Alain PROST
 A.PROST
Ferrari
Ayrton SENNA
 A.SENNA
McLaren Honda
Nelson PIQUET
 N.PIQUET
Benetton Ford Cosworth

501e Grand Prix

XXVIII United States Grand Prix
Ensoleillé
10 mars 1991 - Phoenix
81 tours x 3.721 km - 301.401 km
Course prévue pour 82 tours, stoppée au bout de 2 heures.
Affiche
F1

Le saviez-vous ?

Pilote
Constructeur
Moteur
Senna s'échappe pour une course en solitaire.

Cette saison 1991 ressemble à la fin de la saison dernière. En effet, Senna et Berger sont toujours chez McLaren. Alesi a signé chez Ferrari aux côtés du vice-champion du monde en titre Prost. Mansell est parti chez Williams avec Patrese. Piquet est resté chez Benetton aux côtés de Moreno.

Le duel Prost-Senna continue puisque le brésilien est en pole devant le français. Senna a écrasé la concurrence en mettant 1 seconde à Prost. Derrière les deux rivaux de toujours, on retrouve les Williams de Patrese et Mansell. Piquet est 5e devant Alesi et Berger. Notons les débuts en Grand Prix d'un certain Hakkinen au volant d'une Lotus et de Blundell sur une Brabham. L'écurie Jordan réalise également ses débuts en Grand Prix.

 

Départ: Senna prend un excellent envol alors que Prost doit protéger sa position face aux Williams. Berger passe Piquet et Alesi mais ce dernier reprend l'avantage au premier virage.

 

1er tour: Alesi tente une attaque sur Patrese et s'empare de la 4e position.

 

2e: Senna compte déjà 3 secondes d'avance sur Prost qui est pressé par Mansell.

 

5e: Senna mène devant Prost (4.1s), suivent Mansell (6.2s), Alesi (8.2s), Patrese (8.9s) et Berger (10.3s). Bernard entre aux stands pour abandonner. Le moteur Ford Cosworth de la Lola laisse échapper une fumée. Bernard était 18e.

 

7e: Hakkinen part en tête à queue. Le jeune finlandais met du temps à repartir. Hakkinen était 16e et se retrouve bon dernier.

 

9e: Senna mène devant Prost (4.3s), Mansell (6.2s), Alesi (10.8s), Patrese (11.3s) et Berger (15s). Alesi semble avoir des difficultés aux freinages et Patrese attend la moindre faute du pilote Ferrari.

 

12e: Problème d'embrayage sur la Dallara de Lehto. Le finlandais était 18e.

 

16e: Patrese trouve finalement l'ouverture sur Alesi pour la 4e place.

 

17e: Morbidelli entre aux stands et coupe immédiatement son moteur. L'italien est en fait victime d'un souci avec sa boîte de vitesses. Il était 18e.

 

18e: Pirro rejoint la liste des abandons à cause d'un problème de boîte de vitesses. Le pilote Dallara était 10e. Senna compte désormais 9 secondes d'avance sur Prost.

 

19e: Senna mène devant Prost (9.2s), Mansell (10.7s), Patrese (11.8s), Alesi (16.9s) et Berger (17.9s).

 

22e: Patrese est à l'aspiration de son coéquipier et se jette à l'intérieur mais file tout droit dans l'échappatoire ! Mansell a bien fait de laisser filer sinon c'était l'accrochage entre les pilotes Williams. Patrese repart en 6e position.

 

23e: Senna mène devant Prost (14.3s), Mansell (19s), Alesi (20.5s), Berger (21.2s) et Patrese (25s).

 

26e: Senna mène toujours largement devant Prost (18s), Mansell (20.7s), Alesi (23.1s), Berger (23.6s) et Patrese (24s).

 

30e: Patrese prend l'avantage sur Berger pour la 5e place.

 

34e: Senna est en tête devant Prost (19.9s), Mansell (22.8s), Alesi (23.9s), Patrese (24.2s) et Berger (26.6s). Blundell part à la faute et tape légèrement le rail, suffisant pour abandonner. Le britannique était 18e pour son premier Grand Prix. Juste derrière lui, Hakkinen manque de le percuter mais part à son tour en tête à queue. Le finlandais repart 20e.

 

35e: Mansell fait signe qu'il a un problème. Le britannique range sa Williams dans la ligne droite des stands. Mansell pousse sa voiture tout seul dans une échappatoire sans la moindre aide d'un commissaire de piste. Piquet se retrouve 6e.

 

36e: C'est au tour de Berger de renoncer avec un souci de pompe à essence. L'autre Benetton, celle de Moreno, passe 6e. Gugelmin doit également abandonner suite à un souci de boîte de vitesses. Il occupait la 15e position.

