Alain PROST
 A.PROST
McLaren Honda
Ayrton SENNA
 A.SENNA
McLaren Honda
Thierry BOUTSEN
 T.BOUTSEN
Benetton Ford Cosworth

457e Grand Prix

XXVI Grand Prix du Canada
Ensoleillé
12 juin 1988 - Montréal
69 tours x 4.390 km - 302.910 km
Affiche
F1
Coupe

Le saviez-vous ?

Pilote
Constructeur
Moteur
Domination sans partage pour les McLaren.

Après l'annulation de l'édition de 1987 pour cause de conflit entre les sponsors, le Grand Prix du Canada fait son retour en juin 1988. Le circuit de Montréal a subi entretemps de profonds changements: une nouvelle zone des stands a été construite, la piste a été resurfacée et plusieurs virages ont été modifiés. La ligne de départ a été avancée. Elle se situe désormais devant les nouveaux stands, avant l'épingle de l'Île.

 

Dans le paddock, il est désormais certain que Williams va s'associer avec Renault en 1989. Le constructeur français souhaite faire son retour en fournissant un moteur V10 atmosphérique à l'équipe anglaise. Les premiers tests vont débuter à l'été.

 

Il y a également des mouvements en coulisses chez Ferrari. Très malade depuis le début de l'année, Enzo Ferrari a vendu à Fiat les dernières parts de son équipe qu'il possédait. Côté pilotes, Alboreto est donné partant de la Scuderia, peut-être pour rejoindre Benetton en 1989.

 

Les essais sont marqués par un nouveau gros accident. Cette fois-ci c'est Derek Warwick qui en est la victime. Il perd le contrôle de son Arrows dans le S de Casino. La voiture décolle sur un vibreur avant de retomber violemment au sol et de taper le rail en marche arrière. Warwick est transporté à l'hôpital de Montréal et en sort aussitôt malgré de sérieuses douleurs au dos et au thorax. Il participera tout de même à la course.

 

Senna signe sa cinquième pole position consécutive avec un dixième de seconde d'avance sur Prost. Berger est troisième à une seconde et devance Alboreto. Les Benetton-Ford-Cosworth sont en forme ce week-end: Nannini est cinquième et Boutsen septième. Ils encadrent un Piquet toujours aussi mécontent de sa Lotus. Cheever est huitième et devance Mansell. Toujours aussi étonnant avec son AGS, Streiff est dixième. Les non-qualifiés sont Caffi, Campos, Larini, Schneider et, plus étonnement, Dalmas. Cette fois-ci les deux Tyrrell seront au départ.

 

 

Départ: Prost prend un meilleur départ que Senna et le double au premier virage. Suivent Berger, Alboreto, Nannini et Boutsen.

 

1er tour: Boutsen double Nannini à la première chicane. A l'épingle de Casino Bailey percute Pérez-Sala. Prost mène devant Senna, Berger, Alboreto, Boutsen, Nannini, Piquet, Mansell, Cheever et Streiff.

 

2e: Berger parvient à suivre le rythme des McLaren. Bailey revient à son stand au ralenti afin d'abandonner, tandis que Pérez-Sala fait réparer son train arrière privé d'aileron.

 

4e: Deux groupes se forment en tête: Prost, Senna et Berger d'une part, Alboreto, Boutsen et Nannini d'autre part.

 

6e: Prost compte une seconde d'avance sur Senna et deux secondes et demie d'avance sur Berger. Alboreto est les deux Benetton sont à environ cinq secondes.

 

8e: Berger commence à perdre pied face aux McLaren. Le voici à quatre secondes de Prost. De son côté Alboreto est de plus en plus menacé par Boutsen.

 

9e: Suite à une collision avec Johansson à l'épingle, Larrauri revient à son garage sans museau. L'Eurobrun n'est pas réparable et c'est l'abandon pour l'Argentin.

 

11e: Senna se rapproche sensiblement de Prost. Boutsen déborde Alboreto, aussitôt imité par Nannini.

 

12e: Les Benetton reviennent derrière Berger.

 

14e: Boutsen attaque et passe Berger à l'épingle Casino. Nannini double ensuite la Ferrari sur ces entrefaites.

 

15e: Nannini ralentit soudainement à cause d'un problème électrique. Il effectue encore quelques centaines de mètres avant de stopper dans le gazon. Berger récupère la quatrième place.

 

16e: Senna est revenu à une demi-seconde de Prost.

 

18e: Senna met une forte pression sur les épaules de Prost, qui tient toujours bon. Plus loin, Mansell attaque Piquet pour la sixième place.

 

19e: A l'abord de l'épingle Senna prend l'aspiration derrière Prost, plonge à l'intérieur et s'empare du commandement de l'épreuve.

 

20e: Senna mène avec une seconde d'avance sur Prost. Boutsen est troisième à une quinzaine de secondes du leader. Berger est quatrième, puis viennent Alboreto, Piquet, Mansell, Streiff, de Cesaris et Capelli.

 

22e: Senna creuse l'écart sur Prost. Bien plus loin Mansell harcèle toujours Piquet, sans succès.

 

23e: Berger rencontre un problème d'allumage sur sa Ferrari. Il s'arrête dans l'herbe après l'épingle pour ce qui est son premier abandon de la saison. Mansell double Piquet à l'épingle Casino et se retrouve ainsi cinquième.

 

25e: Quatre secondes d'écart entre Senna et Prost. Boutsen est relégué à environ quinze secondes du leader. Alboreto est quatrième, puis viennent Mansell, Piquet, Streiff, de Cesaris, Capelli et Patrese.

