Ayrton SENNA
 A.SENNA
McLaren Honda
Nigel MANSELL
 N.MANSELL
Ferrari
Alain PROST
 A.PROST
Ferrari

497e Grand Prix

XIX Grande Premio de Portugal
Ensoleillé
23 septembre 1990 - Estoril
61 tours x 4.350 km - 265.350 km
Course prévue pour 71 tours, stoppée à cause de l'accident d'Alex Caffi.
Affiche
F1
Coupe

Le saviez-vous ?

Pilote
Constructeur
Moteur
Alors qu'elles monopolisaient la première ligne, les deux Ferrari se gênent laissant passer les McLaren.

Pole position pour Nigel Mansell, la quinzième de sa carrière. Prost est deuxième et cette première ligne 100% Ferrari est une bonne chose pour le Français qui doit absolument l'emporter pour conserver ses chances de titre face à Ayrton Senna.

 

Départ: Mauvais départ de Mansell qui tasse rageusement Prost contre le mur. Cet imbroglio entre les Ferrari permet aux deux McLaren de Senna et Berger de passer en tête par l'extérieur. Prost n'est que cinquième au premier virage, Piquet l'ayant dépassé.

 

1er tour: Senna mène de sept dixièmes devant Berger, Mansell, Piquet, Prost, Patrese, Alesi et Boutsen. De Cesaris perd le contrôle de sa Dallara et s'échoue dans les graviers.

 

2e: Boutsen prend la septième place à Alesi.

 

3e: Dans la ligne de départ Piquet tente de dépasser Mansell mais le Britannique ferme la porte. Nannini passe Alesi.

 

4e: Mansell fait le meilleur tour et se rapproche des McLaren. Abandon de Yannick Dalmas.

 

5e: Senna mène avec sept dixièmes d'avance sur Berger. Suivent Mansell (1.2s.), Piquet (2.4s.), Prost (3.2s.) et Patrese (5.3s.).

 

6e: Warwick rentre aux stands de Lotus et abandonne, boîte de vitesses cassée.

 

8e: Mansell se montre très menaçant derrière Berger. Ayrton Senna ne parvient pas vraiment à s'échapper en tête. Il compte 1.1s. d'avance sur Berger et 1.8s. sur Mansell. Piquet et Prost sont à plus de quatre secondes.

 

12e: Prost tente de passer Piquet par l'extérieur dans le virage en escargot de VIP. Le Brésilien ferme la porte et les deux voitures manquent de peu de se heurter.

 

13e: Juste avant le premier virage Mansell se montre dans les rétroviseurs de Berger qui tient bon. Prost parvient enfin à dépasser la Benetton de Piquet.

 

14e: Donnelly s'arrête longtemps au stand Lotus et repart au ralenti. Prost signe le meilleur tour. Senna compte à la fin de ce tour 1s. d'avance sur son équipier, 1.5s. sur Mansell, 5.7s. sur Prost, près de 9s. sur Piquet. Suivent Patrese, Boutsen, Nannini, Alesi et Suzuki.

 

16e: Donnelly revient à son garage. Les mécaniciens de chez Lotus démontent son capot et tentent de réparer sa machine mais n'y parviennent pas.

 

18e: Nouveau meilleur tour pour Alain Prost qui améliore encore aux tours suivants. Le Français revient peu à peu sur les trois leaders.

 

22e: Mansell continue d'harceler Berger tandis que Prost lui a reprit une seconde. Stefano Modena rentre au stand Brabham et met pied à terre.

 

25e: Prost est revenu sur les roues de Berger et Mansell. Éric Bernard rentre à son stand pour abandonner. Premier arrêt de Thierry Boutsen qui repart dixième.

 

27e: Erreur de Mansell au virage VIP: le Britannique mord sur la bordure extérieure et se fait passer par Prost. Changements de pneus pour Piquet qui repart sixième, derrière Nannini. Patrese s'arrête également mais a du mal à redémarrer. L'Italien ne ressort que dixième.

 

28e: Arrêt en dix secondes de Nigel Mansell qui repart cinquième. Prost est sur les talons de Berger qui protège Senna tant bien que mal.

 

29e: Senna change ses pneus à la fin de ce tour et ressort troisième. L'arrêt a duré neuf secondes.

 

30e: Prost passe Berger dans la ligne droite principale et s'empare de la tête du Grand Prix. Mais le champion du monde rentre à son stand à la fin de ce tour et effectue son changement de pneus. Cette opération dure un peu trop longtemps au niveau de la roue arrière gauche. Le Français ne repart ainsi qu'au bout de onze secondes et ressort cinquième derrière Senna, Nannini et surtout Mansell. Berger est en tête.

 

31e: Boutsen s'arrête sur le bas-côté suite à la casse de la boîte de vitesse de sa Williams. Berger effectue son arrêt à la fin de ce tour, en sept secondes. L'Autrichien repart derrière Senna et Mansell, le Vieux Lion britannique étant alors l'homme le plus rapide en piste.

