Gerhard BERGER
 G.BERGER
Ferrari
Damon HILL
 D.HILL
Williams Renault
Mika HAKKINEN
 M.HAKKINEN
McLaren Peugeot

560e Grand Prix

LXV Gran Premio d'Italia
Ensoleillé
11 septembre 1994 - Monza
53 tours x 5.800 km - 307.400 km
Course interrompue après 1 tour suite à un carambolage, relancée pour la distance originale.
Affiche
F1

Le saviez-vous ?

Pilote
Constructeur
Moteur
L'accrochage du premier freinage ruine la meilleure qualification en date de Johnny Herbert.

Tour de formation: Hill est victime d'une fuite d'huile et doit changer de voiture. Il s'élancera tout de même en 3e position.

 

Départ: De Cesaris qui s'élance en 8e position se rate complètement et tout le monde le dépasse avant la première chicane. Les pilotes arrivent à la première chicane, et Irvine se rate au freinage et percute Herbert qui part en tête à queue. Derrière, c'est un véritable embouteillage vient de se créer. Les deux Ferrari parviennent à s'échapper mais le drapeau rouge est déployé et un nouveau Grand Prix commence. Coulthard, après être parti en tête à queue, récupère la voiture de Hill qui avait eu la fuite d'huile pour le nouveau départ.

 

Second tour de formation: Herbert s'élancera des stands après son incident lors du premier départ.

 

Second départ: Alesi manque son départ et Berger et Hill sautent sur l'occasion pour lui mettre la pression. Irvine reste littéralement scotché sur la grille de départ et se fait dépasser par tout le monde. Alesi parvient à conserver la tête.

 

1er tour: Morbidelli est à la lutte dans la deuxième grande ligne droite mais sort large et est obligé d'aller dans les graviers et tape le mur de pneus. Il s'élançait 17e. De nombreux pilotes sont victimes de crevaisons comme Verstappen et Bernard après quelques frictions dans le peloton. Le hollandais abandonne mais le français continue. Zanardi est également victime d'une crevaison est contraint à l'abandon alors qu'il partait 13e. Panis doit lui aussi rentrer aux stands et cède un tour aux leaders.

 

2e: Berger se rate à la première chicane et doit couper par les graviers. Il conserve sa 2e place mais Hill et Coulthard se montrent menaçants.

 

4e: Les restes d'un pneu sont sur la ligne droite avant la parabolique.

 

5e: Alesi s'envole en tête alors que Berger maintient derrière lui Hill, Coulthard et Katayama qui a encore fait un départ fantastique puisqu'il partait 14e. Hakkinen est 6e mais n'arrive pas à suivre les pilotes devant lui.

 

8e: Alesi est toujours en tête avec maintenant 9 secondes d'avance sur son coéquipier.

 

10e: Blundell effectue un long arrêt aux stands et perd une dizaine de places pour se retrouver 21e.

 

11e: Katayama s'arrête aux stands et repart 17e après un problème avec une de ses roues. Il était 5e. Frentzen rentre dans la zone des points.

 

12e: Hill se rate un peu à la première chicane en tapant trop le vibreur et perd du temps sur la Ferrari de Berger.

 

13e: Herbert abandonne sur problème moteur. Il occupait la 14e place.

 

14e: Coup de théâtre, le leader Alesi abandonne alors qu'il effectuait son arrêt aux stands. Le français tente de repartir mais sa boîte de vitesses reste bloqué. Le français est furieux et sort de sa monoplace en jetant ses gant et son casque après ce nouveau coup du sort alors qu'il pouvait jouer la victoire. Berger récupère donc la tête de la course.

 

18e: Après 4 ans d'absence, Dalmas effectuait son retour mais abandonne après un tête à queue dans la première chicane, il tape le rail et perd son aileron arrière alors qu'il occupait la 16e position. A l'avant, Berger prend de l'avance sur les deux Williams.

 

20e: Un grand panache de fumée s'échappe de la Sauber de De Cesaris. L'italien abandonne alors qu'il était 8e. Gounon abandonne également sur un problème de transmission. Le français occupait la 20e position.

