Denny HULME
 D.HULME
McLaren Ford Cosworth
Carlos REUTEMANN
 C.REUTEMANN
Brabham Ford Cosworth
James HUNT
 J.HUNT
Hesketh Ford Cosworth

247e Grand Prix

XII Grosser Preis von Osterreich
Ensoleillé
18 août 1974 - Österreichring
54 tours x 5.911 km - 319.194 km
Affiche
F1
Coupe

Le saviez-vous ?

Pilote
Constructeur
Moteur
Deuxième victoire de la saison pour Carlos Reutemann.

Après le Grand Prix d'Allemagne, Clay Regazzoni a pris la première place du championnat avec trois points d'avance sur Jody Scheckter qui reste sur dix arrivées successives. Après leurs abandons dans l'Eifel, Emerson Fittipaldi et Niki Lauda ont besoin d'inscrire de gros points pour rester dans la course au titre. Lauda évoluera en Autriche devant son public et apparaît comme le favori.

 

Le principal événement de l'intervalle entre les Grands Prix d'Allemagne et d'Autriche est le départ de Jochen Mass de l'écurie Surtees. L'Allemand s'est lassé des mauvaises performances de sa voiture. Surtout, il part avec son sponsor Bang & Olufsen, mettant John Surtees en grandes difficultés financières. Derek Bell devient premier pilote de l'équipe tandis que le Français Jean-Pierre Jabouille est recruté in extremis comme deuxième pilote. L'Autrichien Dieter Quester pilote une troisième voiture soutenue par Memphis International.

Mike Hailwood s'est blessé gravement à la jambe au Nürburgring et ne pourra donc plus conduire de la saison. L'équipe Yardley McLaren le remplace par David Hobbs que l'on n'avait plus vu en Formule 1 depuis 1971.

Suite à des pannes de moteur récurrentes, BRM décide de n'engager qu'une seule voiture, la P201 de Jean-Pierre Beltoise.

Chez Williams, l'évènement est... qu'il n'y a pas de changement ! Jacques Laffite pilotera en effet la deuxième Iso FW jusqu'à la fin de la saison. L'écurie Ensign a perdu le soutien du milliardaire Teddy Yip. Vern Schuppan a donc pris la porte et est remplacé par Mike Wilds, brièvement aperçu au GP de Grande-Bretagne. Chez Embassy Hill, Guy Edwards souffre toujours de sa blessure à la cheville et est par conséquent remplacé par Rolf Stommelen.

Hesketh engage pour la première fois une deuxième voiture confiée à Ian Scheckter. Kinnunen est de retour avec sa Surtees finlandaise privée. Enfin le jeune Autrichien Helmuth Koinigg est engagé sur une Brabham BT42 de la Scuderia Finotto. Quant à Howden Ganley, lui aussi blessé en Allemagne, il ne pourra conduite la Maki.

 

Colin Chapman s'échine à vouloir utiliser la Lotus 76 et cette fois-ci c'est Jacky Ickx qui a l'honneur (?) de la piloter. L'écurie de John Goldie engage pour la première fois une Brabham BT44 pour John Watson.

 

Une rumeur a surgi dans le paddock: Matra venant de remporter le championnat du monde des marques avec Jean-Pierre Jarier et Jean-Pierre Beltoise, Jean-Luc Lagardère évoque un retour du constructeur français en F1 pour la saison 1976.

 

Les qualificatitions

Lauda ravit le public en réalisant la pole position, sa cinquième d'affilé. Il égale ainsi le record détenu conjointement par Stirling Moss et Phil Hill. Les Brabham sont très performantes sur ce circuit rapide: Reutemann est deuxième et Pace quatrième. Ceux-ci encadrent Fittipaldi. En troisième ligne on retrouve Scheckter et Peterson. Hunt est septième devant un décevant Regazzoni. Merzario est neuvième devant Hulme, Watson et Laffite qui étonne son monde. Stommelen est treizième pour sa première sortie sur la Hill. Depailler est seulement 14ème. Hobbs est dix-septième sur la troisième McLaren. Tout va mal pour Ickx, seulement vingt-et-unième. Après plusieurs courses de qualité, les Shadow déçoivent: Pryce est seizième, Jarier vingt-troisième. Ashley sur Token et Quester sur Surtees sont les derniers qualifiés.

