Gerhard BERGER
 G.BERGER
McLaren Honda
Alain PROST
 A.PROST
Ferrari
Ayrton SENNA
 A.SENNA
McLaren Honda

486e Grand Prix

XIX Grande Premio do Brasil
Ensoleillé
25 mars 1990 - Interlagos
71 tours x 4.325 km - 307.075 km
Affiche
F1
Coupe

Le saviez-vous ?

Pilote
Constructeur
Moteur
Alors qu'il avait pratiquement course gagnée, Ayrton Senna s'accroche avec Satoru Nakajima.

Le Grand Prix du Brésil revient à Interlagos après 10 ans d'absence.

 

McLaren signe le doublé en qualification avec Senna en pole position qui espère enfin remporter son Grand Prix national. Suivent les deux Williams et les deux Ferrari.

 

Départ: Senna conserve la tête devant son coéquipier Berger. Prost parvient à passer 4e. Juste derrière, De Cesaris se fait percuter par Alliot et finit sa course dans un mur de pneus. C'est l'abandon alors qu'il partait 9e. Patrese se retrouve 6e et il a donc perdu 2 places dans ce départ.

 

2e tour: Berger met la pression au héros national en restant dans ses échappements.

 

5e: Senna mène devant Berger (0.6s), suivent Boutsen (1.3s), Prost (3.3s), Mansell (4.7s) et Patrese (6.3s).

 

8e: Boutsen passe Berger au freinage du premier virage pour s'emparer de la 2e place. Grouillard sort de la piste et abandonne. Il était 18e.

 

13e: Prost revient de plus en plus sur la 3e place de Berger.

 

14e: Abandons de Bernard et Foitek sur problème de boîte de vitesses. Ils étaient respectivement 15e et 19e.

 

17e: Prost est assez prêt de Berger pour prendre son aspiration et le passer. Le français est 3e.

 

18e: Modena et Piquet continuent leur bataille du Grand Prix des Etats-Unis avec le triple champion du monde qui passe Modena au premier virage pour s'emparer de la 9e position.

 

20e: Senna mène toujours devant Boutsen (3.7s), suivent Prost (6.4s), Berger (8.1s), Mansell (10.7s) et Patrese (13.9s).

 

24e: Suzuki et Alboreto se suivaient pour la 13e place et sont obligés de rentrer aux stands pour abandonner suite à des problèmes de suspension.

 

25e: Morbidelli part en tête à queue. L'italien est dernier depuis le début de sa toute première course en F1. Un Grand Prix à oublier pour Dallara après l'abandon de De Cesaris après le premier virage.

 

26e: Warwick abandonne à son tour à cause d'un souci d'électricité sur sa Lotus. Il était 18e. Berger met une forte pression à Prost pour la 3e place.

 

27e: Mansell effectue un arrêt à cause d'un problème sur son aileron avant. Le brtannique est furieux et repart hors des points en 9e position. Alesi entre donc dans les points.

 

28e: Prost semble désormais prendre un peu d'avance sur Berger, aidé par les retardataires. Dalmas abandonne suite à un souci sur une de ses suspensions. Le français était 16e et occupait la seule AGS de cette course.

 

29e: Boutsen arrive aux stands en sur-vitesse et percute un pneu tenu par l'un de ses mécaniciens et casse son aileron avant. Le belge perd beaucoup de temps pour réparer sa voiture et perd surtout ses chances d'un podium. Il repart en 11e place.

 

30e: Prost effectue son arrêt aux stands et ressort en 4e position.

 

31e: Senna s'arrête aux stands et repart 2e.

 

32e: Patrese parvient à passer Prost mais part en tête à queue quelques virages plus loin. L'italien repart 4e derrière Prost.

 

33e: Berger, qui ne s'est toujours pas arrêté aux stands, mène devant Senna (10.9s), suivent Prost (22.9s), Patrese (23.8s), Piquet (43s) et Alesi (44.6s).