 

22e: Coup dur pour Sauber puisque Frentzen se retire également de la course sur une casse moteur. L'allemand était 5e. Barrichello évite de justesse la Sauber de l'allemand dans la ligne droite des stands.

 

23e: Berger effectue son arrêt aux stands en bloquant les roues avant de passer la ligne des stands et manque de percuter Panis qui effectue également son arrêt. Il repart 4e.

 

24e: Hill s'arrête à son tour aux stands et passe Berger et s'empare donc virtuellement de la tête de la course.

 

25e: Coulthard s'arrête à son tour permettant à Hakkinen de prendre la tête. Coulthard passe son coéquipier en sortant des stands. Berger se retrouve relégué à quelques secondes des Williams.

 

26e: C'est au tour du nouveau leader, Hakkinen, de s'arrêter aux stands pour ressortir en 4e position.

 

28e: Coulthard laisse passer son coéquipier, bien mieux placé au championnat. Alboreto se range sur le bord de la piste pour abandonner sur un problème de boîte de vitesses. Il était 15e.

 

29e: Fittipaldi s'arrête aux stands alors qu'il était 6e. Il ressort 8e. Blundell entre dans les points.

 

30e: Après Alboreto, c'est au tour de l'autre Minardi d'abandonner avec la sortie de piste de Martini qui reste bloqué dans les graviers après un tête à queue. Il était 10e.

 

32e: Katayama parvient à passer Hakkinen pour le gain de la 4e place. Il compte désormais 14 secondes de retard sur la 3e position de Berger.

 

33e: Hakkinen récupère sa 4e position au japonais Katayama qui s'arrête aux stands et ressort 6e devant son coéquipier Blundell.

 

37e: Panis en voulant laisser passer Blundell est obligé de couper une chicane et passe dans les graviers. Brabham en profite pour récupérer la 14e place du français. Panis effectue un arrêt aux stands pour changer ses pneus et se retrouve donc dernier du Grand Prix. Blundell se rate à la chicane Ascari et sort dans les graviers. Il repart à sa 7e position.

 

38e: Blundell part en tête à queue mais cette fois-ci pour abandonner. Le britannique est en fait victime de problèmes de freins et il reste bloquer dans les graviers. Hill mène devant Coulthard, Berger, Hakkinen, Katayama et Barrichello.

 

41e: Irvine entre aux stands pour abandonner suite à un problème moteur. Il était 10e. Devant, Coulthard compte 13 secondes d'avance sur Berger qui reste la seule menace pour Williams.

 

43e: A la sortie de la parabolique, Fittipaldi explose son moteur et se range sur le bord de la piste. Il était en 7e position à la porte des points.

 

45e: Nouveau coup dur pour Tyrrell, Katayama sort de la piste après un problème de freins. Il était 5e et c'est donc Brundle qui s'empare de la 6e place.

 

46e: Berger n'est plus qu'à 10 secondes des deux Williams.

 

48e: Brabham s'arrête juste à côté du muret des stands pour abandonner suite à un problème de freins. Il était avant dernier en 10e place. C'est donc Panis qui ferme la marche et il ne reste plus que 10 monoplaces en piste.

 

50e: Berger n'a plus que 5.5 secondes de retard sur Coulthard. L'écossais semble avoir un problème sur sa Williams.

 

53e: Coulthard est au ralenti alors qu'on aborde le dernier virage. L'écossais s'arrête à la sortie de la parabolique à une centaine de mètres de l'arrivée suite à une panne d'essence. Il sera tout de même classé 6e puisque Bernard qui occupe la 7e place avait trop de retard. C'est donc Hakkinen qui monte sur le podium en compagnie de Berger et Hill le vainqueur.

 

Arrivée: Hill profit bien de l'exclusion de Schumacher puisqu'après cette 2e victoires consécutives, le britannique n'est plus qu'à 11 points de l'allemand. Hakkinen réalise son 4e podium de l'année et revient à un 1 petit point de la 3e place au championnat du malheureux Alesi. Au classement des constructeurs, Williams ne compte plus que 12 points de retard sur Benetton.

Nahuw