Ayrton SENNA
 A.SENNA
McLaren Honda
Nigel MANSELL
 N.MANSELL
Williams Renault
Michael SCHUMACHER
 M.SCHUMACHER
Benetton Ford Cosworth

526e Grand Prix

LIV Grosser Preis von Deutschland
Ensoleillé
26 juillet 1992 - Hockenheim
45 tours x 6.815 km - 306.675 km
Affiche
F1

Le saviez-vous ?

Pilote
Constructeur
Moteur

Nigel Mansell a signé sa neuvième pole position en dix Grand Prix. L'évènement du week-end est la premier Grand Prix domicile du jeune prodige allemand de 23 ans Michael Schumacher, qui a réalisé le sixième temps des essais qualificatifs.

 

Départ: Excellent départ de Patrese qui s'empare de la tête devant Mansell. Les deux Benetton passent la Ferrari d'Alesi.

 

1er tour: Dans la première ligne droite Mansell déborde son équipier et reprend la tête à la chicane. Berger tente d'effectuer la même manœuvre sur Senna, mais le Brésilien résiste. Schumacher est cinquième et met une roue dans les graviers à la deuxième chicane de l'Ostkurve. Son coéquipier Brundle tente de le passer dans la ligne droite suivante, mais sans succès.

 

2e: Un ordre de bataille parfait en ce début de Grand Prix: les deux Williams mènent devant les deux McLaren, les deux Benetton, les deux Ferrari, les deux Ligier et les deux Lotus. Zanardi s'arrête sur un problème d'embrayage. Suzuki sort de la piste et abandonne.

 

3e: Mansell mène devant Patrese (2.5s.), Senna (6.4s.), Berger (7.3s.), Schumacher (7.8s.), Brundle (8.8s.).

 

4e: Tête-à-queue de Wendlinger à la deuxième chicane. L'Autrichien s'arrête à son stand pour vérifier sa March puis repart.

 

7e: Mansell toujours en tête devant Patrese (4.3s.), Senna (10.9s.), Berger (12.4s.), Schumacher (13s.), Brundle (15.6s.). Encore une fois les deux Williams-Renault sont intouchables, la seule attraction est offerte par la lutte pour la quatrième place entre Berger et Schumacher.

 

8e: A la première chicane, Katayama part en tête-à-queue en suivant Martini et s'échoue dans les graviers. C'est l'abandon pour le pilote Larousse. Grouillard abandonne également à cause d'une surchauffe.

 

13e: Johnny Herbert est le premier pilote à changer ses pneumatiques.

 

14e: Mansell rentre au stand Williams effectuer son changement de pneus. L'arrêt dure 8.1s. et le Britannique ressort troisième derrière Patrese et Senna. Berger rentre également. Son arrêt est long, 14.6s., à cause d'une erreur des mécaniciens sur la roue arrière gauche. L'Autrichien ne repart que douzième.

 

15e: Berger revient à son stand. Le pilote McLaren ne peut pas repartir et ses mécaniciens le pousse au garage.

 

18e: Patrese mène devant Senna, déjà rattrapé par Mansell. Suivent Schumacher, Brundle, Alesi, Capelli, Comas Boutsen et Häkkinen.

 

19e: Mansell tente de déborder Senna par l'extérieur à la première chicane mais le champion du monde garde sa position. Le Britannique, trop impatient, tente de se démarquer à l'abord de la chicane de l'Ostkurve, avant que les deux hommes ne tombent sur de Cesaris à un tour. Senna continue à résister et Mansell se loupe à la chicane, ce qui l'oblige à partir tout droit dans la poussière. Il revient en piste collé à l'arrière de la McLaren et la dépasse dans la ligne droite suivante. Senna n'a pas insisté. Patrese change ses pneus à la fin de ce tour. Son arrêt dure 7.2s. et il ressort derrière Schumacher.

 

20e: Mansell mène devant Senna à 3.7s., Schumacher à 7.2s., Patrese à 9.9s., Brundle à 12.8s. et Alesi à 28.9s.

 

21e: Très long arrêt pour la lanterne rouge Karl Wendlinger. Ivan Capelli, alors septième, rentre au stand Ferrari au ralenti et s'engouffre dans son garage: moteur cassé. Berger ressort des stands et revient en course.

