GEKI
...
Giacomo Russo
Nation : Italie
Né le 23 octobre 1937 - Milan
Décédé le 18 juin 1967 - Caserta - 29 ans - Accident durant une course de F3
Premier Grand Prix :
Italie 1965
Dernier Grand Prix :
Italie 1966
Meilleur classement :
9e
Meilleure qualification :
20e
Jamais classé en Championnat du Monde
1965
nc
1966
nc
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
2
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30
31
32
33
34
Position sur la grille de départ
1
2
3
4
5
6
7
8
1
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30
31
32
33
34
Position à l'arrivée
Grand pilote habitué aux épreuves locales de Formule Junior et Formule 3, Giacomo Russo n'a couru en Formule 1 que son Grand Prix national.

Né à Milan, Giacomo commence à courir au début des années 60 en Formule Junior sur une voiture relativement modeste, une Stranguellini S0130. Après une 4ème place au championnat en 1960, Geki va remporter le championnat l'année suivante, bien que n'ayant décroché aucune victoire, que ce soit sur Stranguellini ou sur Lotus. En 1962, il conserve son titre, avec les résultats très concluants, à savoir quatre succès, la moitié sur l'autodrome de Monza, dont il est une véritable attraction locale. Il connaîtra une saison similaire en 1963, un nouveau titre, et toujours aussi performant à Monza, réalisant même un hat-trick. Fort de cette expérience, Giacomo décide de grimper les échelons du sport automobiles. Tout en poursuivant sa carrière en Formule 3 (il remporte d'ailleurs le championnat italien avec 6 succès sur une de Sanctis), il travaille en coopération avec Abarth en Formule 2. Mais les résultats ne seront pas à la hauteur de ses espérances.

Geki s'inscrit également au GP d'Italie de Formule 1 au volant d'une Brabham de l'équipe de Rob Walker. Mais le niveau est élevé, et Giacomo s'en rendra compte en échouant aux qualifications avec le 22ème temps. A partir de 1965, Geki courra occasionnellement avec les Alfa Romeo de l'équipe Autodelta. Il s'inscrit de nouveau pour le GP d'Italie, et cette fois il obtient la qualification. C'est la boite de vitesse qui lui fera défaut et l'empêche de terminer la course. IL continue de courir en voitures de sport et en F3 en 1966, et court de nouveau en F1 à Monza, parvenant à se classer 9ème, avec tout de même 5 tours de retard sur Scarfiotti. Le 18 juin 1967, il dispute la course de Formule 3 à Caserta, qui sera marquée par un carambolage impliquant plusieurs voitures, dont celle du suisse Fehr Beat, qui décide de se placer sur la piste pour avertir ses concurrents du danger.

Mais Giacomo Russo ne peut tourner à temps et percute son adversaire, le tuant sur le coup. La F3 de l'italien finira sa course dans un mur et s'embrasera instantanément. Geki avait 29 ans.
Julien