Michael SCHUMACHER
 M.SCHUMACHER
Benetton Ford Cosworth
Alain PROST
 A.PROST
Williams Renault
Martin BRUNDLE
 M.BRUNDLE
Ligier Renault

536e Grand Prix

XIII Gran Premio di San Marino
Variable
25 avril 1993 - Imola
61 tours x 5.040 km - 307.440 km
Affiche
F1
Coupe

Le saviez-vous ?

Pilote
Constructeur
Moteur
Malgré la perte de deux positions lors du départ, Alain Prost va remporter cette course.

Lorsqu'il arrive à Imola, Alain Prost est sous le feu des critiques après son médiocre début de saison, et surtout sa mauvaise course de Donington qu'il a fini au troisième rang, à un tour de Magic Senna. Le pilote français doit impérativement remporter ce Grand Prix de Saint-Marin afin de ne pas perdre la face.

 

Comme prévu, il signe sa quatrième pole en quatre courses devant son équipier Hill. Troisième, Schumacher est relégué à près de deux secondes des Williams. Senna est quatrième, suivi par Wendlinger et Andretti. Les quatrième et cinquième lignes sont occupées par les Ferrari et les Ligier-Renault. Alboreto ne parvient pas à qualifier sa Lola et il n'y aura donc que vingt-cinq pilotes au départ.

 

Le matin de la course une forte averse s'abat sur le circuit. Celui-ci est encore relativement détrempé au moment du départ, et ainsi les pilotes sont obligés de partir chaussés de pneus rainurés. Vainqueurs des deux derniers Grands Prix disputés sous la pluie, Senna est donc très confiant.

 

Départ: Juste avant le feu vert, Prost a un souci avec son embrayage et il doit freiner pour éviter de voler le départ. Au même moment celui-ci est donné et la Williams démarre donc avec peine. Dans Tamburello le Français se fait passer par Hill puis par Senna. Derrière Blundell perd le contrôle de sa Ligier à la sortie de Tamburello et percute violemment le mur intérieur. Barrichello s'est heurté à un concurrent et a un pneu dégonflé.

 

1er tour: Patrese perd le contrôle de sa Benetton après Tosa, part en tête-à-queue et se retrouve en travers de la piste. Il ne pourra pas redémarrer. A Acque Minerale Hill se fait piéger et coupe la chicane par le gazon. Néanmoins il ne perd pas de place.

Hill mène devant Senna, Prost, Schumacher, Berger, Wendlinger, Andretti, Alesi, Brundle et Herbert.

 

2e: Hill compte deux secondes d'avance sur Senna et trois secondes sur Prost. Schumacher est relégué à huit secondes. Boutsen abandonne, boîte de vitesses cassée. Son équipier Barrichello est dans les stands pour changer de pneus.

 

3e: Hill est six secondes devant Senna. Prost menace ce dernier et tente de le dépasser dans la descente vers Rivazza, mais le Brésilien ferme la porte.

 

4e: Prost essaie de déborder Senna par l'intérieur dans Tamburello, mais celui-ci garde sa ligne et sa deuxième place. Suzuki tire tout droit à Rivazza et manque pour quelques centimètres de taper le mur. Il parvient à redresser son Arrows et à reprendre la piste.

 

5e: La piste s'assèche mais il tombe encore quelques gouttes. Prost attaque Senna à Piratella, sans succès.

 

6e: Hill compte huit secondes d'avance sur Senna et Prost. Schumacher est à vingt secondes, suivi de près par Berger, Wendlinger, Andretti et Alesi.

 

7e: Senna commet une légère erreur à la sortie de Tosa qui profite à Prost. Le Français le déborde dans la montée suivante. A l'issue de ce tour Wendlinger est le premier pilote à s'arrêter pour monter des pneus secs. Il repart onzième, derrière son équipier Lehto.

 

8e: Senna s'arrête aux stands et chausse des pneus slicks. Il ressort toujours troisième, juste sous le nez de Schumacher.

 

9e: Prost change aussi de pneus et repart troisième, derrière Senna. Schumacher s'arrête également pour monter de nouvelles gommes et repart huitième. Berger effectue la même opération mais au redémarrage, sa boîte de vitesses refuse de fonctionner. C'est terminé pour l'Autrichien.

 

10e: Andretti et Herbert changent de pneus. C'est désormais Alesi qui occupe le quatrième rang, suivi par Brundle et Schumacher.

 

11e: Hill s'engouffre dans les stands à la fin de cette boucle. L'arrêt dure 7.6s. et le Britannique ressort juste devant Senna et Prost.

 

12e: Roues dans roues, les trois leaders se retrouvent derrière Badoer et de Cesaris. C'est à cette occasion qu'a lieu un étonnant tour de passe-passe. Prost attaque et dépasse Senna après Tosa, avant de prendre le meilleur sur Hill à Piratella. L'Anglais se fait aussi surprendre par Senna dans la foulée. Les pilotes Williams ont donc interverti leurs places, et Prost est le nouveau leader. Alesi et Brundle changent à leur tour de gommes.

 

13e: La trajectoire est désormais sèche. Prost compte deux secondes d'avance sur Senna, trois secondes sur Hill.