 

22e: Berger revient à son garage et met définitivement pied à terre. Mika Häkkinen arrête sa Lotus sur le bas-côté.

 

24e: Patrese menace la troisième place de Schumacher. Herbert s'arrête également dans l'herbe. Il n'y a plus de Lotus en course.

 

26e: Abandon de de Cesaris, alors seizième.

 

27e: Harcelé par Patrese, Schumacher allume ses roues pour prendre un tour à Gachot à la deuxième chicane.

 

29e: Patrese tente sans succès de déborder Schumacher dans la première longue ligne droite. La situation se répète au tour suivant.

 

30e: Accumulant les meilleurs tours, Mansell mène devant Senna (14.2s.), Schumacher (17.8s.), Patrese (18.2s.), Brundle (30.3s.) et Alesi (52.5s.)

 

31e: Patrese déborde Schumacher par l'extérieur à la première chicane mais le pilote Benetton conserve sa position. A la fin de ce tour Schumacher profite du dépassement de Martini dans le Stadium pour prendre un peu d'avance sur la Williams.

 

32e: Lehto gène Schumacher à la première chicane. Patrese tente de dépasser celui-ci dans la ligne droite suivante mais à nouveau l'Allemand résiste. Les deux parviennent à dépasser l'encombrant Finlandais à la chicane suivante. Patrese tente ensuite un nouveau dépassement par l'extérieur, toujours en vain. La résistance du jeune Schumacher face au vétéran italien est très impressionnante.

 

33e: A l'abord de la deuxième chicane Patrese attaque Schumacher par l'extérieur et passe enfin. L'Allemand doit monter sur ses freins pour éviter un accrochage et s'incline.

 

34e: Mansell mène devant Senna (14.3s.), Patrese (20.5s.), Schumacher (25.7s.), Brundle (33.5s.) et Alesi (58.1s.). Patrese, qui est l'homme le plus rapide en piste, revient désormais sur Senna.

 

35e: Abandon de Gabriele Tarquini.

 

36e: Record du tour pour Riccardo Patrese en 1'41''591. Il n'a plus que 2.8s. De retard sur Ayrton Senna.

 

39e: Patrese est désormais dans les échappements de Senna et rencontre les mêmes difficultés pour passer que face Schumacher. Il tente de déborder le Brésilien à la dernière chicane mais ce dernier ferme violemment la porte.

 

41e: Patrese monte sur ses freins à la chicane de l'Ostkurve mais parvient à garder le contrôle de sa Williams.

 

43e: Senna et Patrese franchissent la ligne roues dans roues. L'Italien franchit un peu rapidement la Nordkurve, monte sur le vibreur puis met deux roues dans la poussière et manque de sortir de la piste.

 

44e: Même manœuvre que cinq boucles plus tôt: Patrese essaie de passer Senna à l'intérieur de la dernière chicane mais le champion du monde garde sa ligne et oblige son adversaire à céder.

 

45ème et dernier tour: Mansell a considérablement levé le pied et ne compte plus que cinq secondes d'avance sur Senna. Ce dernier résiste comme il peut à un Patrese des plus pressants. Avant la dernière chicane l'Italien se montre dans les rétroviseurs du Brésilien. Sa dernière chance de passer se situe à l'Onkokurve, c'est-à-dire l'entrée du Stadium. Patrese se déporte vivement à l'intérieur mais à nouveau Senna garde sa ligne et reste devant. Le pilote Williams perd alors le contrôle de sa machine et part en tête-à-queue dans le gazon. Il cale et termine ainsi son laborieux Grand Prix.

 

Mansell franchit la ligne d'arrivée en vainqueur devant Senna et Schumacher. Le « petit Mozart de la Formule 1 » monte ainsi sur le podium devant ses supporteurs. Suivent dans les points Brundle, Alesi et Comas, ce dernier finissant juste devant son équipier Boutsen. Patrese est classé huitième. Sont aussi l'arrivée Alboreto, Lehto, Martini, Morbidelli, Belmondo, Gachot, Gugelmin et Wendlinger.

 

Nigel Mansell n'a désormais plus besoin que de quatre points pour être sacré champion du monde lors de la course suivante en Hongrie.

Tony