Gerhard BERGER
 G.BERGER
Ferrari
Alain PROST
 A.PROST
McLaren Honda
Thierry BOUTSEN
 T.BOUTSEN
Williams Renault

480e Grand Prix

LX Gran Premio d'Italia
Ensoleillé
10 septembre 1989 - Monza
53 tours x 5.800 km - 307.400 km
Affiche
F1
Coupe

Le saviez-vous ?

Pilote
Constructeur
McLaren est Champion du Monde
Moteur

Ce Grand Prix d'Italie se déroule dans une ambiance délétère pour McLaren, minée par la rivalité entre Senna et Prost. Le Français, persuadé d'être défavorisé par son équipe et par Honda, annonce son départ chez Ferrari pour 1990. Ron Dennis lui a de toute façon déjà choisi un successeur en la personne de Gerhard Berger. Senna, qui doit marquer de gros points pour revenir sur Prost au championnat, signe une nouvelle pole devant Berger.

 

Départ: Senna prend un excellent départ et vire en tête au premier virage devant Berger, Mansell et Prost. Le Britannique s'est montré menaçant pour son équipier mais l'Autrichien garde sa deuxième place. Aucun accrochage à la première chicane, seuls Grouillard et Gugelmin font une petite excursion dans les graviers pour éviter un choc.

 

1er tour: Senna en tête devant Berger, Mansell, Prost, Boutsen, Nannini, Patrese, Alesi, Brundle et Alliot. Pirro abandonne déjà sur un problème de boîte de vitesse.

 

2e: Sortie de piste d'Alliot qui, coincé dans les graviers, doit abandonner.

 

3e: Senna compte un peu plus d'une seconde d'avance sur Berger, quatre secondes sur Mansell, six secondes sur Prost et Boutsen. Nannini est à sept secondes sur la Benetton rescapée.

 

7e: Senna a creusé un écart de 3.2s. sur Berger, tandis que Nannini menace le cinquième place de Boutsen.

 

8e: Senna mène devant Berger (3.7s.), Mansell (9s.), Prost (10.4s), Boutsen (11.7s.) et Nannini (12.5s.).

 

11e: Ayrton Senna enchaîne les meilleurs tours et creuse encore l'écart sur ses poursuivants.

 

15e: Gugelmin abandonne, accélérateur bloqué. Michele Alboreto s'arrête sur le bas-côté dans Lesmo.

 

16e: 6s.2 entre Senna et Berger. Suivent Mansell, Prost, Boutsen, Patrese, Alesi, Capelli, Nannini et Piquet.

 

17e: Nicola Larini rentre au stand Osella et abandonne.

 

19e: Jonathan Palmer s'arrête dans l'herbe, moteur cassé. Derek Warwick rentre au stand Arrows, son moteur Cosworth ayant lui aussi des problèmes. Il repart pour deux tours à faible allure avant d'abandonner pour de bon.

 

21e: Prost est revenu dans les roues de Mansell et harcèle celui-ci. Il le déborde par l'intérieur à la Variante della Roggia et passe sans problème. Le Français compte alors seize secondes de retard sur Senna, neuf secondes sur Berger.

 

24e: Senna a désormais plus de dix secondes d'avance sur Gerhard Berger. Tête-à-queue de Piquet qui ne parvient pas à repartir.

 

27e: Senna est en tête devant Berger (14s.), Prost (20s.), Mansell (25s.). Le Britannique est menacé par la Williams de Thierry Boutsen. Nannini prend la septième place à Capelli.

 

31e: Senna enchaîne les meilleurs tours. Capelli s'arrête dans un nuage de fumée, son moteur Judd ayant explosé.

 

34e: Nannini rentre à son stand, victime d'un problème de freins. Le jeune Italien doit se retirer. Olivier Grouillard, bon dernier sur sa Ligier, rentre aussi à son garage pour abandonner. Senna toujours en tête. Berger est à 19.4s., Prost à 24.5s., Mansell 30.7s., Boutsen 31.5s. et Patrese 36.2s. Suivent Alesi, Brundle, Martini et Caffi.

 

37e: Prost remonte sur Berger et réduit l'écart de cinq à deux secondes et demie.

 

39e: Il n'y a plus qu'une demie seconde d'écart entre Berger et Prost.

 

41e: A la fin du tour précédant Prost prend l'aspiration de Berger à la sortie de la Parabolique et double la Ferrari par l'extérieur dans la ligne droite. A la chicane l'Autrichien doit s'incliner. Les deux McLaren-Honda sont ainsi en tête devant les deux Ferrari et les deux Williams. Prost est à 22.8s. de son équipier.

 

42e: Boutsen passe Mansell dans la Variante della Roggia après une résistance de l'Anglais. Ce dernier attaque le pilote belge à l'entame du premier Lesmo avant de baisser le pavillon. La boîte de vitesses de sa Ferrari rend l'âme et il est au ralenti. A la sortie du deuxième Lesmo, Patrese est surpris par la lenteur de la Ferrari et doit faire un gros écart pour l'éviter. Mansell rentre très lentement au stand Ferrari, en saluant les tifosi. Il finit par s'arrêter dans l'herbe.

 

43e: Meilleur tour pour Prost en 1'28''107. Senna réalise lui aussi son meilleur tour en 1'28''179, et ce bien que son tableau de bord lui signale que son moteur est presque à bout.

 

44e: Vingt-deux secondes d'écart entre Senna et Prost. Berger est à 25 secondes, Boutsen 37s., Patrese 43s. et Alesi à un tour.

 

45e: Le moteur de Senna rend l'âme dans la Rettifilo Centrale. Sa McLaren déverse de l'huile sur la piste à l'entrée de la Parabolique et finit par glisser puis partir en tête-à-queue dans le fameux virage. Bien qu'étant dans une position dangereuse, complètement à contre-sens, Senna sort furieux de sa voiture tandis que les tifosi semblent ravis. Prost, futur pilote Ferrari, est en tête de la course devant Berger.

 

49ème: Alex Caffi voit le moteur de sa Dallara partir en fumée. La même mésaventure arrive à son équipier Andrea de Cesaris.

 

50ème: Prost compte cinq secondes d'avance sur Berger.

 

51e: Prost creuse un écart de sept secondes sur Berger.

 

53ème et dernier tour: Victoire d'Alain Prost qui fait ainsi une excellente opération dans la route vers son troisième titre mondial, du fait de l'abandon de Senna. Ce succès offre à McLaren le titre de champion du monde des constructeurs. Gerhard Berger, deuxième, inscrit enfin ses premiers points de la saison. Thierry Boutsen est troisième, suivi par son équipier Riccardo Patrese. Alesi et Brundle marquent aussi des points. Suivent Martini, Perez-Sala, Arnoux et Nakajima. Caffi est classé onzième malgré son abandon.

Tony