Alain PROST
 A.PROST
Williams Renault
Ayrton SENNA
 A.SENNA
McLaren Ford Cosworth
Damon HILL
 D.HILL
Williams Renault

548e Grand Prix

LVIII Australian Grand Prix
Légérement nuageux
7 novembre 1993 - Adelaïde
79 tours x 3.780 km - 298.620 km
Course prévue pour 81 tours, réduite à 79 suite à deux annulations de la procédure de départ.
Affiche
F1

Le saviez-vous ?

Pilote
Constructeur
  • 104e victoire pour McLaren (nouveau record)
Moteur
Le professeur et Magic Senna, dernier podium pour deux légendes de la Formule 1.

Ce Grand Prix d'Australie a failli ne pas avoir lieu à cause d'une loi anti-tabac nouvellement votée dans l'État d'Australie-Méridionale où se trouve Adélaïde. Mais la direction du circuit a trouvé un accord pour contourner la législation jusqu'en 1995. Après quoi le Grand Prix d'Australie pourrait disparaître ou être contraint de déménager dans un autre État...

 

Avant cette course Mercedes annonce son retour officiel en Formule 1 pour 1994. La marque à l'étoile fournira un moteur V10 à Sauber. Après l'arrivée de Peugeot, les grands constructeurs semblent s'intéresser de plus en plus à la Formule 1.

 

Cette épreuve est marquante à plus d'un titre. C'est tout d'abord l'ultime Grand Prix d'Alain Prost qui quitte la Formule 1 sans grand regret. Le champion du monde espère bien sûr partir sur un dernier succès. C'est aussi la dernière course d'Ayrton Senna avec McLaren, le Brésilien ayant signé avec Williams pour 1994. Il y remplacera Prost et durant tout le week-end fait preuve de beaucoup de gentillesse envers le pilote français. Une réconciliation entre les deux rivaux semble proche. Après les départs de Nelson Piquet et de Nigel Mansell, le retrait de Prost fait prendre conscience à Senna de l'achèvement d'une époque et d'une rivalité qui comptait beaucoup pour lui.

D'autres pilotes prestigieux sont sur le départ: après une saison décevante avec Footwork, Derek Warwick va aussi quitter pour de bon la Formule 1. De plus l'inusable Riccardo Patrese, sans contrat pour 1994, semble lui aussi sur le point de quitter la discipline après avoir disputé 256 Grand Prix.

Enfin côté transferts, l'Allemand Heinz-Harald Frentzen, 26 ans, remplacera la saison suivante JJ Lehto chez Sauber. Pour sa part Mark Blundell est le favori pour suppléer Senna chez McLaren.

 

Il y a encore des enjeux concernant les places de dauphins. Chez les pilotes, Damon Hill semble bien accroché à sa deuxième place, du fait de la qualité de la Williams, mais ne compte que deux points d'avance sur Senna. Chez les constructeurs, McLaren possède deux points d'avance sur Benetton. Les deux écuries étant motorisées par Ford-Cosworth, leur rivalité est assez importante. La lutte promet aussi d'être sévère pour la quatrième place entre Ferrari et Ligier-Renault, séparées par seulement une unité.

 

Les séances d'essais confirment qu'en cette fin de saison les Williams ne sont plus aussi dominatrices et que McLaren a fait de gros progrès. Ainsi, pour la première fois de l'année, Ayrton Senna décroche la pole position, la 62ème de sa carrière. Il met fin à une série de vingt-quatre poles consécutives réalisées par Williams. Senna précède Prost et Hill de quatre dixièmes de seconde. Schumacher est quatrième devant Häkkinen et Berger. En quatrième ligne on retrouve Alesi et Brundle. Suivent Patrese, A. Suzuki, Wendlinger et Lehto. Eddie Irvine est moins flamboyant qu'à Suzuka et n'est que 18ème. Le pilote payant Toshio Suzuki qualifie sa Larrousse en dernière position, à huit secondes du temps réalisé par Senna.

