorzième, derrière Berger.

 

20e: Villeneuve rentre au stand Williams et effectue son premier arrêt en 8.3s. Le Canadien repart derrière Alesi. Meilleur tour en course de Fisichella en 1'22''242, qui étrangement ne sera pas battu.

 

21e: Alesi ravitaille à la fin de cette boucle passée en tête. Les mécaniciens de Benetton le relâchent au bout de 8.8s. L'Avignonnais repart cinquième derrière Coulthard, l'étonnant Panis qui, parti en pneus durs, ne s'est toujours pas arrêté, et enfin Häkkinen.

 

24e: Villeneuve mène devant Coulthard pour 3.6s, Panis est à dix secondes. Schumacher met la pression sur Alesi qui lui même menace Häkkinen.

 

26e: Arrêt d'Olivier Panis en 7.8s. Le pilote Prost ressort huitième, entre Fisichella et Frentzen.

 

27e: Arrêt de Frentzen en grandes difficultés avec ses pneumatiques, l'Allemand est désormais onzième. Häkkinen en difficulté se fait passer par Alesi dans la courbe Repsol. Schumacher en profite pour se jeter à l'extérieur et doubler à son tour la McLaren. Le Finlandais rentre à son stand à la fin de ce tour. Panis dépasse Fisichella.

 

28e: Long arrêt d'Häkkinen en 10s.5, il revient en piste au huitième rang, derrière Herbert, Panis et Fisichella.

 

29e: Deuxième arrêt d'Irvine en 6.5s, le deuxième pilote Ferrari est seulement quinzième. Après être revenu à une seconde de Villeneuve, Coulthard effectue son deuxième ravitaillement en 7.9s et se fait passer par Alesi et Schumacher.

 

30e: Nouvel arrêt de Berger (7.3s.), piteux onzième. Après avoir manqué de peu un accrochage avec Trulli dans l'avant-dernière courbe, Schumacher ravitaille en six secondes et reprend la course au septième rang.

 

33e: Arrêt de Fisichella en 8.4s, le jeune Italien repart neuvième entre Frentzen et Berger. Longue immobilisation au stand pour la Minardi de Trulli.

 

34e: Six secondes d'arrêt pour Herbert qui était quatrième. Le pilote Sauber ressort sixième, devant Häkkinen.

 

35e: Villeneuve compte seize secondes et demie d'avance sur Alesi et dix-huit secondes sur Coulthard. Nakano s'arrête à son stand mais ne peut pas repartir, boîte de vitesses bloquée.

 

37e: Salo, victime d'une crevaison à l'arrière-gauche, déchape dans la longue ligne droite et finit sa course dans les graviers.

 

38e: Barrichello est au ralenti suite à une défaillance de son moteur Ford-Cosworth. Panis est revenu juste derrière Coulthard.

 

40e: Dans la ligne droite Panis déborde Coulthard par l'intérieur et le dépasse sans difficulté. Nouvel arrêt de Frentzen en 7.7s, il repart dixième. Coulthard l'imite à la fin du tour.

 

41e: Coulthard reste arrêté 6.4s et ressort sixième devant son coéquipier. Villeneuve prend un tour à Frentzen.

 

42e: Troisième arrêt de Berger, complètement perdu dans le peloton à l'instar de Frentzen et Irvine.

 

43e: En fin de tour, deuxième arrêt d'Alesi en 8.2s. Le Français repart quatrième.

 

44e: Panis, qui était deuxième, s'arrête à son tour en 7.6s et repart devant Alesi qui est le grand perdant de cette fin de course. Troisième arrêt d'Häkkinen (7.7s.) qui n'est plus que huitième.

 

45e: C'est au tour de Villeneuve de ravitailler en fin de tour. L'opération dure huit secondes et le Québécois repart derrière Schumacher, nouveau leader, mais devant Panis, ce qui est l'essentiel.

 

46e: Schumacher mène ce tour et s'arrête pour 6.8s. Il revient en piste quatrième.

 

49e: Villeneuve compte onze secondes d'avance sur Panis tandis que Schumacher met la pression sur Alesi pour la troisième place. Suivent Herbert, Coulthard, Fisichella, Häkkinen, Frentzen et Irvine. Herbert s'arrête à la fin de ce tour en 6.5s et perd une place au profit de Coulthard.

 

50e: Dernier arrêt prévu d'Irvine en 6.4s, le reléguant en douzième place, derrière Berger et l'étonnante Tyrrell de Verstappen.

 

52e: Explosion du moteur Peugeot de Ralf Schumacher, qui n'était que treizième. Son équipier Fisichella s'arrête pour la troisième fois (6.6s.) et se fait ainsi passer par Häkkinen.

 

54e: Panis, Alesi et Schumacher se retrouvent bloqués derrière un peloton composé de Trulli, Verstappen et Irvine.

 

55e: Alesi commence à s'énerver dans son cockpit, Irvine faisant une obstruction manifeste au profit de Schumacher. Diniz abandonne, moteur cassé.

 

56e: En franchissant la ligne Alesi agite son bras de rage à l'intention des commissaires de course, espérant leur intervention. Au même instant Panis tente de doubler Irvine dans le premier virage mais le Nord-Irlandais lui ferme la porte. Dans la courbe Repsol, il se laisse enfin passer par les deux Français puis s'efface devant Schumacher.

 

57e: Villeneuve mène tranquillement devant Panis (15.1s.), Alesi (17s.), Schumacher (18.2s), Coulthard (25.1s.) et Herbert (30.8s.).

 

59e: Irvine reçoit une pénalité de dix secondes pour obstruction.

 

60e: Irvine s'arrête au stand Ferrari pour subir sa pénalité.

 

62e: Panis est revenu à moins de dix secondes de Villeneuve tandis qu'Herbert se rapproche de Coulthard.

 

64ème et dernier tour: Jacques Villeneuve franchit la ligne d'arrivée en vainqueur et remporte sa troisième victoire de la saison. Le Canadien s'empare du même coup de la tête du championnat. Olivier Panis obtient une deuxième place exceptionnelle pour Prost Grand Prix. Alesi complète le podium, qui est le premier triplé francophone depuis 1983 et le dernier jusqu'à nos jours. Schumacher est quatrième et perd sa place de leader après ce médiocre week-end. Dans cette dernière boucle Herbert chipe la cinquième place à Coulthard. Suivent hors des points Häkkinen, Frentzen qui a doublé Fisichella dans les derniers mètres, Berger, Verstappen, Irvine Magnussen, Morbidelli et Trulli.
Lors de cette course stratégique par excellence, c'est donc le plan à deux arrêts adopté par les trois premiers qui fut le plus efficace.

Tony