Emerson FITTIPALDI
 E.FITTIPALDI
McLaren Ford Cosworth
Jody SCHECKTER
 J.SCHECKTER
Tyrrell Ford Cosworth
Jacky ICKX
 J.ICKX
Lotus Ford Cosworth

245e Grand Prix

XXVII British Grand Prix
Couvert
20 juillet 1974 - Brands Hatch
75 tours x 4.265 km - 319.875 km
Affiche
F1
Coupe

Le saviez-vous ?

Pilote
Constructeur
Moteur
Par défaut, Niki Lauda est en pole devant Ronnie Peterson.

Le Grande Prix de Grande-Bretagne fait son retour à Brands-Hatch. Deux ans auparavant Emerson Fittipaldi avait triomphé sur Lotus 72 devant Jackie Stewart. Ce dernier est toujours la star du paddock bien qu'il ait pris sa retraite. Il fait d'ailleurs ses débuts comme commentateur pour la BBC. Le public anglais s'est toutefois trouvé une nouvelle coqueluche en la personne de James Hunt, bien que le jeune pilote Hesketh ne soit pas en très grande forme. Victime d'accrochages lors des deux dernières courses, son surnom de « Hunt the Shunt » commence à redevenir d'actualité...

 

Les pilotes vont se plaindre de l'état de la piste durant le week-end: l'asphalte est en effet dégradé, ce qui engendre des crevaisons.

 

Brabham a perdu Rikky von Opel qui a décidé de mettre un terme à sa carrière. Du coup Bernie Ecclestone a l'opportunité d'engager enfin un deuxième pilote digne de ce nom en la personne de Carlos Pace, définitivement brouillé avec Surtees. Carlos Reutemann voit toutefois d'un mauvais œil l'arrivée du talentueux Brésilien qu'il perçoit d'emblée comme un rival potentiel.

Chez Williams, Tom Belsø est de retour dans la deuxième Iso, bien qu'il doive la partager lors des essais avec Jean-Pierre Jabouille. Surtees a trouvé un remplaçant à Carlos Pace en la personne de Derek Bell que l'on n'avait pas vu en F1 depuis deux ans.

Guy Edwards s'est cassé le poignet lors d'une course de F5000 à Mallory Park. Après avoir couru le vendredi avec douleur, il déclare forfait. Graham Hill fait appel pour le remplacer à Peter Gethin, toujours prêt pour un intérim.

 

Comme toujours le Grand Prix de Grande-Bretagne voit un grand nombre d'engagés, même si seulement vingt-cinq voitures seront admises au départ. On voit notamment les débuts de la Maki, monoplace japonaise conçue par Masao Ono et financée par Kenji Mimura. Howden Ganley la pilote. Apparaît aussi la Lyncar commandée et pilotée par le Néo-Zélandais John Nicholson.

De nombreuses petites écuries tentent leurs chances: Dempster International Racing Team récupère la March 731 autrefois utilisée par Hesketh et la confie à Mike Wilds. Trojan fait son retour avec encore Tim Schenken comme pilote. Token a loué sa voiture au Team Harper qui confie la RJ02 à David Purley. Le Finlandais Leo Kinnunen tente une nouvelle fois sa chance avec sa Surtees privée. La Scuderia Finotto engage une Brabham BT42 pour le pilote de F3 (et mannequin) Andy Sutcliffe, qui déclarera forfait.

Enfin, et c'est un événement, pour la première fois depuis Maria Teresa de Filippis, une femme, l'Italienne Lella Lombardi, tente sa chance en Formule 1. Elle pilote la deuxième Brabham BT42 de l'équipe de John Goldie, sponsorisée par Allied Polymer Group.

 

Les qualifications

Les essais qualificatifs voient Lauda battre le record de la piste et obtenir sa troisième pole consécutive... bien que Peterson ait signé exactement le même chrono, au dixième de seconde près ! Mais Lauda étant devant le Suédois au championnat, il partira premier. En deuxième ligne on retrouve Scheckter et Reutemann dont la Brabham est en net regain de forme. Le toujours étonnant Pryce est cinquième devant le chouchou du public Hunt. Regazzoni est seulement septième et précède un non moins décevant Fittipaldi. Non qualifié en France, Stuck est neuvième et devance Depailler, Hailwood et Ickx. Hulme est seulement dix-neuvième aux côtés de Pace, vingtième. Les BRM sombrent complétement: suite à des problèmes de moteur, les modernes P201 de Beltoise et Pescarolo sont 23ème et 24ème tandis que Migault, sur la vieille P160 datant de 1971, est quatorzième ! En fond de grille, Gethin parvient à se qualifier devant Hill. Schenken et sa Trojan sont les derniers qualifiés. Purley, Bell, Belsø, Lombardi, Schuppan, Nicholson, Ganley, Wilds et Kinnunen sont éliminés.

 

La Grand Prix

Suite à un incident, Gethin doit partir avec la Lola de réserve qu'il n'a jamais touché de sa vie.

