Carlos REUTEMANN
 C.REUTEMANN
Brabham Ford Cosworth
Jody SCHECKTER
 J.SCHECKTER
Tyrrell Ford Cosworth
Patrick DEPAILLER
 P.DEPAILLER
Tyrrell Ford Cosworth

253e Grand Prix

IX Grand Prix of South Africa
Couvert
1 mars 1975 - Kyalami
78 tours x 4.104 km - 320.112 km
Affiche
F1

Le saviez-vous ?

Pilote
Constructeur
Moteur

Plus d'un mois s'est écoulé entre la tournée sud-américaine et le Grand Prix d'Afrique du Sud.

Le grand événement de cette course est l'apparition de la nouvelle Ferrari 312 T conçue par Mauro Forghieri. Plus belle et fluide que la B3, la 312T innove surtout par sa boîte de vitesses transversale chargée de réduire l'inertie polaire. Du côté de la motorisation, le Flat 12 a vu sa cavalerie sensiblement augmenter. La saison de Niki Lauda et Clay Regazzoni commence donc véritablement à Kyalami.

 

Tyrrell a nettement modifié sa 007 après un début de saison décevant. Les suspensions ont été changées et sont désormais composées de ressorts à boudins, comme sur l'Hesketh. Les radiateurs ont été déplacés et la prise d'air rétrécie.

Sensation de la Temporada sud-américaine aux mains de Jean-Pierre Jarier, la Shadow DN5 est désormais disponible en un second exemplaire confié à Tom Pryce.

 

March présente sa nouvelle voiture, la 751conçue par Robin Herd. Une 741 est engagée pour l'Italienne Lella Lombardi, brièvement aperçue en 1974 au volant d'une Brabham privée. Elle bénéficie du soutien financier de Lavazza.

 

Chez BRM, Louis Stanley a renvoyé Max Wilds et l'a remplacé par Bob Evans qui s'est fait remarquer en Formule 5000.

 

Comme chaque année les écuries privées sud-africaines tentent leur chance. Ian Scheckter pilotera comme son frère Jody une Tyrrell 007 alignée par Lexington Racing. Le Team Gunston engage quant à lui deux Lotus: une antique 72A pour Eddie Keizan et une 72E pour Guy Tunmer. L'inévitable Dave Charlton pilote quant à lui une McLaren M23 sponsorisée par Lucky Strike.

 

Graham Hill présente sa nouvelle voiture, la 371, conçue par Lola dans les ateliers de l'équipe du double champion du monde. Seul Rolf Stommelen la pilote pour ce week-end car Graham détruit sa voiture dans un gros accident lors des essais.

 

Les qualifications

L'accident de Hill n'est pas isolé. Le double champion du monde a roulé sur l'huile répandue par la Lotus de Peterson. Lauda, Scheckter et Tunmer se crashent aussi violemment suite à cet incident. Tous s'en tirent indemne mais les protections installées autour du circuit n'ont pas résisté aux impacts. Les pilotes décident de rester dans leur garage jusqu'à ce que la direction de course ait renforcé les barrières censées les protéger.

 

Les essais sont globalement dominés par les Brabham et les Tyrrell. La Ferrari 312T fonctionne assez bien mais manque de puissance, ce qui est très rédhibitoire à cause de la longue pleine charge qui conclut le circuit.

Pace réalise la première pole position de sa carrière et confirme qu'il est bien l'homme fort du moment. Les écarts sont serrés puisqu'il ne devance son équipier Reutemann que de sept centièmes. Scheckter obtient la troisième place et précède Lauda et Depailler. Andretti est un excellent sixième avec la Parnelli. Brambilla est septième sur la nouvelle March et devance Peterson qui obtient la meilleure qualification d'une Lotus depuis le début de l'année. Regazzoni est seulement neuvième et précède Watson. Les McLaren sont mal en point: Fittipaldi est onzième et Mass seizième. Hunt est aussi peu à l'aise et n'est que douzième. Mais ce sont surtout les Shadow qui déçoivent: les DN7 sont méconnaissables à cause d'un manque de puissance: Jarier n'est que treizième et Pryce dix-neuvième.

 

Parmi les Sud-Africain, Ian Scheckter est dixième. Charlton 19ème, Keizan 22ème, Tunmer 25ème. Lella Lombardi obtient sa qualification au vingt-sixième et dernier rang et devient ainsi la deuxième femme à prendre place sur une grille de Formule 1. Wilson Fittipaldi et sa Copersucar restent en revanche sur le carreau.

 

 

Le Grand Prix

C'est sous un ciel couvert mais non menaçant que se déroule ce neuvième Grand Prix d'Afrique du Sud. W. Fittipaldi se place sur la grille de départ. Inscrit en tant que pilote de réserve, il espère qu'un de ses concurrents rencontrera un problème de dernière minute afin de lui permettre de prendre part à la course.