 

Premier départ: Katayama cale, ce qui oblige la direction de course à effectuer un nouveau tour de formation. Le Japonais s'élancera depuis la dernière place.

 

Deuxième départ: Cette fois-ci c'est Irvine qui cale. La procédure est de nouveau annulée et le Nord-Irlandais va devoir rejoindre Katayama en dernière ligne. La course est réduite de deux tours.

 

Troisième départ: Bons départs des leaders qui conservent leurs positions: Senna devant Prost, Hill et Schumacher. Mauvais envol de Häkkinen qui perd deux places. Dans le premier virage Lamy heurte Katayama puis part en tête-à-queue. Une de ses suspensions est brisée et il doit abandonner.

 

1er tour: Senna mène devant Prost, Hill, Schumacher, Berger, Brundle, Häkkinen, Alesi, Suzuki et Wendlinger.

 

2e: La course continue bien que la voiture de Lamy soit encore en travers de la piste.

 

3e: Les quatre leaders s'échappent. Häkkinen prend la sixième place à Brundle.

 

4e: Senna est rapide et commence à semer Prost. La Lotus de Lamy est dégagée.

 

5e: Senna mène devant Prost (2.7s.), Hill (5.2s.), Schumacher (6.5s.), Berger (12.8s.) et Häkkinen (14.4s.). Suivent Brundle, Alesi, Suzuki et Wendlinger.

 

6e: Alesi double Brundle. Martini est au ralenti à cause d'une panne de boîte de vitesses.

 

8e: Senna et Prost sont les pilotes les plus rapides et luttent en signant le meilleur tour à chaque boucle. Schumacher est sur les talons de Hill.

 

10e: Herbert rencontre un souci de suspension active. Il entre au stand Lotus pour abandonner.

 

12e: Senna mène devant Prost (4.7s.), Hill (6.6s.), Schumacher (7.8s.), Berger (23.5s.) et Häkkinen (24.3s.). Irvine perd le contrôle de sa voiture et heurte un mur de pneus. Il peut ramener la Jordan aux stands, mais c'est pour renoncer.

 

13e: Häkkinen double Berger. Katayama sort de la route à Malthouse et tape le mur. La Tyrrell n'est pas trop endommagée mais l'abandon est tout de même inévitable.

 

15e: Schumacher menace assez sérieusement Hill. Finalement le jeune Allemand choisit d'effectuer son premier changement de pneus. L'arrêt ne dure que 4.8s. et lui permet de reprendre la piste toujours quatrième.

 

17e: Alesi menace la sixième place de Berger.

 

18e: Prost se rapproche de Senna: l'écart entre eux n'est plus que de deux secondes et demie.

 

19e: Alesi prend l'avantage sur Berger.

 

20e: Le moteur de Schumacher cesse subitement de fonctionner et le pilote allemand doit arrêter sa Benetton sur un bas-côté. Mauvaise fin de saison pour un moteur Ford qui n'a pas tenu toutes ses promesses...

 

22e: Changements de pneus pour Berger et Brundle. Ils repartent respectivement aux septième et onzième rang. Suzuki entre dans la zone des points. Gounon effectue un tête-à-queue et parvient à reprendre sa route.

 

23e: Hill s'arrête au stand Williams pour effectuer son premier changement de pneus. Il repart au bout de six secondes en quatrième position, laissant la troisième place à Häkkinen. Patrese s'arrête peu après aux stands. L'Italien navigue en douzième position.

 

24e: Senna entre dans les stands pour changer de train de pneus. L'opération dure 5.2s. et le Brésilien repart deuxième. Prost est en tête. Hill menace Häkkinen. Changement de pneus pour Alesi qui conserve la cinquième place.

 

25e: Hill essaie de dépasser Häkkinen dans les courts enchaînements, sans succès. Il retente sa chance à Roundabout mais le Finlandais lui ferme la porte au nez.

