Nigel MANSELL
 N.MANSELL
Ferrari
Alain PROST
 A.PROST
Ferrari
Alessandro NANNINI
 A.NANNINI
Benetton Ford Cosworth

498e Grand Prix

XXXII Gran Premio de España
Ensoleillé
30 septembre 1990 - Jerez de la Frontera
73 tours x 4.218 km - 307.914 km
Affiche
F1
Coupe

Le saviez-vous ?

Pilote
Constructeur
Moteur
Accrochage entre Thierry Boutsen et Gerhard Berger.
Le Grand Prix d'Espagne se déroule pour la dernière sur le circuit de Jerez avant de se rendre l'année prochaine à Barcelone.

Senna doit battre Prost, quelle que soit la position de ce dernier, pour devenir champion du monde pour la deuxième fois de sa carrière. Senna réalise sa 50e pole position en F1 et il devance son rival, Prost, l'autre Ferrari de Mansell et l'étonnant Alesi. Berger est 5e devant les deux Williams de Patrese et Boutsen. Notons le terrible accident de Donnelly lors des qualifications dans la dernière portion du circuit. Le britannique en sortira très choqué et met un terme à sa carrière en F1.

Départ: Alesi manque légèrement son envol et Berger le tasse sur le côté gauche de la piste. Alesi doit l'éviter ce qui gène copieusement Patrese qui avait pris un bon envol et qui se trouvait à la hauteur du français. Alesi manque son freinage et part en tête à queue et s'échoue dans le bac à graviers. Le pilote Tyrrell doit de nouveau abandonner, après Monza, dés le début de la course. A l'avant, Senna reste devant Prost et Mansell.

1er tour: Pirro doit renoncer dés ce premier tour suite à un souci d'accélérateur sur sa Dallara. Il partait 16e sur la grille.

5e: Tarquini est victime d'un problème d'accélérateur sur son AGS et abandonne. Il était 20e. Derrière lui, Dalmas percute Modena et qui finit sa course dans l'herbe. Dalmas continue le Grand Prix.

13e: Nakajima part en tête à queue et ne peut repartir, bloqué dans les graviers. Le japonais occupait la 16e position.

14e: Prost met toujours une énorme pression sur Senna. Le français est collé aux échappements de son illustre rival depuis le début de la course mais ne trouve pas la faille. Mansell reste en 3e position à 2 secondes derrière la tête de course. Berger ne semble pas avoir le rythme pour prétendre à un podium et souffre de beaucoup de retard sur le trio de tête.

20e: Mansell réalise un arrêt aux stands pour changer ses pneus. Le britannique repart 7e. Patrese s'arrête aussi et passe de la 6e à la 15e position.

21e: Berger effectue également un arrêt et ressort derrière Mansell. Nannini était passé 6e après l'arrêt de Mansell mais il doit également changer de pneus. L'italien repart 11e. Bernard range sa Lola dans l'herbe. Le français est victime d'un problème de boîte de vitesses. Il était 13e.

22e: Alliot part en tête à queue et son moteur se coupe. Il rejoint la liste des abandons alors qu'il était 8e.

25e: Prost s'arrête aux stands. Il ressort juste derrière son coéquipier. Boutsen effectue également son arrêt et repart 7e derrière Nannini. De Cesaris reste immobiliser dans son stand. L'italien est furieux et perd énormément de temps.

26e: Senna semble en grosse difficulté avec ses pneus dans son tour d'entrée aux stands. Le brésilien effectue son arrêt et ressort à la lutte avec la Ferrari de Mansell. Le champion du monde brésilien à le dernier mot dans le premier virage mais Prost s'est emparé de la tête de la course virtuellement puisque Piquet n'a pas encore changer de pneus.

29e: Piquet part à la faute et sort légèrement de la piste. Le triple champion du monde se retrouve 3e devant Mansell, Berger, Nannini, Boutsen et Patrese en 8e position. Piquet utilise les gommes les plus durs et tenterai de tenir toute la course sans s'arrêter.

30e: Prost mène désormais de 6 secondes devant Senna et maintient ainsi ses faibles espoirs de titre.

