Michael SCHUMACHER
 M.SCHUMACHER
Benetton Ford Cosworth
Alain PROST
 A.PROST
Williams Renault
Riccardo PATRESE
 R.PATRESE
Benetton Ford Cosworth

541e Grand Prix

XLVI British Grand Prix
Couvert
11 juillet 1993 - Silverstone
59 tours x 5.226 km - 308.334 km
Affiche
F1

Le saviez-vous ?

Pilote
Constructeur
Moteur

Ce Grand Prix de Grande-Bretagne se déroule dans un climat politique tendu par l'imminence d'un important conseil mondial de la FIA. Depuis le Grand Prix du Canada les grandes écuries, et en particulier Williams-Renault, sont accusées de violer le règlement en utilisant des aides électroniques au pilotage, notamment l'antipatinage et la suspension active. Patrick Head se montre ainsi très pessimiste et déclare s'attendre à la disqualification de Williams du championnat du monde.

A cela s'ajoute l'affaire des carburants prétendument illégaux utilisés par Williams et trois autres équipes lors de quatre courses cette saison. Comme par hasard, seule la voiture d'Alain Prost se voit menacée de disqualification. La Williams similaire de Damon Hill serait au-dessus de tout soupçon... Selon Head, Max Mosley et la FISA veulent pénaliser Prost et son équipe pour relancer le spectacle et la bataille pour le titre mondial.

 

Ayrton Senna peut être content car McLaren bénéficie enfin pour cette course d'un moteur Ford-Cosworth à distribution pneumatique similaire à celui utilisé par Benetton. Il doit offrir à la MP4/8 un gain de puissance significatif. Senna n'espère pas sérieusement disputer le titre mondial à Prost, mais entend bien grappiller encore quelques victoires en 1993.

 

Ce circuit bosselé est très favorable aux machines disposant de la suspension active, ce qui va augmenter les écarts entre grandes et petites écuries.

Lors des essais les Williams-Renault sont de nouveau sans rival. Les essais du vendredi se déroulent sous la pluie et sont donc peu significatifs. Le samedi, Prost obtient sa huitième pole en neuf courses. Il a devancé Hill dans les dernières minutes de la séance avec un temps inférieur de seulement un dixième. Les autres pilotes sont largement devancés. Schumacher est troisième à plus d'une seconde de Prost. Mais le pire est pour Senna, quatrième certes, mais à près de trois secondes du poleman ! Le nouveau moteur Ford ne lui donne pas satisfaction... En troisième ligne on retrouve Patrese et Brundle. Puis viennent Herbert, Warwick, Blundell et Suzuki. Les Footwork sont donc performantes sur cette piste rapide. Michael Andretti est onzième. Les Ferrari déçoivent: Alesi et Berger sont douzième et treizième. Pour la troisième fois consécutive Alboreto ne parvient pas à se qualifier.

 

La course se déroule sous un ciel couvert et menaçant.

 

Départ: Les roues de Prost patinent au départ ce qui permet à Hill de prendre la tête. Senna prend un excellent envol et déborde Schumacher et Prost. Andretti entre en contact avec un concurrent, part en tête-à-queue et atterrit dans les graviers.

 

1er tour: Hill s'échappe en tête de la course tandis que Prost menace Senna.

Hill mène devant Senna, Prost, Schumacher, Brundle, Patrese, Herbert, Alesi, Blundell et Berger. Comas abandonne à cause d'une rupture d'arbre de roue.

 

2e: Prost se montre dans les rétroviseurs de Senna.

 

3e: Hill compte deux secondes d'avance sur Senna, menacé par Prost et Schumacher. A Copse Prost tente de doubler Senna par l'intérieur mais le Brésilien lui coupe la trajectoire.

 

4e: Prost harcèle Senna qui ne cède pas. A une demi-seconde derrière les deux champions, Schumacher observe leur duel.

 

5e: Hill mène avec trois secondes d'avance sur Senna, Prost et Schumacher qui se tiennent en moins d'une seconde.

 

6e: Prost tente à nouveau de faire l'intérieur à Senna au freinage de Copse, mais le Brésilien lui ferme la porte au nez. Puis Prost prend l'aspiration derrière la McLaren à la sortie d'Abbey et se place à l'extérieur à Bridge, mais encore une fois Senna ne cède pas d'un pouce. Warwick prend la neuvième place à Blundell.