 

26e: Hill réussit à déborder Häkkinen à la chicane. Warwick part en tête-à-queue à Stag mais parvient à maîtriser son embardée et à reprendre la piste. Häkkinen entre aux stands à la fin de ce tour.

 

27e: Häkkinen change de pneus et ressort au bout de six secondes en quatrième position, juste devant Alesi.

 

28e: Prost perd du temps dans le trafic, notamment derrière Patrese. Il ne compte ainsi que sept secondes d'avance sur Senna alors qu'il doit changer de pneus.

 

29e: Patrese gêne Prost qui perd ainsi toute chance de conserver la première place. Il entre dans les stands et fait changer ses gommes. L'arrêt dure sept secondes et lorsque Prost reprend la piste, Senna est passé devant depuis longtemps. Cela va mal pour Häkkinen qui a un problème de freins. Il revient à son garage et abandonne.

 

32e: Treize secondes d'écart entre Senna et Prost. Hill est à trois secondes de Prost. Berger menace Suzuki pour la cinquième place.

 

34e: Berger double Suzuki à Roundabout.

 

35e: Senna mène devant Prost (13.2s.), Hill (15.7s.), Alesi (41.9s.), Berger (54.5s.) et A. Suzuki (55.5s.). Suivent Brundle, Wendlinger, Lehto et Patrese. Pour le moment, Senna chipe la place de vice-champion à Hill.

 

36e: Prost remonte sur Senna mais voit surtout Hill revenir dans ses rétroviseurs. Suzuki est bien lent et doit céder ainsi la sixième place à Brundle.

 

37e: Gounon part en tête-à-queue à Malthouse juste devant les deux Williams. Il cale et cette fois doit renoncer.

 

39e: Prost est revenu à huit secondes de Senna. Hill est à dix secondes du leader.

 

41e: Wendlinger double Suzuki.

 

42e: Prost est pris dans le trafic et concède maintenant douze secondes à Senna.

 

44e: Senna est le plus rapide en piste. Hill est aux stands pour effectuer un deuxième changement de pneus. L'arrêt dure 6.3s. et le pilote anglais repart troisième.

 

45e: Senna mène devant Prost (14.8s.), Hill (34.9s.), Alesi (44.6s.), Berger (58.9s.) et Brundle (1m. 08s.). Suivent Wendlinger, Suzuki, Lehto et Patrese.

 

48e: Prost effectue son second changement de pneus, le dernier de sa carrière. L'arrêt dure 6.9s. Le Français est toujours deuxième et repart deux secondes devant Hill.

 

50e: Senna compte maintenant trente secondes d'avance sur Prost. Hill est plus rapide que son équipier et le menace.

 

51e: Changement de pneus pour Patrese qui occupe une lointaine dixième place.

 

52e: Hill bat le meilleur tour à chaque boucle. Deuxième arrêt aux stands de Berger. L'Autrichien conserve la cinquième place mais est désormais à un tour de Senna.

 

53e: Senna possède 29s. d'avance sur Prost et 30s. d'avance sur Hill.

 

54e: Senna effectue son deuxième changement de gommes. Il repart après cinq secondes d'arrêt et conserve le commandement.

 

55e: Prost est gêné par Warwick. Hill est juste derrière son coéquipier.

 

56e: Patrese dépasse Lehto.

 

58e: A cause d'un accélérateur bloqué, Lehto loupe son freinage à la première chicane et décolle sur un vibreur. La Sauber fait un petit vol plané avant de retomber au sol et de partir en vrille. Lehto parvient finalement à la maîtriser mais ne peut qu'abandonner, suspensions brisées.

 

60e: Senna possède 21s. d'avance sur Prost, lequel doit surveiller Hill dans ses rétroviseurs.

 

62e: Senna reprend un tour d'avance à Berger.

 

64e: Hill réalise le meilleur tour en course en 1'15''381'''.