 

38e: Senna mène donc devant Prost (18.9s), Alesi (21.2s), Patrese (22.6s), Piquet (31.8s) et Moreno (37.2s).

 

40e: Boutsen abandonne sur un problème électronique pour sa première course chez Ligier. Le belge était 12e. Au même moment, Capelli entre aux stands pour abandonner également. Les mécaniciens de Leyton House retire le capot moteur pour tenter de régler le souci mais c'est bien un abandon sur boîte de vitesses pour l'italien. Capelli était 8e.

 

42e: Patrese passe Alesi pour la 3e position et le français effectue un arrêt aux stands. Le pilote Ferrari repart 7e.

 

44e: Senna mène devant Prost (27.5s), Patrese (29.7s), Piquet (39.8s), Moreno (43.2s) et Modena (47.5s).

 

45e: L'hécatombe continue au niveau des boîtes de vitesses avec l'abandon d'Alboreto qui était 14e sur sa Footwork. Il reste 14 voitures en piste.

 

46e: Prost effectue un arrêt mais la roue arrière gauche semble capricieuse. Le triple champion du monde perd beaucoup de temps et ressort 7e derrière son coéquipier Alesi.

 

47e: Arrêt du leader Senna. McLaren réalise est un très bon arrêt et Senna ressort en tête avec 17 secondes d'avance sur Patrese.

 

49e: Patrese part en tête à queue suite à un souci de boîte de vitesses. Mais le pilote Williams est très mal placé, dans un virage en aveugle et Moreno le percute de plein fouet. Les deux monoplaces sont détruites. Les commissaires ont du mal à extirper la voiture de Patrese qui est située dans un endroit très dangereux.

 

51e: Senna mène devant Piquet (29.9s), Alesi (33.3s), Modena (38.7s), Prost (41.9s) et Nakajima (1 tour). Alesi est le pilote le plus rapide en piste et réalise le meilleur tour en course.

 

53e: Alesi passe Piquet pour la seconde place. Prost se montre menaçant derrière la Tyrrell de Modena.

 

55e: Modena ne peut résister plus longtemps à Prost qui s'empare de la 4e position.

 

56e: Gachot part en tête à queue au même endroit que l'accrochage Patrese/Moreno. Alesi évite de justesse la Jordan en perdition. Gachot occupa la 8e place désormais.

 

60e: Senna mène devant Alesi (39.5s), Piquet (45.3s), Prost (47.1s), Modena (51.3s) et Nakajima (1 tour).

 

64e: De grosses flammes s'échappent de la Lotus d'Hakkinen. Le finlandais est contraint à l'abandon pour sa première course. Il était 12e et avant dernier.

 

68e: Alesi ralentit copieusement.

 

69e: Les soucis d'Alesi se confirment. Piquet et Prost le passent dans la ligne droite des stands et après une belle passe d'armes dans cette ligne droite, Prost parvient à passer également Piquet pour récupérer la 2e position.

 

70e: De la fumée s'échappe de la Ferrari d'Alesi qui ralentit de plus en plus.

 

71e: Senna mène désormais devant Prost (37.7s), Piquet (41.1s), Alesi (47.2s), Modena (48.1s) et Nakajima (1 tour).

 

72e: Modena passe aisément Alesi pour la 4e place.

 

73e: Alesi se jette dans une échappatoire pour abandonner suite à un souci de boîte de vitesses. Martini se trouve désormais 6e de cette course.

 

74e: Senna mène devant Prost (35.5s), Piquet (40s), Modena (49.3s), Nakajima (1 tour) et Martini (1 tour).

 

78e: Martini et Gachot abandonnent coup sur coup. Les deux pilotes sont victimes d'une casse moteur. Suzuki se retrouve donc 6e à 2 tous du leader. Il reste 9 pilotes en piste.

 

Arrivée: Senna ouvre son compteur de points avec sa 27e victoire en carrière. Il rejoint Stewart dans la légende. Prost finit 2e devant Piquet qui continue sur sa lancée de fin 1990. Il y a donc 8 titres de champion du monde sur le podium ! Modena finit à belle 4e place devant son coéquipier Nakajima qui marque ici ses derniers points en F1. L'écurie Larousse marque un point grâce à Suzuki qui ne marquera pas de point avant plusieurs années. Notons que Alesi réalise également son premier meilleur tour en course de sa carrière.

 

Le podium de cette course, qui aurait pu être mortifère du fait du contentieux existant entre Prost et Senna et de la présence de Jean-Marie Balestre, est rendu beaucoup plus joyeux par la présence du facétieux Nelson Piquet. Celui-ci se permet ainsi de faire des oreilles de lapin à Balestre au moment des hymnes... Nul doute que pour une fois, Senna a dû apprécier la sens de la dérision de son compatriote.

Nahuw