 

28e: Prost perd du temps en prenant un tour à Arnoux, absorbé à poursuivre les deux Arrows qui sont devant lui. Sur l'autre Ligier Johansson abandonne en panne de moteur.

 

29e: Prost est maintenant gêné par Warwick et Cheever. Mansell s'arrête, moteur fumant: c'est son cinquième abandon en cinq courses. Streiff se retrouve sixième avec l'AGS.

 

30e: Senna possède maintenant cinq secondes de marge sur Prost. Incroyablement rapide, Streiff menace Piquet.

 

32e: En lutte pour la quatorzième place, Tarquini attaque Warwick à l'épingle mais rate tellement son freinage qu'il harponne Arnoux, qui était devant l'Anglais. L'Italien et le Français partent en tête-à-queue mais se relancent aussitôt.

 

33e: La lutte pour la cinquième place se poursuit, avec Piquet contenant difficilement Streiff, lui-même attaqué par de Cesaris. Cheever entre au stand Arrows pour abandonner, sa commande d'accélérateur ne répondant plus.

 

34e: De la fumée s'échappe de la Ferrari d'Alboreto. L'un des radiateurs est en effet percé. L'Italien s'arrête sur le bas-côté. Pour la première fois de l'année aucune Ferrari ne verra l'arrivée.

 

35e: Senna compte quatre secondes d'avance sur Prost. Boutsen est isolé à la troisième place, à vingt secondes de Senna. La lutte entre Piquet, Streiff et de Cesaris concerne désormais la quatrième place. Puis viennent Capelli, Modena, Alliot et Palmer. Patrese est à son stand et renonce, lui aussi à cause de soucis avec son moteur.

 

38e: Alors treizième Arnoux quitte la course après une panne de boîte de vitesses.

 

40e: Grâce aux passages des retardataires, Piquet a gagné un peu de marge sur Streiff et de Cesaris.

 

42e: Tête-à-queue de Streiff suite à une rupture de suspension. Le Français doit abandonner. La désillusion est grande pour AGS qui pouvait légitimement viser la quatrième place. Capelli entre dans les points.

 

44e: Seuls les cinq premiers sont encore dans le même tour.

 

45e: Senna compte toujours environ cinq secondes d'avance sur Prost. Boutsen est à une trentaine de seconde du Brésilien. Piquet est quatrième devant de Cesaris. Capelli et Modena sont en bagarre pour la sixième place.

 

46e: Prost signe son meilleur tour: 1'25''045'''.

 

48e: Modena rencontre des soucis techniques et lâche prise par rapport à Capelli. Alliot revient derrière lui.

 

50e: Les écarts sont les mêmes en tête de la course. Boutsen est maintenant à plus de quarante secondes des McLaren.

 

53e: Senna réalise le meilleur tour en course: 1'24''973'''.

 

55e: Senna mène avec cinq secondes d'avance sur Prost. Boutsen est à environ 45 secondes du Brésilien. Piquet et de Cesaris sont à plus d'une minute. Sixième, Capelli est à tour, tout comme Modena, Alliot, Palmer et Warwick.

 

56e: Alors douzième, Gugelmin abandonne, boîte de vitesses bloquée.

 

58e: Senna s'échappe un peu devant Prost.

 

60e: Neuf secondes d'écart entre Senna et Prost. Boutsen est une minute derrière le leader.

 

62e: Modena s'arrête à son stand à cause d'un souci technique et y reste plus d'une minute. Il perd ainsi de nombreuses places dans le classement.

 

64e: Senna, Prost et Boutsen sont désormais les seuls pilotes à être dans le même tour. Quatrième et cinquième, Piquet et de Cesaris ont été doublés par les pilotes McLaren. Capelli est toujours sixième devant Alliot, Palmer, Warwick et Tarquini.

 

65e: Ron Dennis demande à ses pilotes de ralentir pour ménager de l'essence et assurer le doublé. Prost est particulièrement menacé par une panne d'essence.

 

66e: Ghinzani casse son moteur. Il occupait le treizième rang.

 

68e: Alliot s'arrête dans l'herbe en panne de moteur. Peu après c'est au tour de de Cesaris de stopper: la Rial est en panne sèche. Du coup Capelli récupère la cinquième place et devance Palmer.

 

69ème et dernier tour: Ayrton Senna gagne le GP du Canada. Il s'arrête quelques mètres après la ligne d'arrivée, n'ayant pas l'essence nécessaire pour faire un tour d'honneur. Prost assure la deuxième place et le troisième doublé de la saison pour McLaren. Boutsen est troisième: c'est le premier podium de l'année pour un moteur atmosphérique, en l'occurrence le Ford-Cosworth DFR. Piquet est quatrième après une nouvelle course cauchemardesque pour Lotus. Capelli est cinquième et ouvre le compteur de points de March-Judd. Palmer finit sixième. Warwick échoue à la porte des points après une course héroïque. Souffrant mille maux après son accident aux essais, l'Anglais finit l'épreuve au bord de la syncope. Les autres pilotes classés sont Tarquini, de Cesaris, Alliot, Nakajima, Modena, Pérez-Sala et Ghinzani.

 

Composé pour une bonne part de Brésiliens et de Sud-Américains, le public semble très content de la victoire de Senna.

 

Au classement général Prost totalise désormais 39 points contre 24 à Senna. Le compteur de Berger reste bloqué à 25 points. Piquet est quatrième avec 11 unités. Le double abandon des Ferrari permet à McLaren de s'échapper complétement au championnat des constructeurs. L'équipe anglaise compte maintenant 63 points contre 27 à la Scuderia.

Tony