 

32e: Senna mène avec 3.6s. d'avance sur Mansell. Berger est à 7.3s., Nannini, qui ne s'est pas arrêté, et Prost à 8s. Piquet est relégué à 28 secondes.

 

33e: Prost dépasse Nannini tandis que Mansell signe le meilleur tour.

 

36e: Mansell est revenu à une seconde de Senna et menace très sérieusement le Brésilien.

 

37e: Senna mène devant Mansell (0.5s.), Berger (4.8s.), Prost (9.3s.), Nannini (14.5s.) et Piquet (35.9s.). Suivent Patrese, Suzuki, Caffi et Capelli.

 

40e: Riccardo Patrese loupe un freinage et en est quitte pour excursion dans les graviers. Il conserve toutefois sa septième place.

 

43e: Senna et Mansell sont pris dans le trafic et ont bien du mal à se débarrasser d'un groupe composé d'Alesi, Caffi et Capelli.

 

45e: Senna et Mansell sont toujours très proches l'un de l'autre, avec moins d'une seconde d'écart. Berger est à un peu moins de quatre secondes, Prost à neuf secondes.

 

46e: Senna prend un petit peu d'avance sur son rival après avoir pris un tour à David Brabham.

 

47e: Meilleur tour en course pour Mansell.

 

49e: Nouveau record du tour pour Mansell en 1'18''577. Il est maintenant tout proche de Senna.

 

50e: Mansell aborde ce tour dans l'aspiration de Senna. Le Britannique déborde la McLaren par l'intérieur au premier virage et passe sans problème.

 

51e: Mansell creuse tout de suite un écart d'une seconde sur Senna. Berger se rapproche de son coéquipier. Prost bat le record du tour de Mansell, et ce bien qu'il soit privé de sixième vitesse.

 

53e: Nannini change ses pneus et repart sixième, derrière Nelson Piquet. Il est imité par Patrese qui ne perd aucune place et reste septième.

 

54e: Mansell tombe sur un groupe de retardataires en bagarre composé des deux Ligier de Philippe Alliot et Nicolas Larini et de la Minardi de Pierluigi Martini.

 

55e: Alliot tente de doubler Martini lorsque Mansell arrive sur lui lors des premiers virages serrés. La Ferrari tente de passer par l'intérieur mais Alliot résiste stupidement, part en travers et s'expédie dans le rail à haute vitesse. Mansell échappe ainsi de justesse à un accrochage. Abandon de David Brabham.

 

56e: Le trafic réduit considérablement les écarts entre les quatre hommes de tête. Berger est juste derrière Senna mais ne peut que le protéger de la menace Prost. Mansell est gêné par Martini ce qui permet aux deux McLaren de lui revenir dessus. Senna tente de repasser en tête dans la petite ligne droite au centre du circuit lorsque Martini s'efface enfin, libérant Mansell. Berger essaie de passer son équipier, sans succès. Prost revient du coup juste derrière l'Autrichien. Meilleur tour en course définitif signé par Patrese, en 1'18''306 .

 

57e: Mansell prend un tour à Larini dans la grande ligne droite et parvient à s'échapper en tête. Senna, Berger et Prost se tiennent toujours dans un mouchoir.

 

58e: Prost prend l'aspiration de Berger dans la ligne droite de départ et le passe par l'extérieur au premier freinage.

 

59e: Prost tente de rééditer sa manœuvre du tour précédant, cette fois sur Senna, mais le Brésilien résiste. Gêné par Pirro, le Français est même rattrapé dans ce tour par Berger.

 

60e: Mansell compte 3.2s. d'avance sur Senna qui a semé Prost. Dans la Parabolica Suzuki et Caffi s'accrochent très violemment, le pilote italien étant expédié contre le rail. Il ne parvient pas à s'extraire de sa voiture.

 

62e: La direction de course fait agiter le drapeau rouge afin d'évacuer Alex Caffi. L'Italien, conscient mais visiblement blessé aux jambes, est extrait de son Arrows par les médecins. Le Grand Prix du Portugal s'arrête là et les pilotes regagnent les stands.

 

Nigel Mansell décroche ainsi sa seizième victoire, égalant son compatriote Stirling Moss. Senna et Prost complètent le podium, suivis de Berger, Piquet et Nannini. Sont aussi à l'arrivée Patrese, Alesi, Alboreto, Larini, Martini, Gugelmin et Pirro.

 

Senna, en reprenant deux points à Prost, fait un grand pas vers l'obtention du titre mondial. Mais ce qui restera de cette course c'est évidemment la manœuvre litigieuse de Mansell sur Prost au départ. Le Français accuse sans ambages son équipier de l'avoir volontairement tassé et parle déjà de quitter Ferrari. L'ambiance au sein de la Scuderia se retrouve ainsi plombé jusqu'à la fin de la saison.

Tony