Alain PROST
 A.PROST
Williams Renault
Ayrton SENNA
 A.SENNA
McLaren Ford Cosworth
Mika HAKKINEN
 M.HAKKINEN
McLaren Ford Cosworth

547e Grand Prix

XX Japanese Grand Prix
Très variable
24 octobre 1993 - Suzuka
53 tours x 5.864 km - 310.792 km
Affiche
F1
Coupe

Le saviez-vous ?

Pilote
Constructeur
Moteur
45e tour, Riccardo Patrese détruit sa monoplace.

Trois nouveaux pilotes pour ce Grand Prix du Japon: chez Jordan arrive le Nord-Irlandais Eddie Irvine, pilote du championnat de F3000 nippon et donc grand connaisseur du circuit de Suzuka. Minardi a renvoyé Christian Fittipaldi et fait débuter à sa place le Français Jean-Marc Gounon. Enfin Larrousse remplace Alliot par le riche Japonais Toshio Suzuki, sans rapport avec Aguri.

Il n'y aura que vingt-quatre voitures au départ de cette course: faute de liquidités, la Scuderia Italia déclare forfait. On ne la reverra plus en Formule 1. A noter que l'écurie Ligier présente pour cette épreuve une nouvelle livrée.

 

Côté transferts, Benetton confirme son partenariat avec Ford-Cosworth pour 1994. Ron Dennis officialise en revanche l'accord entre McLaren et Peugeot. Le constructeur sochalien fera donc ses débuts en F1 la saison suivante. Dennis semble vouloir convaincre Alain Prost de renoncer à sa retraite pour revenir chez McLaren, mais celui-ci refuse.

 

Aux essais Prost signe sa treizième pole position de la saison, ce qui lui permet d'espérer égaler le record de Mansell lors de la dernière course en Australie. Suivent Senna, Häkkinen, Schumacher et Berger. Hill est seulement sixième, devant Warwick. Pour son premier Grand Prix, Irvine réalise le huitième temps et devance ainsi de quatre places son équipier Barrichello. Tout va mal pour Alesi, seulement quatorzième sur la grille. Enfin, en l'absence des Lola, ce sont les Minardi et les Larrousse qui se retrouvent en fond de grille.

 

Le dimanche, le ciel est menaçant et on annonce de la pluie pour la course.

 

Départ: Comme d'habitude en 1993 la Williams de Prost patine au départ et Senna en profite pour prendre la première place. Irvine prend un superbe envol et pointe au cinquième rang au deuxième virage après avoir passé Hill puis Schumacher. Ceux-ci se battent ensuite dans les Esses au profit de l'Allemand.

 

1er tour: Gounon sort de la piste dans les Esses mais parvient à reprendre la piste. En revanche de Cesaris sort au même endroit et finit sa course dans le mur de pneus.

Senna mène devant Prost, Häkkinen, Berger, Irvine, Schumacher, Hill, A. Suzuki, Warwick et Patrese.

 

3e: Schumacher prend la cinquième place à Irvine.

 

4e: Senna compte une seconde d'avance sur Prost. Derrière, Schumacher menace Berger et Hill menace Irvine.

 

6e: Hill dépasse Irvine.

 

7e: Toshio Suzuki part en tête-à-queue à la chicane et parvient très difficilement à repartir.

 

8e: Schumacher harcèle toujours Berger, sans succès. Hill est revenu sur ces derniers. Aguri Suzuki passe Irvine. Seulement treizième, Alesi abandonne suite à un problème de transmission.

 

10e: Schumacher étant toujours bloqué par Berger, Hill plonge à l'intérieur du premier virage et surprend ainsi l'Allemand.

 

11e: Menacé par Schumacher, Hill attaque Berger avant le 130R. Le pilote Ferrari résiste, mais avant la chicane Hill retente sa chance par l'extérieur. Berger tient bon à nouveau et plonge à l'intérieur, obligeant Hill à ralentir. Surpris, Schumacher monte sur ses freins mais heurte l'arrière de la Williams. Celle-ci n'a rien cependant que la Benetton s'échoue dans les graviers, suspension avant-gauche pliée. C'est l'abandon pour l'Allemand.

 

12e: Berger s'arrête pour changer de pneus (5.4s.), libérant ainsi Hill. Il repart dixième.

 

14e: Arrêt de Senna en 5.4s. Il ressort largement devant Häkkinen, laissant Prost en tête.

 

15e: Les nuages se font très menaçants. Alors cinquième, Suzuki change ses pneus (6.8s.) et se retrouve douzième. Irvine et Warwick sont maintenant dans les points.

 

18e: Il pleut désormais sur le circuit. Le moteur de Comas part en fumée dans les Esses.

 

20e: Senna revient comme une fusée sur Prost. Hill s'arrête pour changer pneus. L'arrêt dure six secondes et l'Anglais repart en slicks, en cinquième position, derrière Irvine. Katayama sort de la piste dans les Esses mais parvient à repartir. Cette fois-ci il pleut beaucoup sur le circuit: Warwick, Berger et Patrese s'arrêtent pour chausser des pneus pluie.

 

21e: Senna reprend la première place à Prost avant le Spoon. Les deux hommes s'arrêtent aux stands en fin de tour.

 

22e: Senna et Prost chaussent des pneus pluie et ressortent premier et deuxième, bien que l'arrêt du Français ait été long. Häkkinen les imite et demeure troisième. Hill, Lehto et Barrichello font de même. A. Suzuki part en tête-à-queue en plein dans la ligne droite de départ. Il reprend la course avant de changer de pneus et dégringole dans le classement.

 

23e: La piste est maintenant très humide. Häkkinen menace Prost. Irvine est le dernier pilote à monter des pneus pluie et se retrouve dixième. Tête-à-queue de Gounon qui peut repartir.

