Michael SCHUMACHER
 M.SCHUMACHER
Benetton Ford Cosworth
Damon HILL
 D.HILL
Williams Renault
Alain PROST
 A.PROST
Williams Renault

544e Grand Prix

LI Grand Prix de Belgique
Légérement nuageux
29 août 1993 - Spa-Francorchamps
44 tours x 6.974 km - 306.856 km
Affiche
F1
Coupe

Le saviez-vous ?

Pilote
Constructeur
Williams est Champion du Monde
Moteur

La question du futur d'Ayrton Senna est dans toutes les têtes avant ce Grand Prix de Belgique. Senna ne cache pas son désir de rejoindre Williams, mais il sait que Prost est formellement opposé à sa venue. Il lorgne aussi du côté de la Scuderia Ferrari, mais celle-ci a déjà annoncé que Berger et Alesi sont reconduits pour la saison 1994.

 

Thierry Boutsen fête devant son public ses dix ans en Formule 1. Mais il est fort probable que cette course soit aussi sa dernière en F1. Las de sa collaboration avec Eddie Jordan, il pourrait quitter l'équipe au soir de ce Grand Prix.

 

Lors des essais du vendredi matin Alessandro Zanardi est victime d'un horrible accident: sa Lotus se pulvérise contre le mur de béton en haut de l'Eau Rouge avant de tournoyer sur elle-même et de s'échouer dans les graviers. Sur ses entrefaites surgit la McLaren de Senna, ignorant les drapeaux jaunes: le Brésilien doit partir en tête-à-queue pour éviter de percuter la Lotus accidentée... et les secours déjà présents sur les lieux. Il sera réprimandé pour cette manœuvre dangereuse. Quant à Zanardi, il s'en tire sans blessure sérieuse mais doit tout de même déclarer forfait pour la course. Plus tard Alliot détruit sa Larrousse au même endroit, mais il s'en sort complétement indemne.

 

Prost obtient sa onzième pole de la saison avec une avance de près d'une seconde sur Hill. Schumacher est troisième et devance un Alesi en grande forme, quatrième sur la Ferrari. La McLaren est complétement dépassée sur ce tracé: Senna est seulement cinquième. Il précède les deux Footwork de Suzuki et de Warwick, très à l'aise sur les tracés rapides. Puis viennent Patrese, Lehto et Herbert. Andretti est quatorzième et Berger seizième. L'Autrichien a connu des essais calamiteux marqués par plusieurs pannes et un incendie dans la voie des stands.

Du fait du forfait de Zanardi, seuls vingt-cinq pilotes sont qualifiés.

 

Berger choisit de partir depuis les stands.

 

Départ: Cette fois-ci Prost ne part pas trop mal et conserve l'avantage devant Hill. En revanche Schumacher a rencontré un gros problème au démarrage et sa Benetton ne fonctionne vraiment qu'au bout de trois secondes. Il se retrouve neuvième à La Source. Patrese rencontre le même problème que son équipier. Les deux Benetton ont subi les affres d'un nouveau système de démarrage automatique. Senna et Alesi se battent pour la troisième place à La Source et le Brésilien l'emporte sur le Français.

 

1er tour: Senna dépasse Hill au freinage des Combes. Prost mène devant Senna, Hill, Alesi, Suzuki, Warwick, Lehto, Herbert, Schumacher et Brundle. Patrese est 17ème, Berger avant-dernier. Boutsen abandonne après la casse de sa boîte de vitesses. C'était la dernier apparition du Belge en Grand Prix.

 

2e: Hill repasse devant Senna dans la ligne droite de Kemmel. Schumacher est irrésistible: dans le même tout il double Herbert, puis Lehto et enfin Warwick.

 

3e: Schumacher double Suzuki à Kemmel. Lehto double Warwick. Patrese remonte également et est maintenant quatorzième.

 

4e: Schumacher est revenu juste derrière Alesi. Il le déborde dans Kemmel. Herbert double Warwick.

 

5e: Prost mène devant Hill (2s.), Senna (8s.) et Schumacher (10s.). Alesi entre dans les stands: un problème de suspension le contraint à l'abandon.

 

6e: Sixième, Lehto subit la menace d'Herbert. Patrese est onzième après avoir doublé Barrichello.

 

7e: Schumacher n'est plus qu'à une seconde et demie de Senna, lequel est de plus en plus distancé par les Williams. Suzuki est cinquième et précède Herbert qui vient de doubler Lehto.

 

8e: Une demi-seconde sépare Senna et Schumacher.

 

9e: Alors neuvième, Wendlinger s'arrête à son stand pour régler un souci technique. Il va repartir dernier avec beaucoup de retard.

 

10e: Prost mène devant Hill (4.5s.), Senna (12.7s.), Schumacher (13.2s.), Suzuki (31.8s.) et Herbert (34.7s.). Suivent Lehto, Warwick, Brundle et Patrese, ces quatre pilotes roulant en peloton.

 

11e: Patrese dépasse Brundle.

 

12e: Schumacher est toujours bloqué par Senna. Patrese dépasse Warwick à Kemmel. Barrichello quitte la course après un souci de roulement de roue.

 

13e: Hill s'arrête à son stand pour changer de pneus (6.2s.). Il ressort troisième et est imité par Schumacher.

 

14e: Changement de pneus pour Prost. Il repart largement en tête. Senna suit son rival dans les stands et repart après sept secondes d'arrêt. Hill est déjà passé. A la sortie des stands, Senna voit Schumacher surgir sur sa gauche. Il ne lui laisse aucun espace mais Schumacher ne se dégonfle pas: bien que mordant dans l'herbe, il met les gaz et déborde le Brésilien.

