Jean ALESI
 J.ALESI
Benetton Renault
Damon HILL
 D.HILL
Williams Renault
Jacques VILLENEUVE
 J.VILLENEUVE
Williams Renault

592e Grand Prix

LVIII Grosser Preis von Deutschland
Ensoleillé
28 juillet 1996 - Hockenheim
45 tours x 6.823 km - 307.035 km
Affiche
F1
Coupe

Le saviez-vous ?

Pilote
Constructeur
Moteur
Crevaison pour Martin Brundle.

Hill est à nouveau en pole position devant un surprenant Berger. Schumacher est 3e suivi de Hakkinen, Alesi, Villeneuve seulement 6e, Coulthard est 7e et Irvine complète le top 8.

 

Départ: Hill rate encore son envol comme à Silverstone. Berger le passe facilement et Alesi se jette au freinage du premier virage pour passer 2e après un superbe départ.

 

1er tour: Les pilotes arrivent au freinage de la première grande ligne droite et en queue de peloton, Verstappen se fait surprendre et percute une autre voiture en décollant légèrement à basse vitesse. Il perd son aileron avant et doit abandonner. Hakkinen a perdu 4 places dans ce tour et se retrouve 8e après avoir été copieusement tassé par Schumacher au départ.

 

5e: Berger mène devant Alesi (0.9s), Hill (1.8s), Schumacher (6.6s), Coulthard (7.2s) et Villeneuve (8.6s). Panis s'arrête aux stands pour déjà changer de pneus. Le français a fait un plat sur l'un de ses pneus et ressentait beaucoup de vibrations. Il repart dernier alors qu'il occupait la 12e place.

 

7e: Berger est suivi de près par Alesi et Hill. Quelques secondes plus loin, on retrouve un groupe de poursuivants qui se suivent de près également avec Schumacher, Coulthard, Villeneuve, Irvine et Hakkinen.

 

9e: Schumacher en 4e position est à 9 secondes du leader Berger. Hill est menaçant derrière Alesi alors que Berger semble s'échapper légèrement.

 

10e: Berger mène devant Alesi (1.9s), Hill (2.6s), Schumacher (11.3s), Coulthard (12s) et Villeneuve (12.8s).

 

14e: Arrêt aux stands de Hakkinen. Le finlandais est ralenti par Irvine et tente une stratégie décalée. Mais le pilote McLaren a du mal à repartir. Il abandonne finalement dans la première ligne droite sur problème de boîte de vitesses.

 

15e: Irvine choisit ce moment pour s'arrêter. Beaucoup d'essence dans la Ferrari. Il repart 9e. Herbert s'arrête également mais le britannique semble avoir un souci sur sa Sauber. Les mécaniciens enlèvent le capot et l'arrêt s'éternise...

 

16e: Coulthard s'arrête. Il repart 8e. Barrichello entre dans les points.

 

19e: Hill effectue son arrêt. Il repart derrière son coéquipier en 5e position. Katayama écrase sa Tyrrell dans le mur de pneus juste après la première chicane. Le japonais est monté sur un vibreur à l'accélération et a perdu le contrôle. Il était 14e. Diniz doit également abandonner après un souci d'accélerateur sur sa Ligier.

 

21e: Barrichello s'arrête aux stands et repart 9e.

 

22e: Schumacher et Villeneuve s'arrêtent même temps. Le canadien est collé aux échappements de la Ferrari à la sortie des stands. Brundle est victime d'une crevaison. Le pilote Jordan rentre au ralenti sur 3 pneus et ressort 14e alors qu'il était proche de la zone des points.

 

23e: Alesi s'arrête et Hill le passe. Villeneuve ne perd pas de temps et prend l'avantage sur Schumacher pour la 5e place.

 

24e: Stratégie parfaite pour Williams et Hill qui passe Berger à sa sortie des stands. Le leader du championnat mène la course et signe le meilleur tour en course. Hill mène donc devant Berger (3.2s), Alesi (5s), Coulthard (22s), Villeneuve (26.7s) et Schumacher (28.9s).

 

27e: Hill mène de 7 secondes devant Berger. Herbert rentre définitivement aux stands pour abandonner suite à un souci sur sa boîte de vitesse. Il était dernier. Ils sont 14 désormais en piste.

 

28e: Hill mène devant Berger (9s), Alesi (13.3s), Coulthard (29.6s), Villeneuve (34.5s) et Schumacher (38.2s).

 

30e: Irvine s'arrête aux stands et reste 7e. Hill est bien plus rapide que ses poursuivants et semble sur une stratégie à 2 arrêts contre 1 pour les autres.

 

33e: Coulthard effectue son dernier arrêt et repart 6e entre les Ferrari. Schumacher ne s'arrêtera sans doute plus.

 

35e: Hill s'arrête pour son dernier arrêt. Il repart entre les deux Benetton en 2e position. Berger mène donc cette course devant Hill (2.2s), Alesi (5.2s), Villeneuve (32s), Schumacher (35.5s) et Coulthard (39.4s). De la fumée s'échappe de la Ferrari d'Irvine. Le britannique range sa voiture sur le côté de la piste pour abandonner à cause de sa boîte de vitesses qui sont décidément mises à rude épreuve sur ce circuit. Barrichello récupère sa 7e place.

 

39e: Hill est très menaçant maintenant derrière Berger.

 

41e: L'autrichien résiste aux assauts de la Williams.

 

42e: Coup dur pour Berger qui voit un gros panache de fumée sortir de sa voiture... le moteur a explosé. Hill s'envole vers la victoire. Barrichello se retrouve 6e.

 

43e: Schumacher est mis sous pression par Coulthard qui ne parvient pas à le passer pour la 4e place.

 

Arrivée: 7e victoire de la saison pour Hill qui profite du manque de fiabilité de la Benetton de Berger dont la dernière victoire remontait sur ce même tracé de Hockenheim en 1994. Alesi finit 2e et s'empare de la 3e place au championnat. Villeneuve limite la casse en complétant le podium, son 5e consécutif. Le canadien est à 21 points de son coéquipier. Celui-ci peut même se permettre de finir toutes les courses à la 2e place pour être champion. Schumacher achève sa série noire et marque les 3 points de la 4e position. Coulthard rentre dans les points pour la 4e fois consécutive. Barrichello hérite du point de la 6e place. 78 points d'avance maintenant pour Williams qui peut être sacré dès le Grand Prix de Hongrie. Il suffit à l'écurie anglaise de marqué 2 petits points. La lutte continue pour la place de vice-champion avec Benetton qui compte 9 points d'avance sur Ferrari. McLaren marque le pas et se trouve à 4 longueurs de Ferrari.

Nahuw