Damon HILL
 D.HILL
Williams Renault
Ayrton SENNA
 A.SENNA
McLaren Ford Cosworth
Jean ALESI
 J.ALESI
Ferrari

538e Grand Prix

LI Grand Prix Automobile de Monaco
Ensoleillé
23 mai 1993 - Monaco
78 tours x 3.328 km - 259.584 km
Affiche
F1
Coupe

Le saviez-vous ?

Pilote
Constructeur
Moteur
Ayrton Senna remporte son sixième Grand Prix de Monaco.

Après que Prost a pris le commandement du championnat à Barcelone, la question est de savoir sur Senna aura les moyens de lui répliquer dans les rues de la Principauté où il a triomphé ces quatre dernières années.

 

Sans aucune surprise Prost obtient sa sixième pole en six courses. A ses côtés en première ligne, il retrouve Schumacher dont la Benetton semble particulièrement véloce dans les rues monégasques. Senna doit se contenter de la troisième place, devant un Hill peu à l'aise. Grâce à des améliorations apportées sur la F93A, les Ferrari vont mieux: Alesi se qualifie cinquième et Berger septième. A leurs côtés, Patrese est sixième et Wendlinger huitième. La cinquième ligne est occupée par Andretti et par Comas.

Cette fois-ci Alboreto est parvenu à qualifier sa Lola, au contraire du jeune Badoer. Il n'y aura donc que vingt-cinq voitures au départ.

 

Un grand soleil inonde Monte-Carlo ce 23 mai: c'est la première fois de l'année qu'un Grand Prix se court sous un ciel bleu.

 

Départ: Prost rencontre un nouveau souci avec son embrayage et sa Williams glisse en avant une seconde avant le départ. Lorsque le feu vert est donné il conserve la première place, suivi par Schumacher, Senna, Hill, Alesi et Berger. Blundell tire tout droit à Sainte-Dévote, mais peut repartir.

 

1er tour: Prost mène devant Schumacher, Senna, Hill, Alesi, Berger, Patrese, Wendlinger, Lehto et Comas. Mais le leader est sous la surveillance des commissaires car il a bel et bien volé le départ. Andretti est de retour aux stands après avoir endommagé sa voiture contre un concurrent.

 

3e: Prost compte deux secondes d'avance sur Schumacher et prend un tour à Andretti.

 

5e: Prost compte 2.7s. d'avance sur Schumacher, cinq secondes sur Senna et dix secondes sur Hill. Blundell revient à son stand et met pied à terre à cause d'un problème de suspension.

 

8e: Prost reçoit une pénalité de dix secondes pour avoir volé le départ.

 

10e: Schumacher est l'homme le plus rapide en piste et empêche Prost de créer le moindre écart substantiel.

 

12e: Prost s'engouffre dans les stands pour effectuer un « stop and go » de dix secondes. La pénalité accomplie, le Français essaie de redémarrer mais cale. Les mécaniciens se précipitent autour de sa machine.

 

13e: Schumacher est le nouveau leader, avec dix secondes d'avance sur Senna et quinze secondes d'avance sur Hill. Prost repart finalement au bout d'une minute trente, relégué à un tour, en vingt-deuxième position. Sans son problème technique, il serait ressorti sixième...

 

14e: Prost navigue désormais derrière Senna, un tour derrière le Brésilien. Boutsen a cassé une de ses suspensions et doit abandonner.

 

16e: Schumacher fait un travers à la sortie de l'épingle du Loews, mais se rattrape superbement.

 

19e: Prost a passé Katayama, Barbazza et Alboreto, mais s'est fait semer par Senna et a désormais Hill sur ses talons. Il est dix-huitième.

 

22e: Schumacher mène devant Senna (17.5s.), Hill (26.8s.), Alesi (28.9s.), Berger (30.2s.) et Patrese (46.6s.). Suivent Wendlinger, Lehto, Comas et Warwick.

 

24e: Lehto tente de doubler Wendlinger par l'extérieur à l'épingle de Loews. Mais l'Autrichien ne laisse aucune place à son équipier, et ce dernier finit par taper le rail. C'est terminé pour le jeune Finlandais.

 

28e: Prost est désormais quatorzième après avoir doublé Zanardi, Suzuki et Alliot. Juste derrière, Hill est bloqué derrière Suzuki et Zanardi et voit les deux Ferrari revenir sur ses talons.

 

29e: A la sortie du tunnel Zanardi laisse passer Hill mais se rabat sur Alesi qui monte sur ses freins pour l'éviter. L'Avignonnais fait un geste d'humeur.

 

30e: Alboreto abandonne, boîte de vitesses cassée.

 

32e: Wendlinger est aux stands à cause d'un souci technique. L'Autrichien y reste de longues minutes et ne repartira qu'au dernier rang. Prost passe Fittipaldi.

 

33e: Le moteur de Schumacher explose à Loews: l'Allemand s'arrête hors hors-trajectoire. Senna prend du coup la première place. Katayama est victime d'une fuite d'huile et doit abandonner.

 

34e: Prost passe Herbert et se retrouve dixième.

 

36e: Senna est gêné par Comas. Prost prend la neuvième place à Barrichello.

 

37e: Prost dépasse Brundle puis Warwick dans le même tour.

