Bill HOLLAND
 B.HOLLAND
Deidt Offenhauser
Johnnie PARSONS
 J.PARSONS
Kurtis Kraft Offenhauser
Mauri ROSE
 M.ROSE
Deidt Offenhauser

3e Grand Prix

XXXIV 500 Mile Race
Variable
30 mai 1950 - Indianapolis
138 tours x 4.023 km - 555.174 km
Course prévue pour 200 tours, stoppée à cause de la pluie.
Affiche
F1
Coupe

Le saviez-vous ?

Pilote
Constructeur
Moteur

Seule épreuve non européenne inscrite au calendrier de ce premier championnat du monde de F1, les 500 Miles d'Indianapolis ne verront aucune écurie européenne s'inscrire à leur départ. De plus cette épreuve se dispute suivant la formule Internationale qui date de 1938: 3L pour les moteurs compressés et 4.5L pour les moteurs atmosphériques alors que la F1 fait appel à des moteurs 1.5L compressés et des 4.5L atmosphériques. On trouve cependant parmi les engagés 7 châssis Maserati 8CTF dont 4 sont propulsés par des moteurs Offenhauser et un châssis Alfa-Romeo 8C 308, châssis datant eux aussi de 1938 !

 

Seules deux Maserati Offy pourront se qualifier mais loin de la pole position de Walt Faulkner qui sur un châssis Kurtis Kraft 2000 à moteur Offenhauser réalise la pole à 216,204 km/h devant un châssis K.K.3000 au volant duquel on trouve Fred Agabashian et la Deidt Offenhauser de Mauri Rose.

Au départ Faulkner prend la tête, mais il est rapidement dépassé par M.Rose, Parsons et Agabashian suivent. Au 10° tour Parsons attaque Rose et le passe au moment où Dinsmore (K.K.2000 - Offy) abandonne avec une fuite d'huile. Rose reste dans les roues de Parsons et au 33e tour il reprend la tête. Un tour plus tard Parsons le repasse, viennent ensuite Agabashian, Faulkner et Connor. Au 25e tour, abandon de Dick RathMann (Watson-Offy) sur casse moteur et au 30e tour c'est Tony Bettenhausen qui casse sa direction.

Aux 100 miles, la moyenne de J.Parsons est de 201,163 km/h, il restera en tête du 34e au 104e tour. Au 42e tour, Sam Hanks (K.K.2000 - Offy) abandonne avec une pression d'huile en baisse et au 52e tour c'est Jimmy Jackson (K.K.3000 - Cummins) qui casse son compresseur.

 

Une averse vient alors troubler la course et cause quelques dérapages sans cependant qu'il n'y ait d'accident.

Aux 150 miles Parsons mène toujours (202,466 km/h de moyenne) devant Rose, Mac Grath, Faulkner, Agabashian, Russo et Holland. Au 64e tour on note l'abandon de F.Agabashian sur rupture d'une canalisation d'huile.

Aux 200 miles Parsons est toujours en tête à la moyenne de 202.837 km/h et à mi-course (250miles), il mène encore à 202.460 km/h de moyenne devant Rose et Holland. Au 106e tour, il rentre aux stands pour ravitailler et changer ses 4 roues. Il repart 3e derrière Rose et Holland à 25 secondes du leader. Au 109e tour, c'est Rose qui rentre aux stands pour les mêmes raisons, mais de l'essence tombe sur les tuyaux d'échappement et un incendie vite maitrisé lui fait perdre un précieux temps.

Au 108e tour abandon de Cantrell qui a repris le volant de l'Adams-Offenhauser de Levrett (pression d'huile), au 111e tour abandon de la Snowberger-Offy de Schindler (bris de cardan). On note que Bettenhausen a repris le volant de la K.K.2000 de Chiwood et Agabashian celui de la Maserati-Offy de Banks.

Aux 275 miles, c'est Holland qui est en tête devant Parsons mais il s'arrete au 117e tour pour ravitailler et Parsons reprend le commandement. Derrière M.Rose fait une belle remontée, attaque à fond et semble pouvoir reprendre la tête quand un violent orage s'abat sur la piste provoquant la neutralisation de la course; Holmes et Hilling sortiront de la piste sans mal et la course sera interrompue au 138e tour donnant la victoire à Parsons devant Holland, Rose et Green à 1 tour.

 

J.Parsons marque les 9 points de cette victoire et se retrouve en tête du championnat du monde de F1 à égalité de points avec Fangio et Farina.

Michel