Luigi FAGIOLI
 L.FAGIOLI
Alfa Romeo
Juan Manuel FANGIO
 J.FANGIO
Alfa Romeo
Peter WHITEHEAD
 P.WHITEHEAD
Ferrari

6e Grand Prix

XXXVII Grand Prix de l'ACF
Ensoleillé
2 juillet 1950 - Reims
64 tours x 7.816 km - 500.224 km
Affiche
F1

Le saviez-vous ?

Pilote
Constructeur
Moteur
A Reims, la victoire se fête au champagne.

C'est sur l'ultra rapide circuit de Reims-Gueux que se dispute ce 37e GP de l'Automobile Club de France & 6e épreuve de ce championnat.

Les concurrents devront effectuer 64 tours du circuit de 7.815 km soit une distance de 500,204 km.

 

Si Alfa aligne ses "3FA" habituels, la Scuderia Ferrari brille par son absence; en effet jugeant ses 275F1 trop lentes elle a préféré se concentrer sur la mise au point des nouvelles 375F1. Seul l'anglais Peter Whitehead prendra le départ au volant de sa 125F1. Maserati est représenté par l'usine avec le vétéran L.Chiron et F.Roll, la Scuderia Ambrosiana aligne R.Parnell et D.Hampshire , la Scuderia Argentina aligne J.F.Gonzalez et la Scuderia Milano F.Bonetto, tous sur des 4 CLT 48. Les français sont représentés par Talbot-Lago et ses voitures d'usine pour Etancelin, Rosier, Sommer et Giraud-Cabantous ; Levegh et Pozzi sont au volant de leurs propres voitures et J.Claes de celle de l'écurie belge. Le marseillais R.Manzon est au volant d'une Simca-Gordini T15 d'usine.

 

Les essais, comme la course, vont se dérouler par beau temps et une forte chaleur. C'est Fangio qui réalise le meilleur temps (186,837 km/h) devant ses coéquipiers Farina et Fagioli. Derrière la 2e ligne est occupée par les Talbot d' Etancelin et Giraud-Cabantous . La 3e ligne revient à la Talbot de R.Sommer et aux Maserati de F.Roll et JF.Gonzalez . Le dernier temps revenant à la Ferrari privée de P.Whitehead. E.Chaboud qui devait partir en 4e ligne déclare forfait au dernier moment.

 

C'est Farina qui se porte en tête dès le départ devant Fangio-Fagioli-Bonetto-Rosier et Etancelin. La chaleur qui règne va se montrer intraitable avec les mécaniques et en particulier celles des nouvelles Talbot-Lago (plus légères et plus rapides) qui manquent de mise au point et dont les moteurs chauffent. Successivement Sommer, Rosier et Giraud-Cabantous devront s'arrêter pour remettre de l'eau. C'est JF.Gonzalez qui abandonne le premier au 4e tour avec un piston cassé. Le moteur de Sommer (Talbot) surchauffe et c'est l'abandon au 5e tour. Au 6e tour la Maserati de Hampshire se retire (moteur). L.Chiron et F.Roll (Maserati usine) abandonnent au 7e tour (moteur). Au 10e tour c'est R.Parnell (Maserati) qui abandonne pour les mêmes raisons. L'hécatombe se poursuit avec Rosier (Talbot) au 11e tour et J.Claes (Talbot) au 12e tous deux pour surchauffe! Bonetto (Maserati Milano) les rejoint au 15e tour avec un piston crevé. Au quart de la course (16e tour), il y a déjà 9 abandons pour 18 partants soit 50% des effectifs!

En tête, Farina et les deux autres "FA" mènent devant Etancelin, Whitehead et Manzon dont la petite Simca-Gordini tient le choc. Au 17e tour, Farina s'arrête longuement pour remédier à un problème d'alimentation (pompe à essence) et repart en 7e position. Dès lors, Fangio prend la tête de la course et ne sera plus rejoint si ce n'est à l'occasion des ravitaillements par Fagioli.

Etancelin (Talbot), qui est 3e, doit s'arrêter car des projections d'huile lui brulent une jambe. Il est relayé par Chaboud qui n'a pas pris le départ mais qui doit bientôt lui aussi marquer un arrêt pour les mêmes raisons.

Au 21e tour, Fagioli rentre aux stands pour ravitailler, au 22e c'est au tour de Fangio de ravitailler.

 

A mi-course (32e tour) Fangio est en tête (à près de 169 km/h de moyenne) devant Fagioli à 2s 9/10e, Whitehead à 5mn 04s 1/10e, Farina à 5mn 45s 6/10e, puis suivent: Manzon-Levegh-Rosier (qui a repris la Talbot de CH.Pozzi) - Chaboud et Giraud-Cabantous .

Au 37e tour Levegh abandonne sur casse moteur. Au 52e tour JM.Fangio fixe le record du tour à 180,825 km/h. Farina qui cherche à revenir vers la tête, tombe de nouveau en panne sur le circuit et abandonne au 56e tour sur casse de sa pompe à essence. Il sera pourtant classé 7e car il a accompli les 45 tours minimum imposés par le règlement et va devancer la Talbot-Lago de Giraud-Cabantous qui termine à 12 tours du vainqueur.

Fangio gagne à 168,729 km/h de moyenne devant Fagioli, Whitehead (à 3 tours), Manzon (à 3 tours), le tandem Chaboud-Etancelin (à 5 tours), le tandem Pozzi-Rosier (à 8 tours), Farina (à 9 tours) et Giraud-Cabantous (à 12 tours).

Au championnat du monde Fangio marque 9 points et se retrouve en tête avec 26 points devant Fagioli : 24 points et Farina : 22 points.

 

C'est donc à Monza pour l'ultime GP de cette saison que va se jouer ce championnat à l'occasion du GP d'Italie.

Michel