Michael SCHUMACHER
 M.SCHUMACHER
Ferrari
Gerhard BERGER
 G.BERGER
Benetton Renault
Mika HAKKINEN
 M.HAKKINEN
McLaren Mercedes

607e Grand Prix

LIX Grosser Preis von Deutschland
Ensoleillé
27 juillet 1997 - Hockenheim
45 tours x 6.823 km - 307.035 km
Affiche
F1

Le saviez-vous ?

Pilote
Constructeur
Moteur
Spectaculaire crevaison pour Fisichella.

De retour après son opération des sinus, Gerhard Berger signe une étonnante pôle position. Autre surprise, le deuxième sur la grille est le jeune Italien Giancarlo Fisichella sur sa Jordan. Suivent Häkkinen et Schumacher, tandis que les Williams-Renault semblent très à la peine sur cette piste: Frentzen n'est que cinquième, Villeneuve seulement neuvième.

 

Départ: Berger conserve l'avantage de sa pôle devant Fisichella, talonné par Schumacher et Häkkinen. L'Allemand prend l'avantage sur le Finlandais. Le drapeau jaune est agité car la Minardi de Tarso Marques reste scotchée sur la grille.

 

1er tour: Schumacher et Häkkinen tentent de passer Fisichella dans la première ligne droite, sans succès. Irvine et Frentzen se percutent légèrement dans le premier virage. Plus loin, sa McLaren étant touchée, Coulthard sort de la piste à l'entrée du Stadium.

 

Berger mène devant Fisichella, M. Schumacher, Häkkinen, Alesi, Villeneuve, Trulli, Barrichello, Herbert et R. Schumacher. Coulthard rentre à son stand pour réparer et repart au bout de quatorze secondes. Suivent dans les stands Irvine, roue arrière-gauche crevée, et Frentzen, lui aussi victime d'une crevaison à l'avant-droit. Le flanc gauche de la Ferrari du Nord-Irlandais est percé et des flammes s'en échappent. Il doit abandonner, tout comme Frentzen dont la Williams n'est pas réparable.

 

2e: Coulthard est au ralenti et met pied à terre. Ralf Schumacher dépasse Johnny Herbert.

 

3e: Berger mène avec plus de trois secondes d'avance sur Fisichella et Schumacher. Häkkinen est à plus de cinq secondes. L'Autrichien est l'homme le plus rapide en piste.

 

4e: R. Schumacher prend la huitième place de Rubens Barrichello.

 

5e: Meilleur tour en course pour Berger qui compte 3.6s d'avance sur Fisichella. Son équipier Alesi menace la quatrième place d'Häkkinen.

 

9e: Berger signe le record du tour en 1'45''747. A la première chicane Diniz tente de passer Herbert mais heurte la Sauber. Les deux voitures sortent de la piste et leurs pilotes doivent abandonner.

 

10e: Villeneuve, sixième, mène une course très difficile puisqu'il est menacé par la Prost de Trulli et la Jordan de Ralf Schumacher.

 

13e: Berger mène devant Fisichella (10.5s.), M. Schumacher (11.7s.), Häkkinen (17s.), Alesi (18.1s.) et Villeneuve (23.6s.), talonné par Trulli et R. Schumacher. Le vétéran autrichien semble imbattable ce dimanche-là. Tête-à-queue de Fontana à la première chicane, le jeune Argentin peut repartir.

 

16e: Jean Alesi ravitaille à la fin de ce tour en 7.3s et repart neuvième.

 

17e: Arrêt de Gerhard Berger qui se passe bien, le pilote Benetton ressort quatrième, juste derrière Häkkinen.

 

18e: Giancarlo Fisichella est un étonnant leader sur sa Jordan-Peugeot, talonné par Schumacher. Berger menace Häkkinen.

 

19e: Berger attaque Häkkinen par l'intérieur à l'Ostkurve et passe le Finlandais qui n'insiste pas, la Benetton étant clairement plus rapide que sa McLaren.

 

20e: Fisichella compte un peu plus de deux secondes d'avance sur Schumacher. Berger est à huit secondes. Derrière, Trulli harcèle Villeneuve.

 

21e: Jacques Villeneuve se libère de Trulli en rentrant au stand Williams pour ravitailler, précédé par Häkkinen. Son arrêt dure dix secondes, celui du Finlandais 9.2s. Häkkinen ressort septième devant le Canadien.