 

34e: Berger effectue son arrêt aux stands et repart 4e derrière Patrese.

 

35e: Senna mène avec 12 secondes d'avance sur Prost.

 

36e: Piquet s'arrête aux stands alors qu'il était 5e. Il repart 9e.

 

37e: Senna mène devant Prost (12.4s), suivent Patrese (17.9s), qui ne s'est pas arrêté, Berger (18.2s), Alesi (42.1s) et Mansell (44.2s).

 

38e: Patrese s'arrête aux stands et repart 6e.

 

39e: C'est au tour d'Alesi d'effectuer un arrêt et il repart derrière la Williams de Patrese.

 

40e: Barilla est contraint à l'abandon suite à un problème de soupape sur sa Minardi. Il était 13e. Puis Modena part en tête à queue et cale. Le pilote de chez Brabham était 8e.

 

41e: Coup de théâtre ! Alors que Senna allait prendre un tour à Nakajima, celui-ci lui ferme la porte et le champion du monde brésilien perd son aileron avant. Il doit rentrer aux stands et ressort en 3e position perdant ainsi ses chances dans la lutte pour la victoire. Prost mène donc devant Berger (4.4s), suivent Senna (31.8s), Mansell (35s), Patrese (35.1s) et Alesi (37.2s).

 

42e: Patrese prend l'avantage sur Mansell et récupère la 4e position.

 

43e: Donnelly part en tête à queue. Sa voiture ne peut plus avancer. Le pilote Lotus est contraint à l'abandon alors qu'il occupait la 12e position.

 

47e: Prost mène désormais de 11 secondes sur Berger. Il enchaîne les meilleurs tours en course.

 

49e: Piquet s'arrête encore aux stands et passe de la 9e à la 11e place.

 

50e: Prost mène devant Berger (11.2s), suivent Senna (31.9s), Patrese (37.7s), Mansell (38.6s) et Alesi (59.5s).

 

51e: Boutsen trouve l'ouverture sur Alesi. Il est désormais 6e et rejoint son coéquipier Patrese dans les points.

 

55e: Caffi entre aux stands pour abandonner. L'italien sort de sa monoplace épuisé et ceci reste la cause de son abandon. Il était avant dernier en 14e position.

 

63e: Une fumée s'échappe de la Williams de Patrese et l'italien est obligé de ralentir sa cadence. Mansell le passe aisément et s'empare de la 4e place.

 

64e: Prost mène devant Berger (14.9s), suivent Senna (30.9s), Mansell (43.5s), Patrese (50.9s) et Boutsen (1 tour).

 

66e: Patrese est finalement obligé de renoncer et rentre aux stands. L'italien a été victime d'une fuite d'huile. Alesi retrouve les points.

 

69e: Nannini est victime d'une crevaison sur sa Benetton. Il rentre aux stands pour abandonner alors qu'il était 9e.

 

71e: L'autre Benetton, celle de Piquet passe Alesi dans ce dernier tour, dans la ligne droite, pour récupérer de justesse la 6e place synonyme de point.

 

Arrivée: Prost remporte sa 40e victoire en carrière et réalise un nouveau record puisqu'il remporte pour la 6e fois le Grand Prix du Brésil. Berger profite des ennuis d'autres pilotes pour finir 2e et monté sur son premier podium de l'année ce qui lui permet d'oublier le désastre de Phoenix. Senna manque quant à lui une belle occasion de prendre le large au championnat après ce malheureux accrochage avec Nakajima. Le brésilien ne remporte donc toujours pas son Grand Prix national. Mansell finit au pied du podium et confirme la bonne forme de Ferrari sur cette course. Boutsen revient de loin après son incident aux stands mais pouvait facilement obtenir un nouveau podium après celui des Etats-Unis. Piquet est à nouveau dans les points avec sa Benetton. Le championnat reste évidemment très ouvert après cette 2e manche.

Nahuw