Jody SCHECKTER
 J.SCHECKTER
Tyrrell Ford Cosworth
James HUNT
 J.HUNT
McLaren Ford Cosworth
Niki LAUDA
 N.LAUDA
Ferrari

279e Grand Prix

XIX United States Grand Prix
Légérement nuageux
10 octobre 1976 - Watkins Glen
59 tours x 5.435 km - 320.665 km
Affiche
F1

Le saviez-vous ?

Pilote
Constructeur
Ferrari est Champion du Monde
Moteur
Les restes de l'Ensign de Jacky Ickx.

Conflit F1.C.A. - C.S.I: Patrick Duffeler fourbit ses armes

En cette fin de saison le conflit entre le pouvoir sportif et l'association des constructeurs monte d'un cran. Patrick Duffeler, chargé par la CSI de négocier avec les équipes, fonde le World Championship Racing. Ce nouvel organisme est chargé de négocier au nom des organisateurs des contrats de trois ans avec la F1CA. Cette instance devrait permettre aux groupes nationaux de se défendre face aux prétentions financières des constructeurs. On attend de voir comment Bernie Ecclestone va réagir.

 

Les droits télévisés du Grand Prix du Japon

Le patron de Brabham a pour l'heure une autre priorité. En tant que représentant de la F1CA, Ecclestone entre en contact avec l'Union européenne de radio-télévision afin de persuader les chaînes de télévision de diffuser le Grand Prix du Japon, qui promet d'être la finale du championnat du monde. Il fait face à certaines difficultés: les contraintes d'un long déplacement pour les équipes techniques, et la réticence des patrons de chaîne face aux nombreuses publicités pour le tabac et l'alcool qui ornent les voitures. Mais les audiences pourraient être importantes et rapporter gros... aux constructeurs. Finalement, la BBC accepte de filmer la course et de la retransmettre en différé.

 

Présentation de l'épreuve

Le Grand Prix des États-Unis se déroule une semaine seulement après celui du Canada. Niki Lauda a alors huit points d'avance sur James Hunt à deux épreuves de la conclusion de la saison. En théorie, il lui suffit donc d'inscrire deux points de plus que son rival pour remporter son deuxième titre mondial. Mais l'Autrichien n'est toujours pas revenu à son meilleur niveau physique. Il souffre des paupières et aurait besoin d'une nouvelle intervention chirurgicale. Mais cette course lui interdit. Hunt quant à lui est en pleine forme. Sa McLaren M23 est la voiture la plus compétitive du moment, même si elle n'est pas dominatrice. Pendant ce temps-là Ferrari rencontre de grosses difficultés à bien faire fonctionner les pneus Goodyear sur sa 312 T2.

 

Hunt aborde donc ces deux dernières manches avec confiance. Les autres pilotes pourraient cependant lui poser autant de problèmes, sinon plus, que Lauda. Leurs deux équipiers respectifs, Jochen Mass et Clay Regazzoni, ne sont certes pas très constants, surtout le premier. Mais les March de Vittorio Brambilla et Ronnie Peterson, les Lotus de Mario Andretti et Gunnar Nilsson, la Ligier de Jacques Laffite, la Penske de John Watson et surtout les Tyrrell P34 de Jody Scheckter et Patrick Depailler se présentent comme des outsiders forts gênants.

 

En ce qui regarde la coupe des constructeurs, Ferrari a seize points d'avance sur McLaren, grâce à son excellent début de saison. L'équipe anglaise doit donc gagner la course sans que la Scuderia n'inscrive plus d'un point pour avoir encore une chance de gagner la coupe. Un lourd défi donc, mais les efforts de l'écurie de Teddy Mayer se portent en priorité sur le championnat des conducteurs.

 

Le circuit de Watkins-Glen est aussi vétuste que celui de Mosport et les pilotes s'en plaignent. A la moindre sortie de piste, les pilotes heurtent les rails en acier et doivent prier pour que ceux-ci tiennent le coup et ne se transforment pas en lames de rasoir... Le mercredi 6 octobre, on célèbre le troisième anniversaire de la mort de François Cevert.