42e: Piquet semble au ralenti. Le brésilien laisse passer Mansell et entre aux stands. Les mécaniciens s'affairent sur la Benetton et enlèvent le capot moteur pour tenter de réparer la monoplace de Piquet qui perd ainsi toutes ses chances de bien figurer. Au même moment, Martini perd l'une de ses roues dans le premier virage et s'échoue dans les graviers. L'italien était 10e.

44e: Berger effectue son second ravitaillement et repart 7e.

45e: Mansell s'est dangereusement rapproché de Senna et le menace pour la 2e position. Le brésilien doit tenir cette position si il veut marquer des points. En effet, Senna a déjà marqué des points lors de 11 Grand Prix et son pire résultat est une 3e place. Ainsi, Senna doit finir au moins 2e pour marquer des points.

46e: Grouillard entre au ralenti dans les stands. Le pilote Osella semble avoir un souci avec l'une de ses roues et doit abandonner. Il était 14e.

48e: Patrese effectue un arrêt. Mais les mécaniciens semblent rencontrer des problèmes pour fixer la roue avant gauche. L'italien perd beaucoup de temps et repart finalement 9e. Piquet entre également aux stands mais c'est pour abandonner. Victime d'un souci d'alternateur, le brésilien est rejoint par De Cesaris après que l'italien est rencontré des soucis de soupape. Ils étaient tous les deux en fond de classement.

50e: Prost se permet de changer de pneus avec l'avance qu'il avait sur Senna et Mansell. Le français repart largement en tête. De la fumée semble s'échapper de la McLaren de Senna qui retient toujours Mansell en 3e position.

51e: Mansell dépasse Senna assez facilement. Le brésilien semble avoir de gros soucis et effectue un arrêt. Il repart en 6e position mais semble mal partie pour marquer des points aujourd'hui. Nannini se retrouve sur le podium.

53e: Senna est finalement contraint à l'abandon à cause d'un souci avec son radiateur. Le champion du monde 1988 range sa voiture dans l'herbe après le premier virage permettant à Patrese de retrouve la zone des points. Le championnat du monde est relancé avec Prost en tête de la course.

56e: Berger tente un dépassement sur Boutsen mais le belge résiste. C'est l'accrochage. Berger grimpe sur la roue avant gauche de la Williams et s'élève légèrement dans les airs avant de finir dans les graviers. C'est l'abandon pour Berger et c'est un désastre pour McLaren qui ne marquera pas de point sur ce Grand Prix alors que Ferrari semble bien partie pour faire le doublé. Boutsen continue sa course en 4e position. Gugelmin se retrouve 6e.

59e: Capelli entre aux stands. L'italien dégringolait au classement et souffre en réalité de crampes. Capelli est sorti de son cockpit à l'aide de ses mécaniciens et est porté jusqu'à son garage. Il était 10e.

62e: Suzuki passe Gugelmin pour la 6e place.

63e: Warwick range sa Lotus le long du muret des stands à cause de soucis avec sa boîte de vitesses. Il était à la porte des points en 7e position. Week-end-end difficile pour Lotus après le terrible accident de Donnelly en qualifications qui lui a brisé les jambes et mis un terme à sa carrière en F1.

Arrivée: Prost remporte les 9 points de la victoire et se replace dans la course au titre à 9 points seulement de Senna alors qu'il reste 2 courses au championnat. Mansell complète le doublé Ferrari qui revient à 18 points de McLaren ! Nannini monte quant à lui sur le podium de sa dernière course de sa carrière en F1. L'italien sera en effet victime d'un grave accident d'hélicoptère qui lui sectionnera un bras. Triste fin de carrière donc pour l'italien qui restait un grand espoir pour la F1 et Benetton notamment. Boutsen met fin à sa série de 3 courses consécutives hors des points avec la 4e position. Mais le belge se fait passer Mansell pour 1 point qui a finit 2e. Patrese marque 2 nouveaux points et Suzuki marque lui son deuxième point de la saison. Les championnats pilote et constructeur sont donc relancés !
Nahuw