 

15e: Arrêt aux stands de Suzuki. Herbert récupère la cinquième place. Lehto passe également par les stands pour changer de pneus, suivi par Brundle.

 

16e: Warwick, Andretti et Blundell s'arrêtent aux stands. Cela permet à Berger de pointer au septième rang. L'arrêt d'Andretti est particulièrement long: plus de vingt secondes. Suzuki est arrêté au niveau de l'arrêt de bus et abandonne suite à une panne dans le système hydraulique des suspensions

 

17e: Tête-à-queue de Martini à Stavelot. Le pilote italien abandonne. Son équipier Fittipaldi perd la roue avant gauche au niveau de la ligne de chronométrage et, déséquilibré, frotte le rail extérieur. Il s'arrête dans l'herbe tandis qu'un commissaire de course évacue la roue manquante. Changement de pneus pour Herbert qui demeure cinquième.

 

18e: Prost compte cinq secondes d'avance sur Hill. Arrêt de Patrese en 4.8s. Berger s'empare de la sixième place.

 

19e: Patrese part en tête-à-queue à la sortie des stands. Il se fait doubler par Lehto. Puis Brundle le dépasse à Kemmel.

 

20e: Prost mène devant Hill (3s.), Schumacher (9s.), Senna (22.1s.), Herbert (58.8s.) et Berger (1m. 23s.). Ce dernier devance de peu Lehto, Patrese qui a passé Brundle, et Warwick.

 

21e: Hill se rapproche de Prost, tandis que Schumacher a semé Senna. Berger s'arrête à son stand pour changer de pneus. Il repart douzième, laissant sa place dans les points à Lehto.

 

22e: Patrese double Lehto à Kemmel.

 

24e: Une demi-seconde seulement sépare encore Prost de Hill. L'Anglais tente de passer son équipier aux Combes en profitant du dépassement d'Andretti, retardataire, mais Prost ferme la porte. Warwick perd trois places dans ce tour et n'est plus que douzième.

 

26e: Prost réagit et est maintenant plus rapide que Hill. L'écart est désormais de trois secondes. De Cesaris s'arrête dans une échappatoire avec un moteur fumant.

 

28e: Schumacher s'arrête à son stand pour changer de pneus. L'arrêt dure six secondes. Le pilote allemand repart juste devant Senna. Katayama perd du temps dans les stands à cause d'un souci mécanique.

 

30e: Changement de pneus pour Hill (6.5s.). Il repart toujours deuxième. Wendlinger renonce à cause d'une panne de moteur. Arrêt de Lehto qui permet à Brundle de récupérer la septième place. Berger est huitième après avoir doublé Andretti.

 

31e: Prost s'arrête à sons stand. Le changement de pneus est assez long (9s.) suite à un cafouillage, et le Français ressort des stands derrière Hill et juste devant Schumacher. Warwick renonce suite à une panne d'électricité.

 

32e: Schumacher déborde Prost par l'intérieur dans Kemmel. Pour une fois la Benetton semble plus rapide que les Williams. Changements de pneus pour Senna et Herbert, toujours quatrième et cinquième.

 

33e: Schumacher sème Prost et remonte sur Hill. Il n'est plus qu'à quatre secondes du pilote anglais.

 

35e: Deux secondes d'écart entre Hill et Schumacher.

 

37e: Hill mène devant Schumacher (2.7s.), Prost (7.1s.), Senna (38.9s.), Herbert (1m. 28s.) et Patrese (à un tour). Suivent Brundle, Berger, Lehto et Andretti.

 

40e: Hill compte désormais quatre secondes d'avance sur Schumacher. Abandon de Comas suite à un souci de pompe à essence. Il était quatorzième.

 

41e: Prost réalise le meilleur tour en course: 1'51''095'''. Toutefois il semble décidé à se contenter de la troisième place car sa Williams rencontre un problème d'équilibre suite à une défaillance de la suspension active. Senna est lent en cette fin de course, sa McLaren donnant des signes de faiblesse.

 

42e: Tandis qu'il suivait Brundle, Berger sort de la piste à Rivage. Il parvient à ramener la Ferrari en piste, mais s'est fait entretemps doubler par Lehto et Andretti.

 

43e: Andretti double Lehto, après un léger contact entre les deux voitures à La Source.

 

44ème et dernier tour: Berger et Blundell entrent en collision et atterrissent tous les deux dans les graviers. Ils ne verront pas le drapeau à damiers.

Damon Hill remporte sa deuxième victoire de la saison, la 50ème du moteur Renault en F1. Il devance Schumacher de trois secondes et demie. Après des derniers tours assez tranquilles, Prost obtient la troisième place. Senna finit quatrième, à une minute quarante du vainqueur. Herbert obtient deux excellents points pour Lotus, tandis que Patrese est sixième. Suivent Brundle, Andretti et Lehto. Berger et Blundell sont classés respectivement dixième et onzième. Puis viennent Alliot, Alboreto, Badoer et Katayama.

 

Au classement des pilotes, Prost possède maintenant 28 points d'avance sur Senna et peut donc espérer être titré lors de la prochaine course en Italie.

Ce nouveau succès offre à Williams-Renault le titre de champion du monde des constructeurs, le sixième de son histoire. Schumacher peut être assez déçu: sans son départ manqué, il aurait peut-être gagné la course. Quoiqu'il en soit son podium permet à Benetton de prendre la deuxième place du championnat des constructeurs aux dépends de McLaren.

Tony