Jean ALESI
 J.ALESI
Tyrrell Ford Cosworth
Ayrton SENNA
 A.SENNA
McLaren Honda
Thierry BOUTSEN
 T.BOUTSEN
Williams Renault

485e Grand Prix

XXVII United States Grand Prix
Ensoleillé
11 mars 1990 - Phoenix
72 tours x 3.798 km - 273.456 km
Affiche
F1
Coupe

Le saviez-vous ?

Pilote
Constructeur
Moteur
Durant 34 tours Jean Alesi va mener ce Grand Prix devant Ayrton Senna.

Senna a une revanche à prendre sur Prost sur l'année dernière après ce fameux accrochage au Japon. Prost est parti de chez McLaren pour aller chez Ferrari. Et c'est le nouveau coéquipier de Senna, Berger, qui signe la pole position. Le champion du monde brésilien n'est que 5e sur la grille et il quitte la première ligne, ce qui n'était pas arrivé depuis 1 an et demi. La première ligne est complétée par Martini, une première pour Minardi et ceci restera le meilleur résultat en qualification pour l'écurie italienne. Notons que Mansell ne part seulement 17e sur la grille de départ.

 

Tour de formation: La Lotus de Donnelly est au ralenti et ses mécaniciens la ramène au garage pour abandonner suite à un problème de boîte de vitesses. Il s'élançait 18e.

 

Départ: Martini rate son départ et se retrouve 5e après le premier virage. Alesi parvient à s'emparer de la tête en freinant plus tard que Berger.

 

1er tour: Patrese manque sa tentative de dépassement et perd son aileron avant qui vole au-dessus du peloton. L'italien rentre aux stands et repart à un tour des leaders. Touchette également entre Schneider et Nannini qui s'arrêtent aux stands également.

 

3e: Alesi mène déjà de 4 secondes devant Berger.

 

4e: Prost passe Modena pour la 8e place. Larini part à la faute et manque son freinage. Il était 13e et perd une dizaine de places. Larini range finalement sa Ligier dans un échappatoire et semble furieux. Il abandonne sur un souci d'accélérateur. Senna parvient à prendre l'avantage sur De Cesaris. Il occupe désormais la 3e place derrière son coéquipier.

 

6e: Warwick fait un tout droit et est contraint à l'abandon suite à un problème sur sa suspension. Il était 18e.

 

7e: Patrese se dédouble de son tour de retard en passant De Cesaris qui se fait rattraper dangereusement par Piquet et Boutsen.

 

9e: Berger rate son freinage et part dans un mur de pneus sur le côté. Mais chose incroyable, la voiture semble intact et Berger demande aux commissaires de le relancer car l'autrichien semble avoir calé. C'est donc Senna qui se retrouve 2e à 8 secondes d'Alesi. Prost en profite pour rentrer dans les points.

 

11e: Berger parvient finalement à ramener sa McLaren aux stands et l'aileron arrière semble endommager. Mais les mécaniciens sont prêts à le réparer. Berger accuse déjà plusieurs tours de retard. De la fumée s'échappe de la Ferrari de Prost qui revient très fort sur le groupe De Cesaris, Piquet et Boutsen pour la 3e place.

 

12e: La fumée semble désormais permanente sur la monoplace du champion du monde en titre. Berger sort finalement des stands mais occupe la dernière place avec plusieurs tours de retard.

 

15e: Berger gêne copieusement Boutsen et Prost en profite pour passer. Il est maintenant 5e. Alesi mène devant Senna (8s), suivent De Cesaris (31.5s), Piquet (32.1s), Prost (34.3s) et Boutsen (35.2s).

 

16e: Piquet met une forte pression sur De Cesaris pour la 3e place.

 

17e: Piquet trouve finalement l'ouverture sur l'italien. Prost le passe également. De Cesaris se trouve maintenant en 5e position.

 

18e: De Cesaris dégringole au classement puisque c'est au tour de Boutsen de le dépasser. Ses pneus Pirelli semblent s'effondrer.

 

20e: Senna n'est plus qu'à 5 secondes de la Tyrrell d'Alesi. Capelli est contraint à l'abandon suite à un problème d'électricité sur sa Leyton House. Il était 20e.

 

21e: Prost ralentit sa cadence et laisse passer les pilotes derrière lui. La fumée qui s'échappe de sa Ferrari est bien la cause de l'abandon. Le triple champion du monde occupait la 4e place et abandonne donc sur une fuite d'huile. C'est Martini qui retrouve la zone des points. Senna n'est plus qu'à 2 secondes d'Alesi.

 

23e: Alesi mène toujours devant Senna (2.3s) suivent Piquet (36.2s), Boutsen (39.5s), De Cesaris (47.1s) et Martini (54.6s).

