Jean ALESI
 J.ALESI
Benetton Renault
Michael SCHUMACHER
 M.SCHUMACHER
Ferrari
Mika HAKKINEN
 M.HAKKINEN
McLaren Mercedes

595e Grand Prix

LXVII Gran Premio d'Italia
Ensoleillé
8 septembre 1996 - Monza
53 tours x 5.770 km - 305.810 km
Affiche
F1

Le saviez-vous ?

Pilote
Constructeur
Moteur
Les Tifosis acclament leur nouveau héros.

8e pole pour Hill qui a toujours été en première ligne depuis le début de la saison. Villeneuve est second sur la grille suivi de Schumacher, Hakkinen, Coulthard, Alesi, Irvine et Berger. Notons que Hill peut être champion du monde dès ce Grand Prix s'il remporte la course et que Villeneuve ne fait pas mieux que 4e.

 

Tour de formation: Panis met du temps à démarrer sa Ligier. Le français démarrera finalement des stands et laisse donc sa 11e place vide sur la grille de départ.

 

Départ: Encore un départ canon d'Alesi qui passe de la 6e à la 1ere place ! Beaucoup de blocages de roues à l'amorce de la première chicane mais sans incident.

 

1er tour: Hill reprend l'avantage sur Alesi dans les Lesmo. Hakkinen prend le dessus sur Villeneuve pour la 3e position. Mauvais départ de Schumacher qui est 6e et a donc perdu 3 places.

 

2e: Coulthard part à la faute dans la première chicane de la deuxième portion. Il s'enlise dans les graviers et c'est terminé pour le pilote McLaren qui était 5e. Schumacher parvient à passer Villeneuve ce qui lui fait gagner en tout deux positions après l'abandon de Coulthard. Il est 4e.

 

3e: Deux pneus pour la sécurité tombent sur la piste après une chicane et traversent la piste au milieu du peloton ! Pas d'incident heureusement. Hill mène devant Alesi (2s), Hakkinen (3.4s), Schumacher (4.7s), Villeneuve (6.9s) et Berger (7.2s). Katayama percute Panis qui fait abandonner le français alors qu'il était 15e. Katayama entre aux stands pour changer son aileron avant.

 

4e: L'aileron d'Hakkinen semble bouger légèrement, sans doute dû à un petit accrochage au départ. Berger abandonne sur problème de boîte de vitesses. L'autrichien range sa Benetton juste avant la Parabolique. Hakkinen s'arrête finalement aux stands pour changer son aileron. Il repart 17e.

 

5e: Coup de théâtre ! Alors qu'il partait peut être pour remporter le titre, Hill tape ces fameux pneus à la chicane en milieu de circuit qui sont censés sécuriser la piste. Le pilote Williams part en tête à queue et ne peut repartir, c'est l'abandon !

 

6e: Après ces nombreux rebondissements, Alesi mène la course devant Schumacher (3s), Irvine (9.1s), Villeneuve (11.8s), Brundle (12.3s) et Barrichello (12.5s). Nouvel abandon avec la casse moteur de Lavaggi qui entre dans son stand alors qu'il était 16e. Villeneuve semble avoir de grosse difficultés, sans doute un souci pour le canadien qui perd beaucoup de temps.

 

7e: Frentzen est victime de la même sortie que Hill. L'allemand tape les pneus à l'intérieur de la chicane, part en tête à queue et enlise ses roues arrière dans les graviers. Il abandonne alors qu'il occupait la 8e place.

 

10e: Alesi mène la course devant Schumacher (1.6s), Irvine (11.1s), Villeneuve (17.7s), Brundle (18.9s) et Barrichello (20.2s). Salo sort de la piste dans les graviers suite à un problème moteur sur sa Tyrrell. Il était 10e.

 

11e: Une roue est à nouveau sur la piste... les chicanes semblent désastreuses cette année à Monza. Villeneuve effectue déjà un arrêt. Il repart 10e. Herbert se retrouve 6e.

 

13e: Casse moteur pour Lamy qui était 12e. Hakkinen remonte après son arrêt. Il est 9e et profite évidemment des nombreux abandons. Ils ne sont plus que 12 en piste.

 

16e: Alesi mène la course devant Schumacher (0.7s), Irvine (12.8s), Brundle (25.4s), Barrichello (27.1s) et Herbert (32.7s).

 

17e: Diniz passe Herbert pour la 6e place.

 

23e: Irvine est lui aussi victime de ces fameuses chicanes. Le pilote Ferrari a sa suspension abîmé et son train avant ouvert... c'est l'abandon. Hakkinen retrouve la zone des points.

 

26e: Diniz s'arrête aux stands alors qu'il était menacé par Hakkinen. Il repart 7e. Villeneuve, 9e, ne va pas tarder à se faire prendre un tour par Alesi et Schumacher qui ne se lâchent pas.

 

27e: Arrêt de Brundle qui était 3e. Il ressort 6e.

 

29e: Herbert passe par la case stands. Il repart 7e.

 

31e: Le leader s'arrête. Alesi repart tranquillement 2e mais doit cravacher maintenant pour garder l'écart avec Schumacher qui est à vide désormais. Barrichello s'arrête aussi et repart 5e derrière son coéquipier.

 

32e: Schumacher améliore le meilleur tour en course de quelques dixièmes.

 

33e: Schumacher s'arrête et ressort en tête assez facilement. Le champion du monde aura parfaitement profité de sa voiture à vide. Il est donc en tête devant Alesi (6.0s), Hakkinen (43.2s) qui s'est également arrêté aux stands durant ce tour, Brundle (55s), Barrichello (56.1s) et Diniz (1min2.6s).

 

37e: Rosset sort dans les graviers à la chicane Ascari. La suspension avant gauche de la Footwork est cassée. Rosset était 10e. Schumacher tape les pneus de la chicane où Irvine a abandonné. Sans conséquence apparemment pour le leader de la course.

 

38e: 3e arrêt pour Villeneuve qui ne peut plus rien espérer pour cette course. Il reste 8e.

 

39e: Schumacher compte une dizaine de secondes d'avance sur Alesi.

 

48e: Schumacher réalise le meilleur tour en course ayant pourtant déjà une bonne avance sur Alesi.

 

51e: Casse moteur pour Herbert qui était 7e.

 

Arrivée: 2e victoire consécutive pour Schumacher qui aura profité de l'abandon de Hill en début de course mais n'aurai fait aucune erreur. C'est sa première victoire à Monza et il faut remonter à la saison 1988 pour voir une Ferrari s'imposer en Italie. Toujours pas de victoire cette saison pour Alesi qui monte sur son 8e podium de l'année et se retrouve à 5 points de Schumacher. Hakkinen revient de loin après avoir cassé son aileron en début de course, le voilà encore sur le podium. Brundle réalise son meilleur résultat depuis son podium en Belgique l'année dernière. Barrichello finit 5e et complète le beau tir groupé des Jordan qui compte 5 points d'avance sur Ligier dans la bataille pour la 5e place au classement constructeur. 2e point de la saison pour Diniz. Le grand perdant de la course est Hill mais aussi Villeneuve qui ne profite pas de l'abandon de son coéquipier. L'écart reste donc à 13 points alors qu'il ne reste que deux Grand Prix à disputer.

Nahuw