 

24e: Hill prend la cinquième place à Berger dans le dernier S et menace désormais Warwick. Sortie de route Wendlinger après un 360°, mais il peut repartir.

 

25e: Hill dépasse Warwick. Wendlinger arrête sa Sauber sur le bas-côté, en panne d'accélérateur.

 

26e: Senna s'envole en tête de la course. Barrichello prend la sixième place à Berger.

 

27e: Patrese, Brundle et Irvine sont en lutte pour la huitième place. Katayama s'arrête en bord de piste, moteur cassé. Gounon abandonne aussi, sa Minardi étant inconduisible.

 

28e: Patrese perd deux places au profit de Brundle et Irvine.

 

29e: Hill fait son excursion hors-piste dans les Esses mais revient en piste sans perdre de place. Quelques secondes plus tard Prost sort aussi de la piste à Degner, mais reprend sa route toujours deuxième.

 

30e: La pluie a cessé et les nuages commencent à se dissiper. Senna possède trente secondes d'avance sur Prost. Aguri Suzuki part en tête-à-queue et cette fois ne peut pas repartir. Brundle passe Berger.

 

31e: Irvine dépasse aussi un Berger en difficulté.

 

32e: Berger change ses pneus et repart toujours neuvième, en pneus pluie.

 

34e: Hill s'arrête changer ses pneus et chausse des slicks. Il ressort sixième, juste devant Senna, à un tour devant lui. Berger l'imite mais du coup chute encore dans le classement: le voici douzième.

 

35e: Senna tente de passer Hill, mais le Britannique refuse de céder le passage. Surgissant de la septième place, Irvine attaque Senna et le dépasse à la chicane.

Grosse frayeur pour Brundle, qui perd sa roue arrière-gauche avant le 130R, juste devant le groupe Senna-Hill-Irvine. Il parvient toutefois à contrôler sa Ligier.

 

36e: Brundle revient à son stand, où on lui remet une roue. Il peut repartir mais a perdu toute chance d'inscrire des points.

A la chicane, Irvine attaque et passe Hill. Mais l'Anglais le repasse aussitôt.

 

37e: Dans la ligne droite principale, Senna essaie de passer Irvine, mais celui-ci se rabat sous son nez. Dans le premier virage, le Nord-Irlandais plonge à l'intérieur et repasse Hill. Celui-ci réplique dès le virage suivant et reprend son bien. Derrière eux, Senna perd un temps fou et voit Prost revenir. Finalement Irvine s'écarte enfin à Degner.

 

38e: La piste s'assèche de plus en plus. Hill laisse passer Senna à Degner. L'avance de ce dernier sur Prost a fondu de quinze secondes. Warwick change ses pneus et cède sa quatrième place à Barrichello.

 

39e: Prost est gêné à son tour, par Warwick. Barrichello passe lui aussi en pneus slicks et se retrouve sixième, derrière Irvine.

 

40e: Prost s'arrête changer ses pneus (6.8s.). Il ressort toujours deuxième, loin devant Häkkinen qui s'est aussi arrêté (5.7s.). Irvine passe aussi par les stands et repart septième. Barrichello récupère la cinquième place.

 

41e: Hill repasse Senna, étant beaucoup plus rapide car en pneus pour le sec. Le Brésilien s'arrête pour mettre des slicks en fin de tour (5.6s.). Il repart premier.

 

43e: Senna compte 24s. d'avance sur Prost. Relégué au dixième rang, Berger abandonne dans le gazon, moteur en feu.

 

47e: Énorme sortie de route de Patrese dans le dernier S. Sa Benetton se pulvérise contre un mur de pneus. Un peu sonné, l'Italien sort sans trop de mal de son épave.

 

50e: Irvine pourchasse Warwick pour la sixième place. A la chicane le pilote Jordan loupe son freinage et heurte l'arrière de l'Arrows qui est envoyée en tête-à-queue dans les graviers. Le jeune Nord-Irlandais part aussi en tête-à-queue mais reste sur la piste, ce qui lui permet de se relancer aussitôt. En revanche, c'est l'abandon pour Warwick.

 

51e: Au même endroit que Patrese, Lamy perd le contrôle de sa Lotus, qui part dans une embardée et se fracasse contre le rail. Le jeune Portugais n'est heureusement pas blessé.

 

53ème et dernier tour: Alors qu'il était l'homme le plus rapide en piste, Brundle sort de la piste et tape le muret: il ne verra pas l'arrivée.

 

Senna se fait reprendre son tour d'avance par Irvine (!) avant de franchir le drapeau à damiers en vainqueur, devant Prost qui a arraché le meilleur tour (1'41''176''') à Brundle dans la dernière boucle. Häkkinen termine troisième et obtient son premier podium en carrière.

Hill est quatrième, suivis par Barrichello et Irvine qui inscrivent leurs premiers points en carrière, les premiers pour Jordan cette saison-là. Suivent Blundell, Lehto, Brundle tout de même classé, Martini, Herbert et T. Suzuki.

 

Sur le podium, Senna et Prost continuent de s'ignorer. Le Brésilien a il est vrai autre chose en tête. Après la cérémonie il fonce au garage Jordan enguirlander Irvine qui l'a ostensiblement gêné pendant la course. Avec arrogance, le jeune débutant prétend qu'il n'a fait que suivre sa course. En retour, il se voit administrer un coup de poing en pleine figure de la part du triple champion du monde.

 

En tout cas, cette quarantième victoire de Senna lui permet de revenir à trois points de Hill dans la lutte pour le titre de vice-champion du monde, dont Schumacher est désormais exclu.

Tony