 

65e: Senna possède 16s. d'avance sur Prost. Une lutte sévère oppose Warwick à Blundell pour la dixième place.

 

68e: Senna est gêné par le trafic, ce qui permet à Prost de revenir à onze secondes derrière lui. Hill est cependant tout près de son équipier et l'attaque par l'intérieur à Roundabout. Mais l'Anglais loupe sa manœuvre et part en tête-à-queue. Il enclenche la marche arrière puis repart, mais a perdu vingt secondes dans l'incident, perdant toutes ses chances de devenir vice-champion.

 

70e: Treize secondes d'écart entre Senna et Prost. Hill est troisième à 35s. Alesi est quatrième à plus d'une minute du leader. Berger et Brundle occupent les autres places dans les points. Blundell double Warwick.

 

73e: Senna lève un peu le pied mais contrôle cette fin de course. Patrese est à la poursuite de Suzuki pour obtenir la huitième place.

 

74e: Comme son équipier, Wendlinger loupe son freinage à la première chicane et décolle sur un vibreur, de manière moins spectaculaire que Lehto. Néanmoins la Sauber est endommagée et l'Autrichien doit l'abandonner sur un bas-côté.

 

76e: Senna prend un tour à Alesi. Le Français est lent en cette fin de course et se fait rattraper par Berger.

 

79ème et dernier tour: Patrese doit stopper sa Benetton à cause d'un souci de pression d'essence. Il ne pourra donc pas être à l'arrivée de sa dernière course.

 

Ayrton Senna remporte sa 41ème victoire en carrière pour son dernier Grand Prix avec McLaren. Alain Prost achève son ultime Grand Prix à la deuxième place. Hill complète ce beau podium. Ferrari finit la saison en beauté en plaçant Alesi et Berger aux quatrième et cinquième rangs. Brundle obtient le dernier point. A. Suzuki est septième et précède Patrese, tout de même classé, Blundell, Warwick, Barrichello, Comas, de Cesaris et T. Suzuki qui aura fini les deux courses auxquelles il aura participé.

 

Après le tour d'honneur, Senna, Prost et Hill retrouvent Ron Dennis dans l'antichambre du podium. Dennis va serrer la main de Prost et lui glisse quelques mots à l'oreille. Puis il fait de même avec Senna. Hilare, le Brésilien révèle à la cantonade que Dennis lui a demandé s'il n'avait pas changé d'avis quant à ses plans pour 1994. Prost s'écrie: « C'est aussi ce qu'il vient de me demander ! » La bonne humeur est générale. Senna tend la main à Prost qui, après une courte hésitation, accepte de la serrer. Le geste est on ne peut plus sincère car les deux hommes ignorent qu'ils sont filmés par une caméra.

 

La cérémonie du podium est très émouvante. A deux reprises Senna invite Prost à le rejoindre sur la plus haute marche du podium, sous les applaudissements de la foule. Une nouvelle fois ils se serrent la main. La paix est faite entre les deux champions. Alain Prost n'est pas vainqueur mais il conclut sa carrière en beauté.

 

Cet ultime succès de Senna offre au Brésilien le titre de vice-champion du monde. Il devance Hill qui n'a certes pas démérité. McLaren obtient la deuxième place au championnat des constructeurs devant Benetton qui a pourtant utilisé un moteur Ford plus puissant que sa rivale pendant la première moitié de la saison. Enfin Ferrari assure la quatrième place devant Ligier.

 

Place désormais à la saison 1994 qui verra la Formule 1 entrer dans une nouvelle ère. Sans suspension active, sans d'antipatinage, sans A.B.S les voitures seront plus délicates à piloter. Avec les ravitaillements en essence les courses vont devenir plus stratégiques. Cela va-t-il relancer le spectacle ? Quelqu'un pourra-t-il ébranler le redoutable tandem Senna/Williams-Renault ? Scrutant avec intérêt les chiffres des audiences, Bernie Ecclestone l'espère de tout son cœur...

Tony