Damon HILL
 D.HILL
Williams Renault
Jacques VILLENEUVE
 J.VILLENEUVE
Williams Renault
Michael SCHUMACHER
 M.SCHUMACHER
Ferrari

596e Grand Prix

XXV Grande Premio de Portugal
Ensoleillé
22 septembre 1996 - Estoril
70 tours x 4.360 km - 305.200 km
Affiche
F1

Le saviez-vous ?

Pilote
Constructeur
Moteur
Lutte entre coéquipiers pour le titre mondial.

Hill signe la pole pour 9 millièmes face à son rival Villeneuve. Alesi est 3e suivi de Schumacher, Berger, Irvine, Hakkinen et Coulthard. Pour conserver des espoirs de titre, Villeneuve doit absolument reprendre 4 points à Hill. Celui-ci peut se permettre de perdre 3 points face à Villeneuve pour être champion ici au Portugal. C'est d'ailleurs le dernier Grand Prix du Portugal avant un éventuel retour dans le futur.

 

Départ: Alesi réalise comme à son habitude un très bon départ et passe Villeneuve pour la 2e position. Schumacher parvient également à passer le canadien. Lamy ne parvient pas à s'élancer pour son Grand Prix national. Coup dur pour le pilote Minardi.

 

2e tour: Lamy sort des stands juste devant Hill mais le laisse passer sans souci.

 

3e: Hill mène devant Alesi (2.5s), Schumacher (3.1s), Villeneuve (3.4s), Berger (6.9s) et Irvine (7.6s).

 

7e: Hill mène toujours devant Alesi (4.4s), Schumacher (6.2s), Villeneuve (6.5s), Berger (12s) et Irvine (13.6s).

 

13e: Déjà un arrêt pour Panis qui était 13e et qui repart 17e. Villeneuve est à plus de 10 secondes de Hill et est en train de perdre le titre pour le moment.

 

16e: Villeneuve effectue un incroyable dépassement dans le dernier virage sur Schumacher, un peu gêné par un retardataire, à l'extérieur pour s'emparer de la 3e position.

 

17e: Hill s'arrête et repart 3e. Villeneuve est maintenant dans les échappements de la Benetton d'Alesi.

 

19e: Villeneuve et Schumacher ravitaillent à leur tour. Ils repartent 7e et 8e. Arrêt aux stands pour Berger également.

 

20e: Arrêts d'Irvine et Coulthard. Le classement est chamboulé. Alesi est légèrement gêné par les retardataires et perd du temps sur Hill qui revient ainsi que ses concurrents direct, Villeneuve et Schumacher.

 

21e: Arrêt de Hakkinen qui ressort derrière son coéquipier Coulthard hors des points.

 

22e: Alesi ravitaille et repart derrière Villeneuve et Schumacher en 4e position. Le français a perdu encore du temps après être monté sur le vibreur à l'entrée des stands. Hill est copieusement gêné par les pilotes à un tour et perd près de 5 secondes sur ses poursuivants.

 

23e: Hill mène donc devant Villeneuve (7.1s), Schumacher (11.2s), Alesi (21.5s), Irvine (32.1s) et Berger (33.6s).

 

32e: Barrichello s'arrête aux stands alors qu'il était 7e. Il repart 13e. 5 secondes séparent Hill et Villeneuve.

 

33e: Hill effectue son deuxième arrêt. Il repart 2e. Hakkinen menace son coéquipier pour la 7e place. Coulthard est à 7 secondes de la 6e place de Berger.

 

34e: Comme aux premiers arrêts, Villeneuve et Schumacher s'arrêtent en même temps. Ils ressortent 2e et 4e.

 

36e: Hill mène devant Villeneuve (3s), Alesi (12.5s) qui ne s'est pas arrêté pour son deuxième ravitaillement, Schumacher (18.7s), Irvine (26.5s) et Berger (32.3s).

 

37e: Villeneuve réalise le meilleur tour en course et revient de plus en plus sur Hill.

 

42e: Hill mène devant Villeneuve (1.4s), Alesi (24.7s) qui ne s'est toujours pas arrêté une deuxième fois, Schumacher (25.2s), Irvine (36.2s) et Berger (42.9s). Barrichello part en tête à queue et échoue sa Jordan dans les graviers. Premier abandon de la course seulement ! Il était 11e.

 

43e: Irvine s'arrête et repart 8e.

 

44e: Alesi et Schumacher s'arrêtent en même temps. Ferrari est plus rapide et laisse repartir le champion du monde devant le français en 3e position.

 

45e: Berger effectue un arrêt et ressort 6e.

 

46e: Désastre chez McLaren. Hakkinen percute Coulthard au virage le plus lent du circuit en monté. Coulthard est envoyé en tête à queue. Hakkinen perd son aileron avant. Les deux pilotes entrent aux stands en même temps et perdent beaucoup de terrains. Ils repartent dans le ventre mou du peloton.

 

48e: Hill mène devant Villeneuve (1.9s), Schumacher (54.7s), Alesi (58.2s), Irvine (1min7.7s) et Berger (1min17.2s). Les deux Williams semblent dans une autre catégorie.

 

49e: Hill est le premier à s'arrêter. Il repart évidemment 2e. Diniz rate son dépassement sur Rosset pour la 16e place. Il percute son compatriote et part en tête à queue pour se bloquer dans les graviers. Rosset peut continuer mais Diniz abandonne.

 

50e: Explosion du moteur Hart sur la Footwork de Verstappen. Le hollandais était 12e. Villeneuve effectue à son tour son arrêt aux stands et repart juste devant Hill. Le canadien aura profité de son tour à vide pour repasser in-extremis devant son coéquipier. Villeneuve relance ainsi la lutte pour le titre.

 

51e: Hakkinen entre finalement aux stands pour abandonner, sa McLaren étant trop endommagée. Il était 11e. Coulthard est 13e.

 

52e: Stop and go pour Coulthard après avoir volé le départ... un Grand Prix décidément à oublier pour McLaren. Coulthard reste 13e.

 

60e: Villeneuve s'échappe en tête avec 8 secondes d'avance sur Hill qui semble renoncer, suivent Schumacher (45.1s), Alesi (50.2s), Irvine (1min7.9s) et Berger (1min5.8s).

 

63e: Berger trouve l'ouverture sur Irvine. Il bloque les roues et Irvine le croise pour récupérer sa 5e position.

 

65e: Hill est au ralenti. Il est à 15 secondes de Villeneuve. Le britannique semble assurer jusqu'à l'arrivée.

 

Arrivée: Villeneuve remporte une superbe victoire, lui qui était 4e au 15e tour. Il sera remonté de loin pour être à 9 points de Hill avant la dernière manche à Suzuka. Hill ne fait pas une si mauvaise affaire même si il aurait préféré conclure ce championnat maintenant. En effet il suffit à l'anglais de marquer un seul point ou bien d'espérer que Villeneuve ne remporte pas la course. Schumacher monte sur un nouveau podium et devra défendre sa 3e place au championnat face à Alesi qui est à 6 points. Celui-ci marque encore de gros points pour Benetton qui limite la casse face à Ferrari qui revient à un petit point seulement grâce également à la 5e place d'Irvine qui retrouve les points ce qui ne lui était plus arrivé depuis Saint-Marin. Berger marque 1 point important pour Benetton. McLaren restera quoi qu'il arrive 4e du championnat après la déroute de ce Grand Prix.

Nahuw