I. Scheckter, Kinnunen, Bell, Wilds, Jabouille et Koinigg sont éliminés. Ainsi les deux Surtees officielles ne seront pas au départ, contrairement à la TS16 privée de Quester...

 

Le Grand Prix

Laffite ne peut pas prendre le départ car ses roues avant ont été montées à l'envers. De plus un des écrous est grippé. L'Iso reste dans son garage.

 

Départ: Reutemann prend le meilleur envol et dépasse Lauda au premier freinage. Pace est troisième devant Regazzoni qui a volé le départ. Suivent Hunt, Scheckter et Fittipaldi.

 

1er tour: Pace attaque Lauda dans la courbe Sebring, sans succès. Reutemann mène devant Lauda, Pace, Regazzoni, Hunt, Scheckter, Fittipaldi, Merzario, Peterson et Depailler.

 

2e: Regazzoni déborde Pace. Plus loin, Peterson double Merzario, bientôt dépassé par Watson qui lui-même s'est débarrassé de Depailler.

 

3e: Reutemann compte une seconde d'avance sur Lauda. Pryce s'arrête à son stand pour refixer un fil de bougie débranché.

 

5e: Reutemann, Lauda, Regazzoni, Pace et Scheckter roulent en peloton. Hunt est un peu distancé et précède Fittipaldi, Peterson, Watson et Merzario.

 

6e: Scheckter est sur les talons de Pace.

 

8e: Scheckter prend la quatrième place à Pace. Stommelen s'arrête au stand Embassy Hill pour changer un pneu crevé.

 

9e: Scheckter tombe en panne de moteur au niveau de la courbe Texaco et doit stopper dans le sable. C'est son premier abandon depuis le GP d'Argentine.

 

10e: Reutemann mène avec une seconde d'avance sur Lauda qui lui-même devance de peu Regazzoni. A quelques centaines de mètres se trouve Pace qui retient Hunt, Fittipaldi et Peterson. Watson est huitième devant Depailler, Merzario, Hulme et Brambilla. Ickx est revenu au treizième rang.

 

11e: Hunt se fait doubler par Fittipaldi et Peterson.

 

12e: Fittipaldi attaque et passe Pace.

 

13e: Regazzoni double Lauda dont le moteur commence à surchauffer. Peterson prend la cinquième position à Pace. Hunt se fait doubler par Watson puis regagne le stand Hesketh: son pneu avant gauche est détruit.

 

14e: Reutemann, Regazzoni, Lauda, Fittipaldi, Peterson et Pace se tiennent en une poignée de secondes. Hunt est reparti dix-huitième.

 

15e: Cela va mal pour Lauda, obligé de baisser le rythme: il doit laisser passer Fittipaldi, Peterson et Pace.

 

16e: Watson doit entrer aux stands pour faire changer un pneu détruit. Stommelen est de nouveau victime d'une crevaison et cette fois-ci part en tête-à-queue. C'est l'abandon. L'usure des pneumatiques semble excessive et inquiétante sur cette course.

 

17e: Lauda entre dans les stands. Une des soupapes de son moteur ne fonctionne plus et l'Autrichien doit renoncer. Au même moment, Laffite s'élance des stands avec 17 tours de retard !

 

19e: Reutemann mène avec deux secondes d'avance sur Regazzoni qui est sous la pression de Fittipaldi et de Peterson. Pace est cinquième et devance Depailler, Hulme, Ickx, Brambilla et le surprenant Schenken.

 

22e: Merzario dégringole au classement à cause d'un problème de pression d'essence.

 

23e: Beltoise casse le seul moteur BRM en course.

 

24e: Reutemann contrôle toujours la tête de la course, mais Regazzoni, Fittipaldi et Peterson sont toujours sur ses talons, tandis que Pace suit à bonne distance. Depailler est relégué à seize secondes.

 

25e: Merzario regagne le stand Williams pour abandonner.

 

26e: Pryce fait un tête-à-queue et doit renoncer à son tour.

 

27e: Hunt remonte au classement: le voici onzième après avoir double Stuck.

 

30e: Reutemann est en tête avec deux secondes d'avance sur Regazzoni, lui-même suivi par Fittipaldi. Peterson est quatrième et précède Pace, Depailler, Hulme, Ickx, Brambilla, Hunt et Jarier. Schenken s'arrête aux stands pour faire vérifier son châssis, sa tenue de route étant très dégradée.

