Damon HILL
 D.HILL
Williams Renault
Jacques VILLENEUVE
 J.VILLENEUVE
Williams Renault
Jean ALESI
 J.ALESI
Benetton Renault

593e Grand Prix

XII Magyar Nagydij
Ensoleillé
11 août 1996 - Hungaroring
77 tours x 3.968 km - 305.536 km
Affiche
F1
Coupe

Le saviez-vous ?

Pilote
Constructeur
Williams est Champion du Monde
Moteur
Damon Hill sera revenu de loin mais pas assez pour battre Jacques Villeneuve.

Schumacher signe la pole juste devant les deux Williams. L'allemand semble le seul à faire jeu égale avec les voitures bleues et blanches puisque le 4e est à 1 seconde, en la personne d'Irvine. Suivent Alesi, Berger, Hakkinen et Berger.

 

Départ: Hill manque encore son départ... son coéquipier le passe rapidement et Alesi se jette à l'extérieur du premier virage pour prendre la 3e place au leader du championnat.

 

1er tour: Dans la première portion, mésentente entre Diniz et Salo. Le finlandais percute légèrement la Ligier qui part en tête à queue. Salo abandonne.

 

2e: Schumacher et Villeneuve semblent prendre un peu d'avance sur Alesi, poursuivi de près par Hill. Irvine et Berger complètent le top 6. Diniz entre finalement aux stands pour abandonner, sa Ligier étant trop endommager.

 

5e: Schumacher mène toujours devant Villeneuve (0.7s), Alesi (6.5s), Hill (7.7s), Irvine (10.7s) et Berger (12s).

 

6e: Brundle sort de la piste dans les graviers. Il perd plusieurs morceaux de carrosseries dont son aileron avant ainsi que sa roue avant gauche. La Jordan semble peu solide... c'est l'abandon pour le britannique qui était 12e.

 

10e: Verstappen part en tête à queue dans la deuxième portion. Le pilote Footwork cale et s'en est terminé pour lui. Il était 14e.

 

12e: Schumacher mène devant Villeneuve (0.7s), Alesi (14.2s), Hill (15.1s), Irvine (18.3s) et Berger (20.8s).

 

15e: Berger passe Irvine pour la 5e place. La bataille continue entre Schumacher et Villeneuve en tête de la course et Alesi et Hill pour la 3e position.

 

19e: Schumacher est le premier à s'arrêter aux stands. Il repart 5e. C'est le moment pour Villeneuve de profiter de sa Williams légère en essence pour récupérer du terrain sur le double champion du monde en titre.

 

21e: Mission accomplie pour Villeneuve qui après son arrêt, ressort juste devant Berger qui bloque Schumacher.

 

22e: Alesi s'arrête et repart 8e derrière les deux McLaren.

 

23e: Coulthard abandonne. En sortant du dernier virage, la McLaren patine énormément, même lorsque l'écossais est à faible vitesse. Il est en fait victime d'un problème de pompe à eau. Il était 7e. Berger effectue son arrêt, laissant la voie libre à Schumacher qui a perdu beaucoup de secondes sur Villeneuve. Berger repart 6e.

 

25e: Hill s'arrête finalement aux stands. Il repart à la lutte avec la Benetton d'Alesi. Le français conserve finalement sa 4e place, étant donné que Hakkinen n'a toujours pas ravitaillé. Lamy entre aux stands pour abandonner. Il était 14e.

 

26e: Hakkinen s'arrête à son tour et repart en 8e position.

 

27e: Finalement après les arrêts aux stands, seuls Schumacher et Villeneuve ont inversé leur position, le canadien mène la course de 9 secondes.

 

30e: Alesi commet une petite faute à l'entrée du premier virage. Hill se jette à l'intérieur pour s'emparer de la 3e place. Irvine range sa Ferrari dans une échappatoire. Le britannique est victime de sa boîte de vitesse. Herbert récupère sa 6e place.

 

31e: Hill réalise le meilleur tour en course. Il semble plus rapide que Villeneuve mais accuse un retard de 20 secondes sur Schumacher...

 

34e: Hill enchaîne les meilleurs tours en course et revient fort sur Schumacher.

 

36e: La 6e place semble maudite puisqu'après Irvine, Herbert renonce suite à un souci moteur sur la Sauber. Hakkinen récupère la 6e position.

 

38e: Hill n'est plus qu'à 12 secondes de Schumacher.

 

39e: Schumacher effectue un nouveau ravitaillement. Il ressort 3e.

 

40e: Villeneuve en profite pour s'arrêter lui aussi, calquant sa stratégie sur celle de Schumacher. Le pilote Williams repart en tête de la course avec quelques secondes d'avance sur Hill.

 

41e: Hill s'arrête à son tour. Il repart 3e juste devant Alesi.

 

42e: Villeneuve mène devant Schumacher (14.3s), Hill (26s), Alesi (28s), Berger (34.8s) et Hakkinen (47.3s).

 

46e: Alesi s'arrête et ressort 6e. Hill revient comme une fusée sur Schumacher. Il n'y a plus que 5 secondes d'écart entre les deux hommes.

 

50e: Berger sort juste derrière Alesi après son dernier arrêt aux stands. Hill se trouve désormais dans les échappements de Schumacher.

 

51e: Hakkinen effectue son dernier arrêt et repart derrière les deux Benettons en 6e position. Après s'être arrêté au tour précédent, Frentzen s'arrête de nouveau aux stands mais cette fois-ci pour abandonner sur un souci électronique. L'allemand était 8e.

 

52e: Schumacher ravitaille une dernière fois. Il repart 3e.

 

53e: Hill compte 26 secondes de retard sur Villeneuve.

 

59e: Villeneuve s'arrête pour la dernière fois. Le canadien perd quelques secondes à cause de sa roue arrière droite un peu récalcitrante. Il repart 2e.

 

63e: Hill fait un ultime arrêt et repart 2e à 6 secondes de Villeneuve.

 

65e: Comme en Allemagne, Berger casse son moteur. Un gros panache de fumée s'échappe de la Benetton de l'autrichien ce qui permet officiellement à Williams de devenir champion du monde des constructeurs ! Il était 4e. Panis entre dans la zone des points. Hill n'est plus qu'à 5 secondes de son coéquipier.

 

68e: Hill est désormais juste derrière Villeneuve à 1 seconde.

 

71e: Schumacher est victime une nouvelle fois du manque de fiabilité de Ferrari. L'allemand semble avoir un souci d'accélérateur. Il est mathématiquement hors course pour le titre mondial. Barrichello se retrouve 6e.

 

72e: Les retardataires aident un peu Villeneuve qui est toujours menacé par Hill.

 

Arrivée: 5e doublé pour Williams cette saison, le premier avec Villeneuve vainqueur. Hill limite parfaitement la casse en gardant une avance de 17 points au championnat. Alesi monte sur un 5e podium en 6 courses. Le français compte 6 points d'avance sur Schumacher et comme ce dernier, il ne peut plus être champion du monde cette année. Encore un solide résultat pour Hakkinen qui s'empare de la 5e place au championnat pour un point face à son coéquipier. Panis marque ses premiers points depuis sa victoire à Monaco. Barrichello, opportuniste, complète le top 6. Au classement constructeur, Williams devient donc championne pour la 8e fois de son histoire, la 4e fois en 5 ans. Mais la lutte pour le titre de vice-champion n'est pas terminé même si Benetton fait la belle opération avec maintenant 13 points d'avance sur Ferrari qui n'a plus qu'un point d'avance sur McLaren.

Nahuw