 

Départ: Lauda prend le meilleur départ et vire en tête au premier virage, suivi par Scheckter et Regazzoni qui ont surpris Peterson. Suivent Reutemann, Fittipaldi et Pryce. Hunt a pris un mauvais départ et se retrouve au milieu du paquet.

 

1er tour: Peterson attaque Regazzoni à Druids, sans succès.

Lauda mène devant Scheckter, Regazzoni, Peterson, Reutemann, Fittipaldi, Pryce, Stuck, Ickx et Hailwood. Gethin revient déjà à son stand et abandonne: à cause de la grande différence de taille entre lui et Hill, il n'arrive pas à toucher les pédales de sa Lola !

 

2e: Lauda a deux secondes d'avance sur Scheckter. Regazzoni est à quatre secondes. Ickx double Stuck.

 

3e: Lauda creuse l'écart sur Scheckter qui lui-même sème Regazzoni. Suite à une rupture de suspension à l'arrière, Hunt part en tête-à-queue à Pilgrim's. L'Hesketh cale en travers de la piste. Hunt abandonne.

 

5e: Lauda compte quatre secondes d'avance sur Scheckter.

 

8e: Bon dernier, Schenken renonce suite à un bris de suspension.

 

10e: Lauda mène avec cinq secondes d'avance sur Scheckter. A dix secondes roule Regazzoni qui contient Peterson. Un peu plus loin se trouve Reutemann qui précède Fittipaldi, Pryce, Ickx, Stuck, Hailwood et Watson.

 

13e: Lauda contrôle ce début de course. Scheckter est le seul pilote qui semble en mesure de suivre son rythme.

 

14e: Depailler prend la onzième place à Watson.

 

15e: Une dizaine de secondes sépare Lauda et Scheckter.

 

17e: Watson est victime d'une crevaison. Après avoir fait changer sa roue, il repart en vingt-et-unième et dernière position.

 

18e: Brambilla regagne son stand suite à une baisse de pression d'essence. L'Italien abandonne.

 

20e: Hailwood s'empare de la neuvième place aux dépens de Stuck.

 

22e: Lauda possède une dizaine de secondes d'avance sur Scheckter. Regazzoni est à quinze secondes avec Peterson sur ses talons. Suivent Reutemann, Fittipaldi, Pryce et Ickx. Hill est aux stands pour changer de pneus.

 

25e: Lauda fait le meilleur tour en course: 1'21''1'''. Merzario ralentit à cause de la défaillance de son moteur. Il rentre à son garage et renonce.

 

30e: Lauda compte huit secondes d'avance sur Scheckter. Regazzoni et Peterson sont relégués à une vingtaine de secondes. Fittipaldi est à 30s.

 

32e: L'écart est stable entre les deux leaders. En revanche Peterson se fait de plus en plus pressant derrière Regazzoni.

 

36e: Reutemann part en tête-à-queue à Surtees. Il parvient à repartir mais a perdu cinq places. Mass est aux stands pour réparer un échappement cassé. Il reprend la piste après une dizaine de minutes d'arrêt. Depailler est trahi par son moteur et doit renoncer.

 

37e: Stuck perd le contrôle de sa voiture avant Stirling's et touche le rail qui le renvoie en piste, en tête-à-queue. L'Allemand sort rapidement de sa voiture et les drapeaux jaunes sont agités car il va être très délicat de dégager la March.

 

38e: Peterson est blotti derrière Regazzoni mais ne trouve pas l'ouverture.

 

40e: La distance entre Lauda et Scheckter n'a pas changé. Regazzoni peut sourire en voyant Peterson ralentir: le Suédois est victime d'une crevaison à sa roue arrière-gauche.

 

41e: Après réparation, Peterson reprend la piste en douzième position derrière Jarier. Regazzoni de son côté n'a pas pu se réjouir longtemps, son pneu avant-droit se dégonfle ! Les deux hommes sont sans doute roulés sur les débris de la voiture de Stuck. Le Suisse regagne les stands et se fait doubler par Fittipaldi. Pescarolo est aussi arrêté à son stand pour faire réparer sa tringlerie d'accélérateur.

 

42e: Les mécaniciens de Ferrari changent rapidement la roue de Regazzoni qui reprend la piste en septième position.

 

43e: Migault casse un support d'aileron arrière. La pièce menace de se détacher de la BRM mais son pilote ne ralentit pas.

 

45e: Lauda a une dizaine de secondes d'avance sur Scheckter. Fittipaldi est à plus de trente secondes. Pryce est quatrième mais est sous la pression de Ickx et Hailwood. Suivent Regazzoni, Reutemann, Pace et Hulme. Migault a enfin rejoint les stands pour faire réparer son aileron.

 

47e: Pryce se fait doubler par Ickx puis par Hailwood. Jarier renonce suite à un bris de suspension. Il était onzième.

 

49e: Hulme prend la neuvième place à Pace.

 

50e: Pas de changements en tête: Lauda compte toujours environ dix secondes d'avance sur Scheckter. Fittipaldi est à une trentaine de secondes du leader. Suivent Ickx, Hailwood, Pryce, Regazzoni, Reutemann, Hulme et Pace.

