Roberto MORENO
 R.MORENO
Benetton Ford Cosworth
Nelson PIQUET
 N.PIQUET
Benetton Ford Cosworth
Aguri SUZUKI
 A.SUZUKI
Lola Lamborghini

499e Grand Prix

XVII Japanese Grand Prix
Ensoleillé
21 octobre 1990 - Suzuka
53 tours x 5.859 km - 310.527 km
Affiche
F1

Le saviez-vous ?

Pilote
Ayrton SENNA est Champion du Monde
Constructeur
McLaren est Champion du Monde
Moteur
Comme il l'avouera un an plus tard, Ayrton Senna percute délibérément Alain Prost pour remporter le titre de Champion du Monde.

Senna réalise une nouvelle position devant Prost, Mansell et Berger. Suivent ensuite Boutsen, Piquet, Patrese et Moreno qui remplace Nannini après son terrible accident d'hélicoptère qui mit fin à sa carrière. La lutte s'annonce rude pour le championnat entre Senna et Prost. Notons que Alesi a été victime d'un sérieux accident durant les essais et il ne participera pas à cette course.

Départ: Prost prend un meilleur envol que Senna mais le brésilien l'accroche dés le premier virage envoyant les deux voitures dans le décor ! Un an après le célèbre accrochage entre Senna et Prost déjà à Suzuka, l'histoire se répète. Sauf qu'ici, comme l'avouera Senna un an plus tard, l'accrochage est délibéré. Senna devient donc champion du monde pour la 2e fois de sa carrière puisque Prost a déjà marqué des points pendant 11 Grand Prix et ne peut plus rejoindre Senna au championnat. Prost est évidemment dépité et la course continue.

1er tour: Berger mène la course mais sort de la piste au deuxième virage après un tête-à-queue ! Aucune McLaren ne marquera de point pour la deuxième fois consécutive. Modena se sort de la piste et abandonne. Il était 21e sur la grille de départ.

2e: Mansell mène désormais cette course très mouvementée devant Piquet, Moreno, Boutsen, Patrese et Warwick. Coup dur pour l'écurie Brabham qui voit son deuxième pilote abandonné suite à un souci avec son embrayage. Brabham était 17e.

6e: Le moteur de la Leyton House de Gugelmin n'aura tenu que 5 tours. Le brésilien renonce alors qu'il occupait la 12e position.

7e: Suzuki parvient à passer Warwick pour la 6e place. Mansell mène devant Piquet (2.2s), suivent Moreno (3.3s), Boutsen (5.3s), Patrese (6.4s) et Suzuki (12.3s).

8e: Capelli entre aux stands pour un très long arrêt. Grand Prix à oublier pour l'écurie. Capelli repart bon dernier.

13e: De Cesaris part en tête à queue dans le premier virage après avoir touché le vibreur extérieur. Il reste bloqué dans les graviers alors qu'il était 17e. Mansell accroît son avance sur Piquet en enchaînant les meilleurs tours en course.

16e: Capelli abandonne finalement suite à un souci d'électricité.

17e: Mansell mène toujours devant Piquet (4.8s), suivent Moreno (6.9s), Boutsen (11.4s), Patrese (13s) et Suzuki (15.7s).

18e: Morbidelli part en tête à queue au même endroit que beaucoup de pilotes, au premier virage. Il était 13e.

19e: Boutsen effectue un arrêt. Mais les mécaniciens semblent avoir du mal à fixer la roue arrière gauche. Le belge perd quelques secondes et repart seulement 10e. Herbert se retrouve 6e.

23e: Herbert s'arrête aux stands. Il repart 9e.

24e: Suzuki et Nakajima s'arrêtent également. Les deux japonais repartent respectivement en 5e et 8e position. Boutsen retrouve la 6e place synonyme de point. Souci d'alternateur pour Pirro qui est contraint à l'abandon. L'italien était 10e.

25e: Bernard est victime d'une fuite d'huile sur sa Lola. Le français réalise une manœuvre dangereuse en traversant la piste juste avant la dernière chicane pour ranger sa voiture alors qu'une autre monoplace arrivait. Bernard était 11e.

26e: Mansell effectue un arrêt aux stands. Mais le britannique est victime d'un souci mécanique en repartant ! Mansell doit renoncer et il arrête sa Ferrari au bout des stands. Terrible désillusion pour l'écurie italienne et son pilote. McLaren devient donc championne du monde pour la 6e fois de leur histoire et pour la 3e fois consécutive.

27e: Piquet mène donc devant Moreno (3.6s), suivent Patrese (10.6s), Suzuki (34.9s), Boutsen (38s) et Warwick (49.5s). Suzuki réalise de nouveau le meilleur tour en course.

29e: Casse moteur pour Alboreto. L'italien occupait la 11e position.

31e: Problème moteur également sur la Lotus de Herbert. Le britannique était 8e.

36e: Nakajima prend l'avantage sur Warwick à l'extérieur dans le premier virage pour la 6e place.

37e: Les supporters japonais explosent de joie de nouveau avec l'arrêt aux stands de Patrese qui permet à Suzuki de monter sur le podium ! Patrese ressort 4e.

38e: Piquet mène de 7 secondes devant Moreno. Lotus perd une nouvelle voiture après un problème de boîte de vitesses pour Warwick qui occupait la 7e place. Il ne reste plus que 10 pilotes en piste.

42e: Le doublé semble assuré pour Benetton puisque Moreno compte 15 secondes d'avance sur Suzuki.

45e: L'écart entre Piquet et Moreno reste à 6 secondes. Patrese est quant à lui à 12 secondes du podium toujours détenu par Suzuki.

46e: Piquet mène devant Moreno (5.6s), suivent Suzuki (20.1s), Patrese (34.5s), Boutsen (43.9s) et Nakajima (1min2s).

Arrivée: Piquet remporte donc une victoire chanceuse notamment après l'accrochage entre Prost et Senna. La dernière victoire du triple champion du monde remontait au Grand Prix d'Italie en 1987 ! Moreno, qui remplaçait le malheureux Nannini, marque ici ses premiers points de la saison après de nombreuses désillusions au cours des qualifications cette saison avec l'écurie Eurobrun.

C'est également son meilleur résultat en carrière. Suzuki devient quant à lui le premier japonais à monter sur un podium en F1 ! Patrese manque de nouveau le podium de peu mais marque les 3 points de la 4e place. Boutsen marque 2 points de plus pour Williams et Nakajima marque son troisième point de la saison.

 

Au championnat pilote, Senna devient donc pour la seconde fois champion du monde de Formule 1. Prost finit vice-champion pour la 4e fois de sa carrière. La 3e place sera quant à elle très disputée pour le Grand Prix d'Australie avec Piquet qui revient à 5 points seulement de Berger qui a manqué sans doute son unique chance de remporter une course cette saison. Boutsen est à 8 points de l'autrichien et Mansell tombe au 6e rang après son abandon.

Au classement constructeur, McLaren est championne du monde pour la 6e fois de leur histoire et Ferrari est vice-championne. Benetton s'empare de la 3e place avec le premier doublé de leur histoire et compte 8 points d'avance sur Williams.

Nahuw