 

Départ: Pace prend un très bon envol et conserve la première place. En revanche Reutemann et Lauda partent beaucoup moins bien et Scheckter s'empare de la deuxième position. Peterson a pris un départ canon et déborde Reutemann par l'extérieur à Crowthorne.

 

1er tour: Pace mène devant Scheckter, Peterson, Reutemann, Depailler, Regazzoni, E. Fittipaldi, Lauda, Brambilla, Hunt, Andretti et Merzario. Wilson Fittipaldi est rappelé aux stands par son stand, n'ayant pas le droit de courir puisque tous les autres pilotes ont pu s'élancer.

 

2e: Scheckter met la pression sur Pace tandis que Reutemann attaque Peterson. Hunt prend la neuvième place à Brambilla.

 

3e: Scheckter prend l'aspiration derrière Pace dans The Kink et le déborde dans la longue ligne droite. A Crowthorne le Sud-Africain s'impose et prend la tête du Grand Prix. Juste derrière, Reutemann dépasse Peterson.

 

4e: Scheckter est en tête devant Pace et Reutemann. Peterson est attaqué par Depailler. Lombardi s'arrête au stand March pour régler sa pression d'essence. Elle repartira dernière.

 

5e: Depailler double Peterson. Derrière le Suédois se presse un groupe composé de Regazzoni, Fittipaldi et Lauda. Hunt a endommagé un déflecteur dans un choc avec Brambilla au départ et doit entrer aux stands pour le réparer.

 

6e: Regazzoni double Peterson qui ne peut rien faire pour résister à cause d'un sous-virage sur sa Lotus.

 

7e: Scheckter compte une seconde et demie d'avance sur Pace, attaqué par Reutemann. Fittipaldi passe Peterson. Hunt ressort des stands en 25ème position, avec deux tours de retard.

 

8e: Lauda double à son tour Peterson.

 

10e: Scheckter compte deux secondes d'avance sur Pace et Reutemann, roues dans roues. Depailler est proche des deux Brabham. Plus loin viennent Regazzoni, Fittipaldi et Lauda. Peterson est huitième et précède Mass, Andretti, Watson et Merzario.

 

11e: Pace réalise le meilleur tour en course: 1'17''20'''. Peterson s'arrête à son stand pour changer un pneu avant. Il repart en vingt-quatrième position, avec une 72 toujours aussi instable.

 

12e: Pace n'est pas rapide dans les lignes droites et ne semble pas en mesure de résister à Reutemann.

 

13e: Reutemann dépasse Pace, bientôt menacé par Depailler.

 

14e: Depailler attaque Pace à Crowthorne et lui prend la troisième place.

 

15e: Fittipaldi prend la cinquième place à Regazzoni. Laffite est au stand Williams pour réparer le ressort de son accélérateur.

 

17e: Fittipaldi se rapproche de Pace. Brambilla est contraint à l'abandon à cause de la rupture d'une canalisation d'huile sur sa March.

 

18e: Fittipaldi dépasse Pace.

 

19e: Watson ralentit à cause d'une panne d'embrayage. Il rentre au stand Surtees pour renoncer.

 

20e: Scheckter mène avec une seconde et demie d'avance sur Reutemann. L'Argentin est plus rapide que la Tyrrell en ligne droite, mais moins maniable dans les courbes. Depailler est troisième à trois secondes. Viennent ensuite Fittipaldi, Pace, Regazzoni, Lauda, Mass, Andretti et Merzario.

 

22e: Merzario lève le pied après que sa tringlerie d'accélérateur s'est cassée. Il rejoint son équipier Laffite dans les stands, mais contrairement à lui ne repart pas.

 

25e: J. Scheckter mène avec deux secondes d'avance sur Reutemann. Depailler est à une huitaine de secondes. Plus loin Fittipaldi devance Pace et les Ferrari de Regazzoni et Lauda. Mass est huitième devant Andretti, Stommelen, I. Scheckter et Donohue.

 

26e: Lombardi abandonne à cause d'une chute de la pression d'essence de sa March.

 

28e: Scheckter maintient une avance faible mais stable sur Reutemann. Charlton s'arrête pour faire changer son pneu avant gauche.

 

30e: Statu quo en tête de l'épreuve. Seul Reutemann est encore en mesure de suivre le rythme de Scheckter. Laffite est de nouveau dans les stands car ses pieds sont brûlés: l'équipe Williams a oublié de replacer l'isolation thermique derrière le radiateur avant ! Le Français pourra repartir.

 

33e: Fittipaldi semble moins rapide et se retrouve sous la pression de Pace.

 

35e: Deux secondes séparent Scheckter et Reutemann. Depailler est à une dizaine de secondes de son coéquipier.