 

7e: Prost attaque Senna par l'intérieur à Copse. On croit qu'il a dépassé mais Senna garde sa trajectoire et l'oblige à céder. Le Français ne se décourage pas et « colle » à l'arrière de la McLaren avant Maggots. Schumacher est sur ses talons. Finalement Prost essaie pour la troisième fois de passer Senna à Stowe et cette fois-ci y parvient en le débordant plus tôt que lors des précédentes tentatives. Schumacher se place aussitôt dans le sillage du Brésilien. A l'abord de Copse le jeune Allemand prend l'intérieur et croit dépasser Senna, mais ce dernier se rabat devant lui et les deux voitures se frôlent à près de 250 km/h. Senna conserve l'avantage.

 

8e: Prost s'échappe devant Senna et Schumacher. Dans les stands, Flavio Briatore semble furieux de la manœuvre réalisée par le triple champion du monde à Bridge.

 

9e: Hill compte huit secondes d'avance sur Prost. Schumacher est tout près de Senna mais n'arrive pas à le dépasser. Warwick prend la huitième place à Alesi. Suzuki effectue un tête-à-queue et doit abandonner. Berger entre aux stands pour faire examiner un souci de suspension active.

 

10e: Schumacher attaque Senna à Stowe et le dépasse sans difficulté. Blundell double Alesi. Berger a repris la piste après avoir changé de pneus.

 

11e: Berger est au ralenti et se fait passer par le peloton des leaders.

 

12e: Hill mène devant Prost (8s.), Schumacher (15.8s.), Senna (18.5s.), Brundle (20.4s.) et Patrese (23.7s.). Viennent ensuite Herbert, Warwick, Blundell et Alesi. Berger met pied à terre. Sa suspension active souffre d'un problème de potentiomètre.

 

14e: Un gros nuage noir surplombe le circuit et de la pluie est à craindre.

 

16e: Prost remonte un peu sur Hill au rythme de quelques dixièmes par tour, mais ne le menace pas véritablement. Blundell attaque Warwick pour la huitième place.

 

18e: Hill compte sept secondes d'avance sur Prost. Blundell harcèle Warwick, sans succès.

 

20e: Hill est en tête devant Prost (6.8s.), Schumacher (18.8s.), Senna (31.9s.), Brundle (37.2s.) et Patrese (40.5s.). Herbert est septième, isolé, et devance Warwick, Blundell, Alesi, Barrichello et Lehto.

 

21e: Alesi et Barrichello entrent aux stands pour changer de pneus. L'arrêt du jeune Français s'éternise et il ne repart qu'en dix-huitième position.

 

22e: Prost est le plus rapide en piste. Changement de pneus pour Lehto.

 

24e: Brundle s'arrête pour changer de pneus (6.7s. d'arrêt). Il repart septième.

 

25e: Senna entre aux stands en même temps que Boutsen qui le gêne un peu. Son changement de pneus dure 5.1s. et il repart sixième. Sortie de route pour Wendlinger à Club. Le jeune Autrichien atterrit dans le mur de pneus. Arrêt aux stands de Blundell.

 

26e: Changement de pneus pour Schumacher (5.5s.). Il repart toujours troisième. Warwick passe aussi par les stands et repart derrière Blundell.

 

28e: Six secondes d'écart entre Hill et Prost qui demeurent en piste.

 

29e: Patrese et Herbert effectuent leurs changements de pneus. Ils ressortent respectivement sixième et septième.

 

30e: Prost effectue son changement de pneus (8.2s.). Il repart en deuxième position.

 

31e: Hill s'arrête au stand Williams pour mettre un nouveau train de pneus. Tout se passe bien et il ressort après sept secondes d'arrêt. Reparti premier, Hill se dirige donc vers une première victoire à domicile.

 

32e: Hill compte 3.2s. d'avance sur Prost. Schumacher est relégué à 24s. et Senna à plus de quarante secondes. Légère collision entre Badoer et de Cesaris avant Club.

 

33e: Mal en point et épuisé, Martini revient à son garage et renonce. Il naviguait en seizième position. De Cesaris entre à son stand et y reste de longues minutes pour réparer sa Tyrrell.

 

34e: Prost améliore régulièrement le meilleur tour et revient sur Hill.

 

35e: Hill est pris dans le trafic, ce qui permet à Prost de revenir à moins de deux secondes. Badoer subit une coupure électrique sur sa Lola et doit stopper au niveau de la ligne droite de départ.

 

36e: Hill est gêné par Boutsen qui lui claque la porte au nez à Copse. Prost est désormais juste derrière son équipier, en mesure de prendre l'aspiration. Mais à ce moment-là, la voiture de sécurité entre en piste pour permettre l'évacuation de la voiture de Badoer, qui gênerait les concurrents, ce qui n'est pas évident...