 

25e: Le moteur de la Dallara de De Cesaris casse. L'italien abandonne alors qu'il était 5e. Modena est désormais 6e. A l'avant, Senna remonte dangereusement sur Alesi. Mansell est remonté 8e de sa 17e place du départ et reste le seul espoir pour Ferrari pour marquer des points.

 

27e: Piquet effectue un arrêt aux stands à cause de ses pneus. Le triple champion du monde brésilien repart 4e.

 

29e: Alesi mène devant Senna (1.6s), suivent Boutsen (40.9s), Piquet (1min03.3s), Martini (1min04.6s) et Modena (1min04.8s).

 

30e: Modena parvient à dépasser Martini pour la 5e place. Juste derrière, Mansell est revenu rapidement sur Nakajima qui est 7e, dans les échappements de Martini. Senna est désormais dans l'aspiration d'Alesi.

 

31e: Arrêt de Martini qui change de pneus. Il repart 11e. Mansell passe Nakajima et se retrouve dans les points en 6e position. Senna enchaîne les tentatives d'intimidation sur le leader.

 

32e: Belle passe d'arme entre les deux premiers. Senna passe Alesi mais celui-ci le croise et reprend la tête.

 

34e: Malgré tous les efforts d'Alesi, Senna parvient à s'emparer de la tête non sans mal.

 

39e: Accrochage entre Foitek et Grouillard. Le suisse, pour son premier Grand Prix en F1, reste sur le carreau alors qu'il prenait un tour au français. Grouillard parvient à rejoindre son stand. Mais lorsque celui-ci ressort, son pneu avant droit éclate et il rejoint une nouvelle fois son stand au ralenti pour abandonner alors qu'il était 17e. Foitek était en 10e position.

 

41e: Nannini effectue un long arrêt ravitaillement après un souci sur son aileron avant. Le coéquipier de Piquet ne perd cependant qu'une seule place et repart 14e.

 

43e: Senna mène avec 8 secondes d'avance sur Alesi et 47 secondes sur Boutsen.

 

47e: Mansell n'est plus qu'à 1 seconde de la 3e place de Piquet.

 

49e: Le moteur de la Ferrari de Mansell explose soudainement. Le britannique part en tête à queue mais rattrape sa monoplace magnifiquement pour éviter de s'écraser dans le mur. Mansell est toutefois contraint à l'abandon et c'est l'embrayage qui a provoqué cette casse. C'est donc Nakajima, le coéquipier d'Alesi, qui s'empare de la 6e place et aucune Ferrari ne sera à l'arrivée de ce premier Grand Prix de la saison. Berger entre aux stands pour abandonner sur un problème d'embrayage également. Le poleman de cette course était dernier de puis son accident du 9e tour.

 

50e: Bernard part en tête à queue pour éviter de justesse un mur de pneus. Le français était 8e et repart 10e. Le pilote Lola ne participe qu'à son 3e Grand Prix seulement.

 

53e: Suzuki fait un tout droit dans une échappatoire. Le japonais, qui participe à son 2e Grand Prix seulement après sa course nationale en 1988, est contraint à l'abandon suite à un problème de freins. Le coéquipier de Bernard chez Lola était à la porte des points en 7e position.

 

55e: Martini passe Patrese pour la 7e place. Le pilote le plus expérimenté revient tout de même de loin après être reparti dernier suite à son accrochage du premier tour.

 

56e: Senna compte désormais 23 secondes d'avance sur Alesi.

 

57e: Barilla entre aux stands pour abandonner. L'italien de chez Minardi qui ne participe qu'à son 2e Grand Prix seulement est épuisé et soufre de crampes, ce qui semble être la cause de l'abandon. Il état 13e.

 

58e: Patrese semble avoir un échappement cassé et il doit donc ralentir sa cadence petit à petit jusqu'à la fin du Grand Prix.

 

61e: Senna mène devant Alesi (22.8s), suivent Boutsen (1min), Piquet (1min27.7s), Modena (1min28.6s) et Nakajima (1 tour).

 

62e: Modena ne parvient pas à se rapprocher suffisamment de Piquet pour le menacer.

 

67e: Patrese continue de perdre du temps et c'est Bernard qui le passe pour la 8e position.

 

Arrivée: Senna remporte ce premier Grand Prix de la saison et commence parfaitement bien sa campagne 1990. Alesi monte sur le premier podium de sa carrière après être revenu à seulement 8 secondes du vainqueur qui était en train d'assurer sur cette fin de course. Boutsen complète le podium et continue sur la lancée de sa victoire lors du dernier Grand Prix de la saison 1989. Piquet finit 4e et espère toujours retrouver le podium où il n'est pas monté depuis fin 1988. Modena rentre pour la 2e fois seulement de sa carrière dans les points en ayant mis la pression sur la Benetton de Piquet en fin de course. Nakajima finit 6e et permet à Tyrrell de placer ses deux voitures dans les points.

Nahuw