 

31e: Pace est dans les roues de Peterson.

 

32e: Pace prend la quatrième place à Peterson. Schenken s'arrête une deuxième fois à son stand mais est renvoyé en piste par Ron Tauranac.

 

35e: Regazzoni ne semble pas en mesure d'attaquer Reutemann. De son côté Fittipaldi cravache pour garder le contact avec les deux leaders. Pace n'est qu'à quelques encablures de son compatriote.

 

38e: Le moteur de Fittipaldi cesse de fonctionner au niveau de la Jochen Rindt Kurve. Regazzoni peut s'en réjouir car il a l'occasion de s'envoler en tête du championnat du monde.

 

39e: Regazzoni est en difficultés: Pace remonte rapidement sur lui.

 

40e: Tandis que Reutemann s'envole en tête, Pace double Regazzoni qui semble avoir des soucis de tenue de route.

 

41e: Les deux Brabham sont en tête de la course tandis que Peterson attaque Regazzoni. Ickx prend la sixième place à Hulme et se retrouve près de Depailler. Hunt double Brambilla.

 

42e: Pace doit stopper sa Brabham, victime d'une fuite d'essence. Déception pour Bernie Ecclestone qui entrevoyait un doublé pour ses machines. Peterson double Regazzoni et se retrouve deuxième.

 

43e: Ickx attaque Depailler dans la courbe Texaco mais les deux voitures se touchent et partent en tête-à-queue dans le sable. Depailler sort de sa Tyrrell tandis que Ickx peut repartir, mais c'est pour ramener sa Lotus aux stands et abandonner.

 

44e: Reutemann mène avec une dizaine de secondes d'avance sur Peterson qui précède Regazzoni. Hulme est maintenant quatrième et précède Hunt, Brambilla, Watson, Stuck, Jarier et Hobbs.

 

45e: Regazzoni gagne le stand Ferrari avec une crevaison lente qui expliquait sa baisse de rythme. Ses mécaniciens changent sa roue et il repart en septième position, entre Watson et Stuck. Pendant ce temps-là, Hill est bloqué aux stands à cause d'un problème d'alimentation tandis qu'Ashley, après avoir fait changer une roue, est victime d'une fuite d'eau.

 

46e: Nouveau rebondissement: Peterson sort de la route dans la courbe Texaco et s'arrête en catastrophe suite à la rupture de l'arbre de transmission. Hulme récupère la deuxième place et Regazzoni, qui vient de signer le meilleur tour en 1'37''22''', entre de nouveau dans les points.

 

48e: Reutemann compte une quarantaine de secondes d'avance sur Hulme tandis que Hunt est relégué à une minute. Brambilla occupe la quatrième place mais est menacé par Watson et Regazzoni.

 

50e: Stuck part en tête-à-queue suite à un bris de suspension arrière.

 

51e: Watson prend la quatrième place à Brambilla. Regazzoni est sur les talons de ces deux pilotes.

 

53e: Regazzoni déborde Brambilla.

 

54ème et dernier tour: Carlos Reutemann remporte sa deuxième victoire de la saison avec 42 secondes d'avance sur Hulme qui inscrit six précieux points pour McLaren. Hunt finit troisième après une belle remontée. Watson est quatrième pour sa première course au volant de la BT44. Regazzoni finit seulement cinquième et précède Brambilla qui marque son premier point en F1. Hobbs termine septième devant Jarier qui a fini la course en roue libre. Il précède Quester, Schenken et Hill. Ashley et Laffite ne sont pas classés.

 

Après la course

Regazzoni est le seul candidat à la couronne mondiale à inscrire des points. Il creuse donc l'écart en tête du championnat avec cinq longueurs d'avance sur Scheckter, neuf sur Fittipaldi et dix sur Lauda. Toutefois Regazzoni ne fait pas une si bonne opération que cela, car sans sa crevaison son avance sur Scheckter aurait été portée à neuf points.

Au classement des constructeurs McLaren revient à quatre points de Ferrari. Ne plaçant aucune voiture à l'arrivée pour la première fois depuis deux ans, Tyrrell a quatorze unités de retard sur la Scuderia.

Tony