 

Il y a deux débutants dans le paddock. Guy Edwards ne se remettant décidément pas de sa blessure au poignet, l'Hesketh sponsorisée par Penthouse et Rizla Lacroix est confiée au Brésilien Alex Ribeiro, ancien pilote March en Formule 3 et cinquième du championnat d'Europe de Formule 2. Williams est privée de Chris Amon, blessé à Mosport, et le remplace par l'Australien Warwick Brown qui pilote en F5000. Otto Stuppacher et sa Tyrrell 007 sont de nouveau présents afin de tenter une dernière fois de se qualifier en Grand Prix.

 

Les qualifications

Les essais sont perturbés par des pluies intermittentes. Comme c'est le cas depuis plusieurs épreuves, la lutte pour la pole position oppose Hunt aux Tyrrell et aux March. Le pilote McLaren réalise sa huitième pole avec aisance. Sa boîte de vitesses à six rapports lui offre un grand avantage dans les différentes montées. Il a deux dixièmes d'avance sur Scheckter; très en verve sur ce tracé. La deuxième ligne est occupée par les deux March officielles de Peterson et Brambilla. Lauda se contente de la cinquième place, à six dixièmes de Hunt. Stuck est sixième. Avec trois March dans le « Top 6 », Max Mosley peut espérer en placer au moins une sur le podium. Depailler est seulement septième après un accident stupide: il a détruit sa P34 en heurtant une bouteille d'air comprimé tombée de la McLaren de Hunt. La Penske est en regain de forme à domicile puisque Watson est huitième. Il précède Pryce, Pace, Andretti et Laffite. Regazzoni est très décevant: il n'est que quatorzième, derrière Perkins. Et que dire de Mass, son alter ego chez McLaren, dix-septième...

 

Ribeiro et Brown sont respectivement 22ème et 23ème. Lunger est vingt-quatrième devant son public. Merzario et Pescarolo se partagent la dernière ligne. Incapable de boucler un seul tour rapide, Stuppacher n'est pas qualifié.

 

Le dimanche matin, très tôt, Niki Lauda vient réveiller James Hunt dans sa chambre d'hôtel, casqué et en combinaison de pilote, pour lui annoncer qu'il a l'intention de devenir champion du monde l'après-midi. Une plaisanterie qui marque le retour de la bonne entente entre les deux hommes, en froid depuis quelques jours.

 

Le Grand Prix

Il y a beaucoup de vent sur le circuit, ce qui chasse les nuages porteurs de pluie.

 

Départ: Scheckter démarre un peu mieux que Hunt et le double par l'extérieur dans la première courbe. Suivent Brambilla, Peterson et Lauda. Stuck est demeuré bloqué sur la grille. Il parvient à démarrer une fois que tout le peloton est passé. Jarier est aussi resté arrêté car sa batterie est déchargée. Il la fait changer et s'élance avec une minute de retard.

 

1er tour: Scheckter mène devant Hunt, puis un peu plus loin viennent Brambilla, Peterson, Lauda, Depailler, Watson, Andretti, Laffite et Pace.

 

2e: Scheckter est à une seconde devant Hunt qui a pris de l'avance sur Brambilla et Peterson, alors en bagarre.

 

3e: Tandis que Scheckter et Hunt s'échappent, Laffite prend la huitième place à Andretti.

 

4e: Lauda double Peterson et se retrouve bientôt dans le sillage de Brambilla. Pace double Andretti.

 

5e: Lauda déborde Brambilla et s'empare ainsi de la troisième place. Laffite prend la septième place à Watson.

 

6e: Scheckter a une seconde et demie d'avance sur Hunt. Lauda est relégué à trois secondes. Depailler menace à son tour les deux March de Brambilla et Peterson. Pace déborde Watson. Tête-à-queue de Brown qui repart dernier.

 

7e: Depailler prend l'avantage sur Peterson. Rapide et agacé par son mauvais départ, Stuck est déjà revenu en quinzième position.

 

8e: Une tubulure d'essence s'est déconnectée sur la Tyrrell de Depailler. Le Français s'arrête dans le gazon. Nilsson est au stand Lotus car une durite d'eau est endommagée sur sa 77. Il va repartir au bout de quelques instants.

 

9e: Merzario percute Ertl et endommage sa Williams.

