Luigi FAGIOLI
 L.FAGIOLI
Alfa Romeo
Giuseppe FARINA
 G.FARINA
Alfa Romeo
Louis ROSIER
 L.ROSIER
Talbot Lago Talbot

4e Grand Prix

X Grosser Preis der Schweiz
Ensoleillé
4 juin 1950 - Bremgarten
42 tours x 7.280 km - 305.760 km
Affiche
F1

Le saviez-vous ?

Pilote
Constructeur
Moteur
Juan-Manuel Fangio (#14) prend la tête mais abandonnera au 36e tour.

C'est sur le circuit de Berne-Bremgarten que se déroule par un temps magnifique cette 4e manche du championnat du monde des conducteurs de F1.

Comme à Monaco, Alfa-Romeo et Ferrari alignent les mêmes pilotes: Farina, Fangio et Fagioli pour Alfa-Romeo et Ascari et Villoresi sur 159F1 avec compresseur à 2 étages et le français Sommer sur 159F1 à compresseur simple pour Ferrari. Talbot-Lago est représenté par Etancelin, Giraud-Cabantou, Rosier, Martin, Schell et Claes qui se qualifieront tous. Maserati est représenté par l'usine avec des 4CLT pour Chiron et Pagani, la Scuderia Plate avec Bira et de Graffenried , la Scuderia Milano avec Bonetto et par la 4CL du valaisan Anton Branca.

 

C'est Fangio qui réalise le meilleur temps aux essais en 2mn 42s 1/10e, devant Farina et Fagioli (1ere ligne pour Alfa); en deuxième ligne on trouve les Ferrari de Villoresi et Ascari et sur la troisième les Talbot de "Phiphi" Etancelin et Giraud-Cabantou puis la meilleure des Maserati, celle de Bira.

 

Le départ des 18 qualifiés est donné à 16h10. Au premier virage ("Eymatt"), les 3 Alfa sont en tête menées par Fangio alors que derrière Giraud-Cabantou effectue un tête-à-queue et endommage sa Talbot, c'est le premier abandon. Au second tour Fangio mène devant Farina-Ascari-Fagioli-Villoresi-Bira-Rosier et Etancelin, etc, Branca fermant la marche.

Au 4e tour, Ascari s'arrête aux stands avec un problème de circuit d'huile, il repart mais abandonne un tour plus tard. Les Alfa mènent la course mais Villoresi passe à l'attaque et double Fagioli pendant que Farina fixe le record du tour à 2'41"6 soit 162,178 km/h et double Fangio.

Au 9e tour, Fagioli redouble Villoresi dont la 159F1 n'a pas supporté les efforts fournis durant sa chasse et qui s'arrête définitivement le long du circuit avec un croisillon de cardan brisé.

Les Ferrari hors course, les "3 FA" reçoivent l'ordre de ralentir, Bira quatrième est devant Etancelin, Rosier et Martin. Au 11e tour, Etancelin double Bira.

Au 19e tour, la Talbot de Martin sort à Eymatt en voulant doubler Rosier, le Français est blessé au visage et se fracture le fémur. Dans ce même tour, Bonetto s'arrête aux stands pour ravitailler mais le tonneau d'essence sous pression explose et détruit le boxe, par chance sans prendre feu Bonetto éloigne sa voiture de la zone dangereuse et repart avec un réservoir à moitié plein. Sommer qui est le seul rescapé de la Scuderia Ferrari abandonne dans le même tour avec, comme Villoresi, des problèmes de transmission.

 

A mi-course les trois Alfa sont toujours en tête devant Etancelin, Rosier et Bira qui a perdu deux places durant son ravitaillement.

Au 25e tour les écarts sont les suivants: Farina en 1h12mn37s1/10e (150,374 km/h) - Fangio à 1'2" - Fagioli à 18" - Rosier à 2'04" et Etancelin à 2'24"; tous les autres ont un tour de retard et la course devient monotone. Etancelin casse son sélecteur de vitesses et abandonne au 25e tour. Désormais seul Rosier est dans le même tour que les alfistes mais au 30e tour il est lui aussi doublé. Les Alfa se dirigent vers un triplé quant au 34e tour Fangio se retire sur ennuis de soupapes ou rupture d'une conduite d'essence suivant les sources. Farina qui a levé le pied franchit la ligne d'arrivée juste devant Fagioli: 149,279 km/h de moyenne pour le vainqueur et 149,271 km/h pour le second. Ils devancent Rosier (Talbot) d'un tour et suivent Bira, Bonetto, de Graffenried et Pagani (tous sur Maserati) puis Schell, Chiron, Claes et Bianca.

 

Au championnat Farina empoche les 8 points de la victoire plus celui du record du tour et il se détache donc devant Fagioli puis Fangio et Parsons.

Michel