Fred AGABASHIAN
...
Frederick Agabashian
Nacione : Estados Unidos
Nacido el 21 agosto 1913 - Modesto (Californie)
Muerto el 13 octubre 1989 - Alamo (Californie) - 76 años
Primer Gran Premio :
Indianapolis 1950
Último Gran Premio :
Indianapolis 1957
Mejor clasificación :
4a
Mejor calificación :
1.o
Mejor clasificación en Campeonato del Mundo : 18a en  1953
1950
nc
1951
nc
1952
nc
1953
18
1954
nc
1955
nc
1956
nc
1957
nc
1
1
2
2
3
2
4
5
6
1
7
8
9
10
1
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
1
24
25
26
27
28
29
30
31
32
33
34
Posición sobre la parrilla de salida
1
2
3
1
4
5
1
6
7
8
9
10
11
1
12
13
14
15
16
1
17
18
19
20
21
1
22
23
24
1
25
26
1
27
1
28
29
30
31
1
32
33
34
Posición a la llegada

Entre 1950 et 1960, les 500 Miles d'Indianapolis étaient considérés comme épreuve de F1. Fred Agabashian fut l'un des pole-men de l'épreuve.

 

Né à Modesto, Frederik est le fils d'un mathématicien de génie, et tout comme ses sœurs, il veut devenir célèbre. Tandis qu'elles sont devenues chanteuses, Fred choisit plutôt la course automobile. En 1931, c'est le départ de sa carrière. Rapidement, il passe aux courses de Midgets, et face à des pilotes tels que Duane Carter, Lynn Deister et Paul Swedberg, il remporte son premier titre en 1937, en Californie du Nord. Puis la guerre passe, il reprend la compétition en 1946 conduisant pour Jack London, il prend le titre BCRA, puis la saison suivante il passe chez George Bignotti pour remporter deux fois encore le titre BCRA.

 

Mais à partir de 1947, Fred court aussi dans la catégorie supérieure, le championnat national AAA. Il ne court qu'une seule épreuve, celle des 500 Miles d'Indianapolis, et d'emblée termine à la neuvième place. Il a moins de chance en 1948 car il est victime d'un problème mécanique au quart de la course. En 1949, même scénario, un abandon à cause de sa Maserati. Mais il prend sa revanche sur le circuit de Sacramento, puisqu'il y remporte son unique victoire en AAA. En 1950, Fred rate de peu la pole position face à un très rapide Walt Faulkner. Une fuite d'huile l'oblige à emprunter la voiture de Henry Banks, avec laquelle, il va aussi abandonner pour une fuite d'huile !

 

La saison suivante ne change pas d'habitude, encore un abandon. En 1952, il réussit à décrocher la pole position à Indianapolis avec une Kurtis Kraft à moteur Cummins, bien qu'ayant réalisé le troisième meilleur temps. Dès le départ, il est dépassé par McGrath, et couvre la moitié de la course avant d'abandonner. En 1953, il se retrouve deuxième sur la grille aux côtés de Vukovich, et parvient à mener l'épreuve lors du 49ème tour, tandis que Vuckie est allé ravitailler. A la mi-course, il doit laisser le volant de sa voiture à Paul Russo, qui lui assure une quatrième place. Il faut attendre 1954 pour que Freddie puisse couvrir les 200 tours de l'épreuve à lui tout seul, il termine sixième.

 

En 1955, Fred s'est qualifié en quatrième position sur la grille, mais un tête-à-queue l'oblige à quitter la course rapidement. En 1956, il se qualifie en septième position mais perd quelques place en course, pour finalement terminer douzième, à quatre tours de Flaherty. Il dispute sa dernière course en 1957, quatrième sur la grille de départ, il doit abandonner à la mi-course, pour un problème mécanique. Freddie tente une dernière fois de courir les 500 Miles, mais malgré trois tentatives, il ne parvient pas à se qualifier. Il décide alors de raccrocher.

Julien