 

38e: C'est au tour de Comas d'être passé par un Prost survolté, désormais sixième.

 

40e: Berger s'arrête pour changer de pneus et ressort toujours quatrième. Warwick est dans les stands à cause d'un souci mécanique et chute dans le classement.

 

41e: Patrese s'arrête pour changer de pneus mais l'arrêt s'éternise. Il passe ainsi de la cinquième à la huitième place.

 

45e: Hill est gêné par le trafic et perd du temps sur Senna. Alesi n'est qu'à cinq secondes du Britannique.

 

47e: Senna compte trente secondes d'avance sur Hill. Alesi se plaint à son tour de Comas qui ne regarde pas ses rétroviseurs.

 

48e: Warwick est au ralenti, en panne d'accélérateur, et s'arrête à l'entrée du tunnel.

 

49e: Berger est bloqué derrière le trio Comas-Brundle-Patrese, en lutte pour la sixième place. Patrese déborde Brundle au Casino. Suzuki tape le rail à la Piscine et reste bloqué sur la piste. Les drapeaux jaunes sont déployés.

 

50e: Patrese passe Comas à Mirabeau. Dans la foulée Berger double la Larrousse à l'épingle.

 

51e: Senna effectue son changement de pneus. Il ressort largement en tête, devant Andretti qui navigue en treizième position.

 

52e: Prost signe le meilleur tour en course: 1'23''604'''. Mais le Français est à 45 secondes de Berger et n'a aucune chance de revenir sur lui.

 

53e: Brundle attaque Comas par l'intérieur à Mirabeau. Mais le Français ne le voit pas et se rabat devant lui. Il casse ainsi l'aileron avant de la Ligier puis part en tête-à-queue. Il peut repartir mais ne va pas bien loin car sa suspension est endommagée.

 

54e: Brundle repasse par les stands pour changer d'aileron. Il chute au onzième rang. Entretemps c'est Patrese qui récupère la sixième place.

 

55e: Patrese casse son moteur, comme son équipier. Barrichello récupère ainsi la sixième place.

 

58e: Senna compte huit secondes d'avance sur Hill et vingt-cinq secondes sur Alesi. Fittipaldi prend la sixième place à Barrichello.

 

60e: A l'épingle du Loews, Berger tente de passer Alesi par l'intérieur, mais rate sa manœuvre, monte sur ses freins et frôle la Ferrari de son équipier. Les deux hommes continuent mais s'en tirent à très bon compte.

 

62e: Zanardi passe Barrichello. A la sortie de la Rascasse Herbert perd le maîtrise de sa Lotus et tape le mur par l'arrière. Sa monoplace s'échoue sur le bas-côté et l'Anglais abandonne de nouveau.

 

64e: Alesi s'arrête à son stand pour changer de pneus. Du coup Berger récupère la troisième place.

 

65e: Changement de pneus pour Barrichello qui chute au dixième rang.

 

67e: Berger est très rapide et remonte sur Hill, pris dans le trafic.

 

69e: Berger est revenu dans les roues de Hill, toujours gêné par les attardés. Brundle prend la septième place à Zanardi.

 

70e: A Mirabeau Hill et Berger passent ensemble Zanardi. A l'épingle du Loews, l'Autrichien se jette à l'intérieur pour passer la Williams, mais sa manœuvre échoue complétement: il percute Hill qui part en tête-à-queue et se retrouve en travers de la piste, bloquant le passage. Sur ces entrefaites surgissent Andretti et Alesi qui doivent stopper derrière Berger dont la suspension a souffert.

Finalement Hill repart sans trop de mal, suivi par Alesi. Berger s'extrait de sa Ferrari blessée, tandis qu'Andretti a calé et ne repart qu'après de longues secondes.

 

72e: C'est désormais Alesi qui, grâce à ses pneus neufs, peut menacer Hill.

 

74e: Senna n'a plus rien à craindre, avec 47 secondes d'avance sur Hill et 49 secondes sur Alesi. Prost est quatrième à un tour. Suivent Fittipaldi et Brundle à deux tours.

 

76e: Senna a pris un tour à Prost, et ironiquement le Français finit la course dans le sillage du Brésilien. Hill a constitué une petite marge d'avance sur Alesi. Fittipaldi est de son côté très menacé par Brundle, mais tient bon.

 

78ème et dernier tour: Ayrton Senna remporte son sixième Grand Prix de Monaco, battant ainsi le record de cinq succès de Graham Hill. C'est aussi son cinquième triomphe consécutif en Principauté. Damon Hill est deuxième et termine la course avec un ponton très endommagé après le choc avec Berger. Il est suivi par Alesi qui obtient le premier podium de la saison pour Ferrari, et surtout ses premiers points de l'année. Le malchanceux Prost sauve une honorable quatrième place. Grâce à sa cinquième place, Fittipaldi permet à Minardi de pointer à la cinquième place du championnat des constructeurs. Brundle obtient le dernier point. Sont aussi à l'arrivée Zanardi, Andretti, Barrichello, de Cesaris, Barbazza, Alliot et Wendlinger.

 

Avec cette troisième victoire de la saison, Senna reprend la première place du championnat, avec 42 points contre 37 à Prost. Chez les constructeurs, Williams conserve l'avantage contre McLaren, 55 points contre 44.

Tony