 

16e: Prost enchaîne les meilleurs tours et creuse l'écart sur Senna.

 

19e: Senna et Hill sont gênés par le duel que se livrent devant eux Barrichello et Zanardi, pourtant dans des tours différents. A Tosa Barrichello tente de déborder la Lotus par l'extérieur mais glisse sur l'asphalte et part en tête-à-queue juste sous le nez de Hill qui l'évite de justesse. Le jeune Brésilien se retrouve dans l'herbe, en travers. Il cale et doit abandonner.

 

21e: Huit secondes d'écart entre Prost et Senna. A l'abord de Tosa Hill tire soudainement tout droit et vient s'échouer dans les graviers. C'est terminé pour le fils de Graham. Schumacher récupère la troisième place.

 

24e: Prost mène devant Senna (12.2s.), Schumacher (39.9s.), Wendlinger (52.8s.), Andretti (56.2s.) et Alesi (1m. 09s.). Suivent Brundle, Lehto, Herbert et Zanardi. Katayama abandonne, moteur cassé.

 

28e: Prost compte quinze secondes d'avance sur Senna.

 

31e: Warwick perd le contrôle de son Arrows et finit sa course dans l'herbe.

 

33e: Andretti attaque Wendlinger à Tosa et le déborde par l'intérieur, mais le jeune Autrichien « croise » la McLaren dont les roues patinent, et reprend son bien à l'accélération. A la Variante Alta Andretti se place de nouveau dans le sillage de la Sauber mais part en tête-à-queue, glisse dans l'herbe, traverse la piste et atterrit dans la zone gazonnée à l'opposé. L'Américain fait un 180° puis cale et doit mettre pied à terre.

 

35e: Prost prend un tour à Alesi, désormais cinquième devant Brundle.

 

38e: Alesi double Wendlinger qui était bloqué derrière Suzuki.

 

42e: Prost signe le meilleur tour en course: 1'26''128'''. Brundle déborde Wendlinger qui est en difficultés avec sa Sauber. Au même instant Alesi s'arrête dans l'herbe, en panne d'embrayage. Brundle se retrouve donc quatrième. Fittipaldi part en tête-à-queue à Acque Minerale. Il repart mais rencontre un souci avec sa direction et doit abandonner.

 

43e: Tandis qu'Alesi salue les tifosi, Senna tombe en panne et s'arrête sur le bas-côté. Le système hydraulique de sa McLaren le trahit pour la première fois de la saison.

 

44e: Prost et Schumacher sont désormais les seuls pilotes dans le même tour. Le Français compte cinquante secondes d'avance sur le jeune Allemand. Brundle est troisième, suivi par Wendlinger, Lehto, Herbert, Zanardi, Alliot, Barbazza, Suzuki et Badoer.

 

48e: Wendlinger ralentit et revient à son stand à cause d'une perte de puissance de son moteur. Il repart en dixième position.

 

50e: Suzuki reçoit une pénalité de dix secondes.

 

51e: Zanardi prend la cinquième place à Herbert. L'Italien menace ensuite Lehto. Wendlinger s'arrête dans l'herbe et abandonne.

 

53e: Lehto commet une erreur à Acque Minerale. Zanardi tente de s'infiltrer mais le Finlandais ferme la porte ce qui surprend le pilote Lotus. Du coup son équipier Herbert revient sur ses talons. Suzuki est bloqué à son stand à cause d'un problème technique.

 

54e: Zanardi attaque Lehto à Tosa, sans succès. Plus loin, à la sortie de la Variante Bassa le moteur de l'Italien explose et prend feu, ce qui lui fait quitter la piste et heurter un rail. Il parvient tout de même à repartir.

 

55e: Zanardi poursuit sa route avec une suspension arrière-gauche détruire et le feu à l'arrière de sa Lotus. A l'entrée de Tamburello, il perd son pneu arrière-gauche qui traverse la piste. Il n'a donc plus qu'à s'immobiliser dans les graviers. Alliot entre dans les points.

 

57e: Herbert menace la quatrième place de Lehto.

 

59e: Le moteur de Herbert explose: l'équipe Lotus n'aura donc aucune voiture à l'arrivée.

 

61ème et dernier tour: Alain Prost remporte sa deuxième victoire de la saison, avec trente-deux secondes d'avance sur Schumacher. Brundle est troisième et signe ainsi le deuxième podium de la saison pour Ligier. Dans ce dernier tour Lehto est trahi par son moteur et doit stopper dans le gazon. Néanmoins, comme aucun de ses poursuivants n'était dans le même tour que lui, il conserve la quatrième place. Alliot est cinquième et inscrit ainsi les deux premiers points de l'écurie Larrousse cette saison-là. Barbazza obtient le dernier point. Badoer est septième, devant Herbert classé huitième et Suzuki, neuvième à sept tours.

 

Cette victoire est une grande revanche pour Prost après l'humiliation de Donington. Elle lui permet de revenir à deux points de Senna au classement général. Williams-Renault prend la première place au classement des constructeurs, avec dix points d'avance sur McLaren-Ford-Cosworth.

Tony