Nigel MANSELL
 N.MANSELL
Williams Renault
Michael SCHUMACHER
 M.SCHUMACHER
Benetton Ford Cosworth
Riccardo PATRESE
 R.PATRESE
Williams Renault

528e Grand Prix

L Grand Prix de Belgique
Pluie
30 août 1992 - Spa-Francorchamps
44 tours x 6.974 km - 306.856 km
Affiche
F1

Le saviez-vous ?

Pilote
Constructeur
Williams est Champion du Monde
Moteur

Deux semaines après avoir obtenu le titre de champion du monde pilote grâce à Nigel Mansell, Williams peut enlever le titre constructeur sur le circuit de Spa-Francorchamps. Pour cela il suffit à la firme anglaise d'empocher au moins 10 points.

 

Le pilote britannique Nigel Mansell et fer de lance de l'écurie débute idéalement le week-end en réalisant sa 10ème pole position de la saison.

 

Départ : Le feu vert est donné, Senna passe Mansell avant la Source et s'empare du commandement. Aucun accrochage n'est à déploré. Berger n'a pas réussi à s'élancer et abandonne sur un problème de transmission sans même avoir effectué le moindre mètre.

 

1er tour : Mansell est dans les roues de Senna pendant tout le tour. Martini abandonne suite à un tête-à-queue. Les commissaires ont du mal à dégager la McLaren de Berger. Position à la fin du tour : Senna, Mansell, Patrese, Schumacher, Alesi et Hakkinen.

 

2e: Grouillard abandonne. Son moteur a calé après un tête-à-queue. Il pleut sur la dernière partie du circuit. Les deux Williams passent Senna à Blanchimont et à l'Arrêt de Bus.

 

3e: Mansell et Alesi rentrent aux stands pour mettre des pneus pluies. Patrese est en tête.

 

4e: Schumacher s'arrête également pour chausser des pneus pluies.

 

5e: Patrese prend le large. Brundle talonne Senna. L'anglais rentre à son stand pour mettre les pneus pluies. Hakkinen fait de même.

 

6e: Mansell passe Schumacher à Kemmel. Le leader Patrese rentre aux stands, Capelli également. Ils chaussent les pneus pluies.

 

7e: Patrese ressort devant Mansell, qui le passe aussitôt avant l'Eau Rouge. Tête-à-queue de Suzuki à La Source, il reprend la piste. Herbert est aux stands.

 

8e: Léger survirage de Jean Alesi à La source qui ne contrôle pas bien sa voiture, Mansell l'accroche. La Williams n°5 n'a rien. En revanche, c'est l'abandon pour le français. Patrese en profite pour prendre la seconde place à Mansell.

 

9e: Mansell attaque et passe son équipier à l'Arrêt de Bus. Positions à la fin du tour : Senna mène devant Mansell (+ 8.1s), Patrese (+ 8.7s), Schumacher (+ 9.4s), Brundle (+ 10.5s) et Hakkinen (+ 14.1s)

 

11e: Mansell a rattrapé un écart de 5 secondes sur Senna en moins d'un tour. Le brésilien est à la peine. Mansell le passe à l'Arrêt de Bus. C'est une grosse erreur de stratégie de la part de McLaren et Senna.

 

12e: Senna fait bouchon devant Patrese, Schumacher, Brundle et Hakkinen. L'italien réalise un extérieur à Stavelot pour passer le triple champion.

 

13e: Senna ne rentre toujours pas aux stands pour changer de pneus. Schumacher, Brundle et Hakkinen en profite pour le dépasser, mais les Williams ont pris le large. Positions : Mansell leader devant Patrese (+ 3.0s), Schumacher (+ 8.6s), Brundle (+ 9.8s), Hakkinen (+ 11.3s) et Senna (+ 14.8s)

 

14e: Senna s'arrête enfin, mais trop tard pour jouer la victoire ou le podium. Il repart 13ème.

 

15e: Senna passe De Cesaris.

 

16e: Tête-à-queue du débutant Naspetti à la Source.

 

17e: Van de Poele passe Gugelmin à l'Arrêt de Bus. Le pilote belge se met en valeur à domicile. Autre régional de l'étape, Boutsen est en train de réaliser une belle course, il occupe la 7ème place sur sa Ligier.

 

18e: La piste s'assèche.

 

21e: Michele Alboreto abandonne pour la première fois de la saison. Boîte de vitesses cassée. Positions : Mansell mène devant Patrese (+ 7.8s), Schumacher (+ 8.6s), Brundle (+ 9.7s), Hakkinen (+ 23.4s) et Capelli (+ 53.9s)

 

22e: Il pleut de nouveau sur certaines portions de la piste. Herbert passe JJ Letho.

 

23e: Herbert passe Boutsen pour le gain de la 7ème place.

 

26e: La Ferrari de Capelli s'en va mourir dans les graviers, moteur en feu. Patrese revient à moins de 6 secondes de Mansell.

 

28e: Les pilotes cherchent des parties humides pour refroidir et faire durer leurs pneus pluies. Mansell meilleur tour en 2'10"853.

 

29e: Brundle meilleur tour en 2'09"564.

 

30e: Schumacher sort légèrement de la piste, Brundle en profite pour le passer. Le pilote allemand rentre aux stands pour passer les slicks. Herbet s'arrête aux stands également.

 

31e: Incompréhension entre Senna et Letho à La Source. Le finlandais fait signe aux brésilien de passer, Senna part en tête-à-queue. Il repart. Brundle repasse en pneus secs. Schumacher récupère la 3ème place.

 

32e: Patrese effectue son changement de pneus.

 

33e: De Cesaris passe Suzuki dans les Combes sous les yeux de Nigel Mansell, qui perd ici quelques secondes. Le britannique s'arrête à son tour, Schumacher prend la tête et signe le meilleur tour en 1'58"416. Senna passe Herbert

 

34e: L'allemand est en tête pour la première fois de sa jeune carrière. Mansell est deuxième à 5.7 secondes. Tête-à-queue de Gachot à La Source.

 

35e: Mansell meilleur tour en 1'58"113.

 

36e: Schumacher mène la course devant Mansell (+ 4.7s), Patrese (+ 22.7s), Brundle (+ 23.4s), Hakkinen (+ 55.8s) et Senna (+ 1'13.8s).

 

38e: Mansell est revenu à 3 secondes de Schumacher. Nouveau tête-à-queue de Gachot à La Source.

 

39e: Problème d'échappement pour Mansell, le pilote Williams a perdu 12 secondes sur ce tour. Schumacher signe le meilleur tour 1'53"791.

 

40e: 24 secondes de retard dorénavant.

 

42e: De Cesaris est en bagarre avec Suzuki. Il le passe, mais leur nouvelle bataille fait perdre cette fois-ci à Brundle le contact avec Patrese.

 

43e: Senna passe Hakkinen au bout de Kemmel. Abandon de Herbert.

 

44e et dernier tour : Michael Schumacher remporte son premier Grand Prix un an après ses débuts. Mansell et Patrese complètent le podium. Suivent Brundle, Senna et Hakkinen. Letho effectue une course propre et termine à la porte des points. Williams devient champion du monde pour la 5ème fois. C'est la première couronne en tant que motoriste pour Renault.

Nico