 

10e: Scheckter a deux secondes et demie d'avance sur Hunt et cinq sur Lauda. A une dizaine de secondes se trouve Brambilla qui emmène un peloton composé de Peterson, Laffite, Pace, Watson, Regazzoni, Andretti et Mass. Merzario regagne le garage Williams et renonce. Ertl s'arrête quant à lui à son stand pour changer sa calandre et repart au bout de cinq minutes.

 

11e: Peterson dépasse Brambilla. Dans son sillage, Laffite en profite pour doubler aussi l'Italien.

 

12e: Laffite dépasse Peterson à The Loop. Le Suédois ralentit à la fin de ce tour.

 

14e: Scheckter contrôle la course avec deux à trois secondes d'avance sur Hunt. Peterson regagne au ralenti le stand March et renonce, une de ses suspensions avant étant faussée.

 

15e: Pace prend la sixième place à Watson. A la sortie du virage n°6 dit « The Boot », Ickx perd soudainement le contrôle de son Ensign qui heurte de face la barrière ARMCO, démolissant la partie inférieur du rail. La voiture est renvoyée sur la piste, coupée en deux: le train avant est passé sous la barrière ! Ickx sort de son épave en boitant, mais il est très chanceux car il a failli être déchiqueté par l'acier tranchant, comme le malheureux Helmuth Koinigg deux ans auparavant.

 

16e: Les deux morceaux de l'Ensign prennent feu. Les secours sont sur place pour s'occuper d'Ickx, assis dans l'herbe, tandis que les pompiers éteignent l'incendie. La piste est alors obstruée mais un petit couloir permet tout de même aux voitures de passer. Nilsson abandonne à cause d'une surchauffe de son moteur.

 

17e: Regazzoni et Mass doublent Watson. A cause d'une erreur de réglage, la Penske est lente en ligne droite.

 

18e: Hunt se rapproche peu à peu de Scheckter. Lauda est à environ cinq secondes de la tête de course. Blessé au pied gauche et souffrant de légères brûlures, Ickx est transporté en ambulance à l'hôpital d'Edmira.

 

19e: Stuck ne cesse de remonter dans le peloton: il prend la dixième place à Andretti.

 

20e: Scheckter a deux secondes d'avance sur Hunt. Mass et Regazzoni se battent pour la septième place.

 

21e: Mass double Regazzoni.

 

22e: Pescarolo s'arrête aux stands car son radiateur est percé. Il repartira au bout d'un quart d'heure, après réparations.

 

24e: Après une excursion hors-piste, Andretti regagne le stand Lotus avec un bris de suspension. Il renonce sans avoir brillé devant son public.

 

25e: Hunt s'est encore rapproché de Scheckter: l'écart entre les deux hommes est de moins de deux secondes.

 

26e: Stuck prend la neuvième place à Watson.

 

28e: Scheckter n'a plus qu'une seconde et trois dixièmes d'avance sur Hunt. Lauda est troisième à sept secondes. Laffite est un solide quatrième et précède Brambilla, Pace, Mass, Regazzoni, Stuck et Watson.

 

30e: Scheckter perd du temps en étant gêné par Perkins. Hunt se retrouve juste derrière la Tyrrell.

 

32e: Lors d'un freinage, Mass heurte Pace par l'arrière. Le Brésilien part en tête-à-queue. Il sort de sa voiture mécontent envers l'Allemand, qui lui peut poursuivre sa route. Perkins renonce: un bris de suspension avant a déréglé son châssis. Les deux Brabham abandonnent donc en même temps.

 

34e: Hunt se fait de plus en plus pressant derrière Scheckter. Stuck menace Regazzoni pour la septième place.

 

35e: Le pneu arrière gauche de Laffite éclate, envoyant le pilote Ligier dans le décor à haute vitesse, heureusement sans mal pour lui. Il a probablement roulé sur un débris laissé par l'Ensign d'Ickx. Juste derrière lui, Brambilla déchape lui aussi à l'arrière-gauche. Il n'a plus qu'à s'arrêter dans l'herbe pour renoncer. Un peu plus loin, Stuck dépasse Regazzoni et se retrouve ainsi cinquième.

 

37e: Scheckter est ralenti dans les Esses par Pescarolo. Hunt en profite pour déborder le Sud-Africain par l'intérieur dans la ligne droite suivante et s'impose à Loop.