 

53e: Sixième, Pryce est sous la menace de Regazzoni et Reutemann. Migault a repris la piste.

 

55e: Mêmes écarts en tête de la course. Scheckter n'a pas les moyens de rattraper Lauda.

 

58e: Hailwood part en tête-à-queue à Dingle Dell. Il redresse sa voiture mais cale ensuite et doit abandonner.

 

60e: Regazzoni et Reutemann sont dans les roues de Pryce. L'aileron de Migault se détache à nouveau. Le Français va finir la course à faible allure pour éviter l'accident, bien qu'il serait plus sage pour lui d'abandonner.

 

62e: Regazzoni prend la cinquième position à Pryce.

 

65e: Lauda a huit secondes d'avance sur Scheckter. Fittipaldi est à une trentaine de secondes. Ickx est quatrième à plus d'une minute et précède Regazzoni, Pryce, Reutemann, Hulme, Pace, Watson et Peterson.

 

66e: Reutemann dépasse Pryce à son tour.

 

68e: Lauda semble soudainement moins rapide.

 

69e: Lauda est victime d'une crevaison lente à l'arrière droit. Pour le moment l'Autrichien poursuit sa route mais se doit d'être très prudent. Scheckter n'est plus qu'à cinq secondes derrière lui. Pendant ce temps-là, Pescarolo abandonne au stand BRM à cause d'une avarie de son moteur.

 

70e: Scheckter rattrape rapidement Lauda. Il l'attaque après Stirling's mais l'Autrichien lui ferme la porte au nez. Puis Scheckter prend l'extérieur dans la Clark Curve et déborde la Ferrari sur la ligne de chronométrage.

 

71e: Scheckter s'envole en tête de la course tandis que Lauda tente de rallier l'arrivée.

 

72e: Le pneu arrière-droit de Lauda fume dangereusement. Fittipaldi dépasse la Ferrari dans la descente vers Hawthorn.

 

73e: Le stand Ferrari fait signe à Lauda de s'arrêter. Pendant ce temps-là Pryce est gêné par Watson. Hulme en profite pour rattraper le Gallois et le doubler.

 

74e: Lauda n'écoute pas son stand et poursuit sa route. La gomme de son pneu tient encore bon et Ickx est loin de la Ferrari.

 

75ème et dernier tour: Le pneu arrière-droit de Lauda est cette fois-ci détruit et son pilote roule presque sur la jante. Il se fait doubler par Ickx avant de rentrer aux stands pour changer de pneus.

Au même instant, Jody Scheckter franchit la ligne d'arrivée en vainqueur. Fittipaldi finit deuxième à quinze secondes de celui-ci. Ickx retrouve enfin le chemin du podium avec la troisième place. Vient ensuite Regazzoni.

Les mécaniciens de Ferrari ont changé la roue de Lauda et celui-ci veut repartir pour un dernier tour, mais il est bloqué à la sortie des stands par la foule anglaise qui a commencé à envahir la piste. Lauda ne peut donc pas aller plus loin et c'est Reutemann qui recueille la cinquième place devant Hulme, Pryce et Pace. Lauda est classé neuvième. Peterson, Watson, Beltoise, Hill et Mass sont les autres pilotes à rallier l'arrivée.

 

Après la course

Le podium ne contient que des pilotes heureux: Scheckter qui par cette deuxième victoire entre dans la course au titre mondial, Fittipaldi dont la deuxième place est très satisfaisante au vu des performances moyennes de la McLaren, et Ickx qui obtient enfin un bon résultat avec la Lotus 72. Ken Tyrrell est aussi ravi: grâce à Scheckter, il peut espérer conserver le titre pilotes détenu par Jackie Stewart.

 

Lauda est de son côté évidemment déçu: vainqueur, il avait l'occasion de faire un pas décisif vers le titre mondial en prenant dix points d'avance sur Fittipaldi. Pour sa part Luca di Montezemolo est furieux que son pilote n'ait pu boucler son dernier tour. Il porte une réclamation devant le Royal Automobile Club, qui la rejette. Le directeur sportif de Ferrari conduit alors l'affaire devant la FIA. Trois mois plus tard, celle-ci attribuera à Lauda un tour supplémentaire, lui offrant la cinquième place et les deux points qui vont avec. Reutemann rétrograde ainsi à la sixième place mais il peut tout de même être satisfait d'inscrire son premier point depuis sa victoire à Kyalami.

 

Les classements mondiaux sont complétement bouleversés et la lutte pour le titre est plus intense que jamais: Fittipaldi a repris la première place avec 37 points contre 36 à Lauda et 35 à Scheckter et à Regazzoni. La couronne se jouera entre ces quatre hommes. Chez les constructeurs, McLaren reprend la première place à Ferrari pour un point, tandis que Tyrrell n'est plus qu'à dix longueurs de la première place. Peterson et Lotus est désormais hors-course pour les deux compétitions.

Tony