 

22e: Arrêt simultané des deux frères Schumacher. Michael s'arrête 9.7s et retrouve la piste en cinquième position, derrière Trulli et Alesi. Ralf stoppe 12.7s et sort huitième, derrière Villeneuve.

 

23e: Fisichella reste en piste, avec huit secondes d'avance sur Berger. Trulli, Alesi et Schumacher sont à plus de vingt secondes, Häkkinen à quarante secondes. Katayama s'arrête dans l'herbe, en panne d'essence.

 

24e: Fisichella s'arrête à la fin de ce tour. Le jeune Italien reste une dizaine de secondes à son emplacement avant de repartir deuxième, derrière Berger. Trulli ravitaille également et repart septième.

 

25e: Erreur d'Alesi qui tire tout droit à l'Ostkurve sous la pression de Schumacher, mais il ne perd pas de place. Seize secondes d'avance pour Berger sur Fisichella. Derrière les quatre hommes de tête, Häkkinen, Villeneuve, Trulli et Ralf Schumacher se tiennent en quelques secondes.

 

28e: Panne de moteur pour Jan Magnussen, qui occupait la onzième place. Le Danois s'arrête dans le Stadium.

 

29e: Berger mène devant Fisichella (17.5s.), Alesi (21.6s.), M. Schumacher (22.1s.), Häkkinen (40.3s.) et Villeneuve (41.2s.).

 

30e: Alesi effectue son deuxième ravitaillement en 8.5s. Le pilote Benetton ressort huitième.

 

34e: Les mécaniciens de Benetton-Renault signalent à Berger qu'il doit ravitailler une seconde fois. L'Autrichien ne compte pourtant qu'un peu moins de vingt secondes d'avance sur Fisichella. A la première chicane, Villeneuve tente de doubler Fontana par l'extérieur, mais part en tête-à-queue et finit sa course dans les graviers. Quelques mètres en arrière, Barrichello prend une échappatoire et abandonne, moteur cassé. Abandon également de Mika Salo suite à un problème d'embrayage. Berger rentre à son stand pour ravitailler, l'arrêt dure 6.4s.

 

35e: Berger ressort de son stand juste derrière Fisichella et met aussitôt la pression sur celui-ci. L'Autrichien sort de l'Ostkurve dans la roue de l'Italien, le déborde par l'extérieur dans la ligne droite et récupère la tête de l'épreuve. Le pilote Jordan ne peut rien faire et se fait tout de suite semer.

 

36e: Berger mène devant Fisichella (2.3s.) et M. Schumacher (7.9s.). Suivent Häkkinen, Trulli, R. Schumacher, Alesi et Nakano.

 

37e: L'écart entre Berger et Fisichella n'augmente plus, l'Italien semble capable de jouer sa chance jusqu'au bout.

 

39e: Fisichella, victime d'une crevaison à l'arrière-gauche, sort de la piste à l'entrée du Stadium. Il repart et tente de rentrer dans son garage, mais dans l'avant-dernier virage, au moment d'aborder l'entrée des stands, il se range à l'extérieur pour laisser passer Fontana et perd le contrôle de sa machine qui part en toupie. Il peut redémarrer et parvient enfin à son stand où il change ses pneus. Il n'est plus que sixième.

 

40e: Michael Schumacher effectue un deuxième arrêt en 5.8s. L'Allemand reste deuxième, repartant sous le nez d'Häkkinen.

 

41e: Fisichella est au ralenti: c'est l'abandon pour le malheureux Italien dont la monoplace est trop endommagée. Berger, avec vingt-six secondes de marge sur Schumacher, a course gagnée et peut lever le pied.

 

45e et dernier tour: Gerhard Berger décroche sa dixième victoire en carrière, la première pour Benetton-Renault depuis le GP du Japon 1995. Deuxième, Michael Schumacher fait une excellente opération en accentuant son avance sur Villeneuve au classement général. Mika Häkkinen complète le podium. Quatrième, Jarno Trulli inscrit ses premiers points en Formule 1 et redonne le sourire à une écurie Prost meurtrie par la blessure d'Olivier Panis au Canada. Ralf Schumacher est cinquième, Jean Alesi sixième. Derrière, Nakano, Hill, Fontana et Verstappen sont les seuls à voir le drapeau à damiers.

Tony