 

38e: Hunt est désormais leader mais Scheckter demeure sur ses talons. Lauda est troisième à une dizaine de secondes. A plus de trente secondes se trouve Mass qui précède Stuck, Regazzoni, Watson, Jones, Pryce et Fittipaldi.

 

40e: Hunt s'échappe peu à peu en tête et compte deux secondes d'avance sur Scheckter. Lauda est à quinze secondes du leader. L'Autrichien est victime de sous-virage et doit ménager ses pneumatiques.

 

41e: A la chicane des Esses, Hunt est gêné par Brown et loupe une vitesse. Scheckter en profite pour se coller à l'arrière de la McLaren, la déborde par l'intérieur dans la ligne droite suivante et reprend le commandement à Loop.

 

42e: Watson prend la sixième place à Regazzoni.

 

43e: Hunt est à l'attaque derrière Scheckter qu'il doit dépasser car pour l'heure, cette deuxième place lui permettrait de reprendre seulement deux points à Lauda.

 

45e: Une seconde sépare Scheckter et Hunt. Lauda a levé le pied et est désormais à plus de trente secondes de la tête de course. Mass est quatrième à cinquante secondes et précède Stuck de quelques secondes.

 

46e: Hunt se rapproche de Scheckter dans le secteur des Esses. Dans la ligne droite, il prend l'aspiration derrière la six roues, plonge à l'intérieur à Loop et s'empare de nouveau de la tête de l'épreuve.

 

48e: Hunt s'échappe en tête de l'épreuve. Scheckter semble avoir du mal à le suivre. Pryce est contraint à l'abandon à cause d'une panne de moteur.

 

50e: Hunt a deux secondes d'avance sur Scheckter. Lauda rencontre toujours des problèmes d'équilibre en cette fin de course et n'a plus que huit secondes d'avance sur Mass.

 

53e: Hunt signe le meilleur temps de la course en 1'42''851'''. Scheckter a compris qu'il ne pourrait pas l'attaquer et ménage désormais sa mécanique.

 

55e: Cinq secondes séparent Hunt et Scheckter. Stuck a détruit ses pneus avant au cours de sa remontée et se retrouve sous la menace de Watson. Privé de deux rapports de boîte et de freins à l'arrière, Brown finit la course à vitesse modérée, gênant les concurrents.

 

57e: Mass est revenu juste derrière Lauda et menace sa troisième place.

 

58e: Plus rien ne menace la victoire de Hunt qui revient sur Regazzoni, septième et relégué à un tour. Le Suisse va-t-il essayer de le gêner ?

 

59ème et dernier tour: Regazzoni laisse Hunt lui prendre un tour en toute tranquillité... se sachant surveillé par les commissaires depuis ses honteuses manœuvres d'obstruction envers Fittipaldi la saison précédente.

 

James Hunt remporte la septième victoire de sa carrière avec huit secondes d'avance sur Scheckter. Lauda résiste jusqu'au bout aux attaques de Mass qui a tenté de le déborder dans les derniers mètres. Niki obtient ainsi son premier podium depuis son accident au Nürburgring. Cette troisième place donne à Ferrari sa deuxième coupe de constructeurs consécutive. Auteur d'une splendide remontée, Stuck obtient la cinquième place juste devant Watson qui permet à Penske d'inscrire un point en Amérique. Regazzoni termine septième et hors des points. Jones, Fittipaldi, Jarier, Lunger, Ribeiro, Ertl et Brown sont à l'arrivée. Dernier à dix tours, Pescarolo n'est pas classé.

 

Après la course

Hunt a parfaitement rempli sa mission en remportant cette course. Il revient à trois points de Lauda avant la dernière manche au Japon. Tous les espoirs lui sont donc permis. Le pilote Ferrari est mécontent: si la Ferrari ne s'améliore pas sensiblement, il n'a aucune chance de triompher à Fuji.

 

Au classement des constructeurs, Ferrari est donc titré. Tyrrell a encore une petite chance de prendre la deuxième place à McLaren, mais il lui faudra pour cela prendre les neuf points de la victoire.

 

Quant à Jacky Ickx, il est rapatrié en Belgique le soir même. Si ses blessures ne sont pas importantes, sa saison de course est terminée.

Tony