 

37e: La Saftey Car est en piste, les voitures ralentissent et se rangent peu à peu derrière elle. La Lola de Badoer est tractée.

 

39e: Les voitures se rangent en file. Hill mène devant Prost, Schumacher, Senna, Brundle, Patrese, Herbert, Blundell, Warwick, Lehto, Alliot, Fittipaldi, Barrichello, Alesi, Zanardi, Boutsen et Katayama. De Cesaris est toujours bloqué aux stands.

 

40e: La voiture de sécurité rentre aux stands et la course reprend. Les deux Williams sont roues dans roues, suivies par la Ligier de Blundell à un tour derrière elles. Prost ne parvient pas à attaquer Hill.

 

41e: Hill réalise le meilleur tour en course: 1'22''515. Herbert attaque Patrese.

 

42e: Le moteur de Hill explose peu avant le complexe. Le pilote anglais est catastrophé car il avait complétement dominé ce Grand Prix. Prost file dès lors vers la victoire. Herbert prend la cinquième place à Patrese.

 

43e: La mine sombre et les bras croisés, Hill regarde les commissaires évacuer sa voiture. Le public britannique est déçu. Ailleurs sur le circuit Zanardi est arrêté dans l'herbe après une erreur de pilotage.

 

44e: Prost mène désormais devant Schumacher (6.5s.), Senna (26.7s.), Brundle (28s.), Herbert (28.5s.) et Patrese (30.1s.). Suivent Blundell, Warwick, Lehto et Fittipaldi. Boutsen abandonne à cause d'un problème de roulement de roue.

 

45e: La grande lutte en piste oppose désormais Brundle à Herbert et à Patrese pour la quatrième place.

 

46e: Herbert est gêné par un Alliot en grande difficulté. Patrese en profite pour doubler le pilote Lotus à Club.

 

48e: Prost ne parvient pas à véritablement s'échapper et ne compte ainsi que quatre secondes d'avance sur Schumacher. Alesi et Barrichello se battent pour la onzième place.

 

50e: Blundell part dans une embardée à Priory et se retrouve en tête-à-queue dans une échappatoire. Il parvient à reprendre la piste mais a perdu la septième place au profit de Warwick.

 

52e: L'écart est stable entre Prost et Schumacher. Senna est à trente-cinq secondes du leader. Tandis qu'Alesi double Barrichello, juste derrière eux Brundle subit une forte pression de la part de Patrese et de Herbert.

 

53e: Patrese change de trajectoire pour se montrer dans les rétroviseurs de Brundle. Herbert les observe, en embuscade. Après Club ce dernier tente de surprendre Patrese mais n'y parvient pas.

 

54e: Patrese et Herbert attaquent encore Brundle Mais celui-ci ralentit soudainement avant Stowe. Il ne parvient plus à passer ses rapports. C'est l'abandon pour lui. Warwick entre dans les points. De Cesaris a repris la piste mais sort de la route après Bridge. Il reprend sa route après avoir tondu le gazon anglais.

 

55e: Alesi et Barrichello sont encore en pleine bataille, tandis que Herbert menace toujours Patrese.

 

56e: Prost compte environ cinq secondes d'avance sur Schumacher.

 

58e: Fittipaldi renonce à cause d'un problème de boîte de vitesses. Il était neuvième.

 

59ème et dernier tour: Senna est au ralenti suite à une panne d'essence. Le Brésilien ne peut pas rallier l'arrivée et s'arrête au niveau d'Abbey. Il chute ainsi au cinquième rang mais demeure devant Warwick sur lequel il avait un tour d'avance.

 

Alain Prost remporte sa cinquantième victoire en Formule 1. Schumacher termine deuxième et monte sur son troisième podium d'affilé. Patrese est troisième et signe ainsi son premier podium avec Benetton. Herbert est quatrième pour la troisième fois cette année-là. Senna est tout de même classé cinquième et sauve ainsi deux points. Sixième, Warwick marque son premier point de l'année, ce qui est aussi le premier pour Footwork. Blundell est septième et précède Lehto, Alesi, Barrichello, Alliot, Fittipaldi (tout de même classé) et Katayama. De Cesaris est non-classé à seize tours du vainqueur.

 

Prost est le grand vainqueur du jour car ce cinquantième succès lui permet de porter son avance sur Senna à vingt points. Au classement des constructeurs, Williams possède maintenant 45 longueurs d'avance sur McLaren et sera difficilement rattrapable. D'autre part Benetton n'est plus qu'à onze points derrière McLaren.

Tony