Alberto ASCARI
 A.ASCARI
Ferrari
Giuseppe FARINA
 G.FARINA
Alfa Romeo
Luigi VILLORESI
 L.VILLORESI
Ferrari

10e Grand Prix

XIII Grand Prix de Belgique
Ensoleillé
17 juin 1951 - Spa-Francorchamps
36 tours x 14.120 km - 508.320 km
Affiche
F1

Le saviez-vous ?

Pilote
Constructeur
Moteur
Ne parvenant pas à retirer la roue de l'Alfa Romeo de Fangio, ses mécanos changeront uniquement le pneu.

Pour cette seconde manche européenne, seules 3 écuries ont fait le déplacement: Alfa Romeo avec Farina, Fangio et Sanesi; Ferrari aligne l'équipe habituelle avec Ascari, Villoresi et Taruffi et les Talbot-Lago complètent le plateau avec Chiron, Etancelin, Rosier, Giraud Cabantous, Levegh, Claes et Pilette. Les Maserati de Bira et Gonzalez ne prendront pas le départ.

 

C'est sous un soleil radieux que va se dérouler cette course sur le très rapide circuit de Spa-Francorchamps. Comme en Suisse, c'est J.M.Fangio qui se montre le plus rapide et réalise la pole à 191,819 km/h de moyenne devant Farina et la Ferrari de "Gigi" Villoresi. En deuxième ligne viennent Ascari et Taruffi, en troisième Sanesi et Rosier (le plus rapide du clan Talbot-Lago) devant Giraud Cabantous.

 

Au départ, Villoresi prend le commandement et passe en tête au premier tour, il précède Farina de 2s, Ascari de 3s, Fangio de 4s, Taruffi de 5s, Sanesi de 15s, puis viennent les Talbot. L.Chiron en proie avec des ennuis d'allumage va s'arrêter à la fin des trois premiers tours pour changer de bougies. En tête les Ferrari et Alfa Romeo livrent bataille; au 3e tour Farina prend le commandement devant Villoresi et Ascari. Fangio est 4e mais au 5e tour il passe Villoresi qui vient de céder le second rang à Ascari. Au 6e tour, l'argentin passe Ascari et se retrouve second. Au 9e tour, Villoresi doit s'arrêter suite à une fuite d'huile et repart en 5e position. A ce même tour, Taruffi casse le pont arrière de sa 375F1 et abandonne.

C'est au 10e passage que Fangio fixe le record du tour à 193,941 km/h de moyenne alors qu'il est dans les roues de Farina. Au 11e tour Sanesi passe par les stands pour changer ses roues arrière mais un tour plus tard il abandonne avec un radiateur percé.

 

Au 14e tour, Farina s'arrête pour ravitailler et changer ses pneus arrière, Fangio prend le commandement mais à la fin du 15e tour, c'est à lui de stopper pour la même raison. Malheureusement pour l'argentin une fois le plein fait il fut impossible aux mécaniciens d'enlever la roue arrière gauche et ils durent changer le pneu sur la jante ce qui lui fit perdre 14 minutes; il repartira en 10e position sous un tonnerre d'applaudissements des spectateurs belges.

Au 15e tour, c'est aussi Ascari qui s'arrête pour ravitailler et laisse passer Villoresi.

 

A mi-course (18e tour), Farina est largement en tête à 185,587 km/h de moyenne devant Villoresi, Ascari, Rosier et Giraud Cabantous alors que derrière Fangio a doublé Chiron qui occupe à présent la dernière place.

Au 19e tour Villoresi s'arrête pour ravitailler et changer ses roues arrière. Il s'arrête de nouveau au 21e tour pour changer une roue avant. Au 23e tour Fangio ravitaille et vérifie ses roues arrière. Farina est au commandement avec plus de 3 mn d'avance sur Ascari dont les freins commencent à faiblir. Au 28e tour Chiron abandonne en panne d'allumage SUR sa Talbot-Lago.

 

Farina l'emporte facilement à 183,988 km/h de moyenne, Ascari second est à près de 3 mn et Villoresi à 4mn 30s.

 

Au championnat, avec 12 points au compteur, Farina prends la tête à Fangio qui a terminé au 9e rang (à 4 tours) ne marquant que le point du record du tour.

Michel