 

37e: Pace double Fittipaldi qui a l'air d'avoir des ennuis à l'accélération.

 

38e: Fittipaldi se retrouve sous la menace de Regazzoni et de Lauda. Jarier renonce suite à une surchauffe moteur couplée à un échappement cassé. Il n'occupait que le quatorzième rang.

 

39e: Fittipaldi s'arrête à son stand car un fil de bougie s'est débranché sur son moteur Cosworth. Les mécaniciens de McLaren vont résoudre le problème, mais cela va prendre plusieurs minutes.

 

42e: Fittipaldi a regagné la piste mais va devoir de nouveau s'arrêter au stand McLaren.

 

44e: Scheckter a toujours quelques dizaines de mètres d'avance sur Reutemann qui reste dans son sillage mais ne peut jamais prendre l'aspiration. Depailler est à dix secondes du leader. Pace est quatrième à une quinzaine de secondes. A vingt-cinq secondes viennent Regazzoni et Lauda. Mass est septième et précède Andretti, Stommelen et I. Scheckter.

 

47e: Pas de changement en tête, Scheckter contient toujours Reutemann.

 

50e: Fittipaldi a repris la piste en dernière position, à plus de dix tours du leader.

 

52e: L'écart entre Scheckter et Reutemann oscille entre une et trois secondes. Depailler est désormais relégué à plus de dix secondes. Pace se rapproche du Français.

 

55e: Hunt regagne le stand Hesketh suite à une panne de son distributeur d'injection. Il était dix-neuvième.

 

57e: I. Scheckter manque son freinage à Clubhouse, sort de la piste et heurte les piquets de protections. C'est l'abandon pour le frère du leader.

 

60e: J. Scheckter a deux secondes et demie d'avance sur Reutemann. Depailler est à une quinzaine de secondes et précède de peu Pace. Regazzoni et Lauda sont à une trentaine de secondes du leader. A plus d'une minute roule Mass qui devance Andretti, Stommelen et Donohue.

 

62e: Pace revient assez près de Depailler et semble avoir encore l'espoir de monter sur le podium.

 

65e: Reutemann a toujours Scheckter en point de mire et ne désespère pas de le pousser à la faute dans ces derniers tours. Toutefois sa tâche n'est pas aisée car la Tyrrell est plus rapide que la Brabham dans les portions sinueuses du tracé.

 

67e: L'écart se creuse de quelques dixièmes entre Scheckter et Reutemann. Depailler n'a plus qu'une seconde d'avance sur Pace.

 

70e: Pas de changement en tête de la course. Les places semblent à peu près figées.

 

71e: Andretti est victime de la rupture d'un joint de transmission. Il est contraint à l'abandon.

 

72e: Regazzoni ralentit à cause d'un problème d'accélérateur. Il rejoint le stand Ferrari où il doit renoncer. Lauda récupère ainsi la cinquième place et Mass entre dans les points.

 

75e: Trois secondes séparent Scheckter de Reutemann tandis que Depailler contient Pace, peu à l'aise à l'accélération.

 

78ème et dernier tour: Jody Scheckter devient le premier Sud-Africain à remporter son Grand Prix national en championnat du monde. Il a contenu pendant toute l'épreuve un combatif Reutemann. Depailler est troisième et monte sur son deuxième podium. Pace est quatrième après une course difficile. Lauda finit cinquième pour la première course de la 312T. Mass prend le dernier point. Stommelen termine à une belle septième place avec la nouvelle Hill. Donohue, Pryce, Peterson, Tunmer, Ickx, Keizan, Charlton et Evans sont à l'arrivée. Laffite et E. Fittipaldi ne sont pas classés.

 

Après la course

La victoire de Scheckter est certes méritée, mais elle a de quoi irriter Bernie Ecclestone dont les voitures partaient en première ligne et n'ont pas pu triompher. Pace s'est plaint durant toute la course d'un problème à l'accélération. Sa cause est amusante: un mécanicien de Brabham avait oublié un jeu de clefs sous la pédale d'accélérateur... Les BT44B demeurent quoiqu'il en soit les meilleures voitures de ce début de saison 1975. Les Ferrari 312T n'ont pas fait forte impression à cause d'un sérieux handicap moteur mais leur potentiel est certain.

 

Le championnat du monde est dominé par les Sud-Américains. Fittipaldi conserve la première place avec 15 points contre 12 à Pace et 10 à Reutemann. Scheckter est quatrième avec 9 points. Favori de cette saison, Lauda n'a que cinq unités au compteur, mais au moins a marqué à chaque épreuve. Au classement des constructeurs, Brabham a pris la première place à McLaren pour trois points. Tyrrell est troisième devant Ferrari et Hesketh. En trois courses, seules cinq équipes ont inscrit des points.

Tony